Observatoire - Actualités

Communication

Stacks Image 350393

Simone Pheulpin. Un monde de plis

ATELIERS D’ART DE FRANCE

Chapelle Expiatoire, Paris

Jusqu'au 16 décembre 2017

Une exposition de Simone Pheulpin, lauréate du Prix Le Créateur de la Fondation Ateliers d’Art de France

Pour Simone Pheulpin, artiste textile fondamentalement originale, le pli est un langage, son langage. Ses bandes de tissu écru inlassablement empilées, pliées, font naître des sculptures organiques qui racontent le regard, intense, profond, émerveillé que Simone Pheulpin porte sur la nature et transcrivent avec une infinie poésie sa vision du monde. En lui décernant, en sa seconde édition en 2015, son prix le Créateur, reflet d’une démarche et d’un savoir-faire emblématique, la Fondation Ateliers d’Art de France a pris le parti de mettre en lumière une technique personnelle inédite et sans équivalent, dont les possibilités de mise en œuvre semblent infinies, à la mesure de la créativité de l’artiste. L’exposition qui en découle, Un monde de plis, retraçant 30 ans de travail, aura pour écrin la Chapelle expiatoire à paris, dont l’espace et les décors viendront en écho des œuvres contemporaines de la sculptrice textile.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350219

SON ENTRE

FRAC Nord-Pas de Calais, Dunkerque

Une exposition à partir des collections du Centre national des arts plastiques et du Frac Nord-Pas de Calais, en partenariat avec le LAAC

Jusqu'au 31 décembre 2017

Commissaires : Pascale Cassagnau et Keren Detton

Le Frac Nord-Pas de Calais et le LAAC (Lieu d’Art et Action contemporaine) de Dunkerque proposent un parcours inédit de deux expositions autour d’une même problématique commune : la place du son et de la création sonore dans les arts plastiques. L’exposition au Frac présente une sélection d’oeuvres du Centre national des arts plastiques des années 1960 à nos jours en résonance avec des oeuvres du Frac.


Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs
thex Created with Sketch.
Stacks Image 350079

HUBERT DE GIVENCHY

Cité de la dentelle et de la mode, Calais

Jusqu'au 31 décembre 2017

Dans le cadre de sa programmation culturelle 2017, la Cité de la dentelle et de la mode dévoile l’œuvre d’Hubert de Givenchy à travers 70 tenues issues de prestigieuses garde-robes privées, des archives de la maison Givenchy ainsi que des collections des musées européens, dont l’important fonds Givenchy de la Cité de la dentelle et de la mode. Depuis le coup d’éclat de sa première collection en 1952 où il lance les « separates », pièces individuelles pouvant être mélangées, ainsi que la fameuse blouse blanche à manches volantées en shirting blanche et broderie anglais noire dite « blouse Bettina », jusqu’aux dernières vitrines consacrées aux fastueuses robes de mariée, c’est un parcours thématique où l’œil du couturier nous guide pour nous dévoiler son univers créatif.


Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350266

SOLEIL BLANC

Exposition temporaire présentée dans le cadre de la biennale Némo – arts numériques Paris IDF

Musée de la Grande Guerre, Meaux

Jusqu'au 31 décembre 2017

Soleil Blanc propose au visiteur une expérience émotionnelle et réflexive en mettant en scène des flux d’images, de sons et de lumières. Baraquement en bois, l’installation abrite une table d’opération militaire sur laquelle s’anime une carte d’état-major datant de 1918 : en fonction du déplacement de petits objets en métal, l’environnement sonore et visuel se métamorphose, s’adaptant aux lieux et à leur histoire. Les sons de la nature et les bruits des bombes se mêlent à des sons instrumentaux, créant une atmosphère à la fois réaliste et onirique. En regard du baraquement, des images d’archives animées et recomposées par le plasticien David Coste sont projetées sur trois panneaux en bois.

Attachée de presse : Sarah Grisot
sarah@observatoire.fr
07 82 28 80 94
Suivez moi : @SarahCGrisot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350139

20 ans de la Fondation Beyeler

Trois expositions de la collection permanente pour les 20 ans de la Fondation Beyeler

Jusqu'au 1er janvier 2018

En 2017, la Fondation Beyeler célèbre son 20e anniversaire en proposant trois expositions spéciales de sa collection permanente. Toute l’année la Collection Beyeler sera présentée à partir de trois perspectives différentes : un regard en arrière, un regard sur le présent, et un regard en avant.

Ernst Beyeler et sa collection : du 5 février au 7 mai 2017. La première présentation de la collection est un hommage aux fondateurs du musée, Ernst et Hildy Beyeler, et s’inspire du tout premier accrochage de la collection lors de l’inauguration de la Fondation Beyeler il y a 20 ans. On pourra ainsi redécouvrir la vision personnelle du couple de fondateurs sur leur propre collection, en même temps que le point de départ des présentations ultérieures.

Les artistes et la collection : du 11 juin à septembre 2017. La deuxième présentation montre la collection dans son état actuel. Grâce aux nouvelles acquisitions des dernières années, on a entrepris d’élargir délibérément sa composante contemporaine. Le dialogue entre ces œuvres nouvelles et la collection existante a été un critère essentiel des réflexions précédant chaque achat. Cette présentation offrira une scène diversifiée au dialogue entre artistes et collection.

Les collectionneurs et la collection : du 15 octobre 2017 au 1er janvier 2018. La troisième présentation révélera des possibilités d’élargissement de la collection de la Fondation Beyeler grâce à des prêts de longue durée accordés par des collections particulières étroitement liées au musée, et à de nouvelles acquisitions et donations.


Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350286

AGORAMANIA

La ville dans tous ses états

MAIF SOCIAL CLUB, Paris

Jusqu'au 6 janvier 2018

Du 29 septembre 2017 au 6 janvier 2018, le MAIF SOCIAL CLUB, dans le Marais à Paris, accueille sa nouvelle thématique : « Agoramania, Réenchantons la ville !». Cette programmation visera à interroger la place de(s) individu(s) dans la ville et à transformer le concept de « ville intelligente » en une réalité avant tout humaine. La commissaire Florence Guionneau-Joie propose un parcours d’artistes qui questionnent (1) le partage, (2) le collectif, (3) le « vivre ensemble ». Le MAIF SOCIAL CLUB proposera une programmation inédite d’ateliers, tous les week-ends, pour enfants et adultes.
Artistes : Tadashi Kawamata / Erik Sjödin / Isabelle Bonté-Hessed2 / Bertille Back / Thierry Boutonnier / Lucy + Jorge Orta / Anna Malagrida / Julien Berthier / Stephane Couturier


Attachée de presse : Sarah Grisot
sarah@observatoire.fr
07 82 28 80 94
Suivez moi : @SarahCGrisot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350179

L’effet boomerang

Les arts aborigènes d’Australie

MEG, Musée d’ethnographie de Genève

Jusqu'au 7 janvier 2018

Avec sa nouvelle exposition, intitulée «L’effet boomerang. Les arts aborigènes d’Australie», le MEG - le Musée d’ethnographie de Genève - dévoile une de ses plus belles collections et révèle la richesse du patrimoine culturel de l’Australie autochtone en révèlant les dimensions spirituelles, identitaires, politiques et économiques du travail des artistes australiens. Près de 400 objets issus des collections du MEG sont mis en valeur, accompagnés de prêts de peintures contemporaines. La présentation est enrichie de photographies, de vidéos, de sculptures monumentales, ainsi que d’une installation de Brook Andrew, un artiste aborigène invité au MEG.


Attachée de presse : Ophélie Thiéry
ophelie@observatoire.fr
07 82 04 83 75

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350383

Robert Pougheon (1886-1955)

Un classicisme de fantaisie

La Piscine. Musée d’art et d’industrie André Diligent, Roubaix

Jusqu'au 7 janvier 2018

Artiste éclectique, peintre et dessinateur prolifique, Robert Pougheon (1886-1955) pratiqua aussi bien le paysage, le portrait, la nature morte que le grand décor, sacré ou profane, privé ou public. Fortement influencé par Ingres, Puvis de Chavannes mais aussi par les recherches cubistes, éminent représentant de l’Art déco, rattaché à l’école des néo-davidiens réunis autour de Dupas, Pougheon développe un style très personnel et aisément reconnaissable par son souci de la ligne et des volumes, mais surtout par sa manière de styliser, voire de géométriser, les formes et par la fantaisie de ses compositions qui l’inscrit dans une filiation surréaliste. Le musée de Roubaix conserve un fonds de référence sur l’artiste. Le pivot de cette collection est une grande toile intitulée Le Serpent (fantaisie), exposée au Salon de la Société des artistes français en 1930. Autour de ce dépôt consenti par le MNAM en 1990, La Piscine présente et publie une sélection des plus beaux dessins de cette exceptionnelle collection constituée de plus de 1050 œuvres sur papier.


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 349987

Pia Rondé et Fabien Saleil

Cité-Fantôme

Drawing Lab, Paris

Jusqu'au 11 janvier 2018

Le duo d’artiste Pia Rondé & Fabien Saleil, respectivement née en 1986 à Grasse et né en 1983 à Ségur (vivent et travaillent à Noisy-Le-Sec) et représentés par Escougnou-Cetraro ; accompagnés par Léa Bismuth, critique d’art et commissaire d’exposition indépendante.

Pour Drawing Lab, Pia Rondé & Fabien Saleil souhaitent créer un espace à traverser à la fois physiquement et mentalement et à lire comme un récit par lequel les images, les projections, les visions et les ombres dialogueraient dans une Cité-Fantôme. Dès lors, il s’agira à la fois de sculpture et d’architecture, comme un dessin d’architecte projeté dans l’espace. Cependant, loin d’établir une organisation linéaire, ce sont toutes les potentialités poétiques du labyrinthe qui seront explorées, en une organisation du chaos, une progression par la lenteur ou la régression, une désorientation constructive, et une confusion productrice de sens. Les œuvres proposées seront hiérarchisées selon un système de grille, afin de mieux créer du doute quant à la réelle émergence de visions fantomatiques, et cela à l’aide d’une multiplicité de techniques mêlant dessin, gravure, encre, photographie, grattage, impressions sur plâtre ou structures de verre…


Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350149

PAUL KLEE

Fondation Beyeler, Bâle

Jusqu'au 21 janvier 2018

Cette exposition se consacre à un aspect encore presque inexploré de la création de Paul Klee – l’abstraction. Dans la première moitié du XXe siècle, le renoncement à la figuration et le développement de l’art abstrait deviennent un thème majeur pour de nombreux artistes européens. Paul Klee, artiste suisse, relève lui aussi le défi : son œuvre riche de presque 10 000 travaux offre des exemples tout à fait passionnants – compositions de jeunesse aussi bien qu’œuvres tardives – d’élaboration d’univers iconographiques abstraits et de processus d’abstraction picturale.


Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350154

Images de femmes, le chic français 1900-1950

Collections du musée Nicéphore Niepce

Palais Lumière, Evian

Jusqu'au 21 janvier 2018

1950, un œil de biche en couverture de Vogue et Erwin Blumenfeld devient le photographe de mode le plus demandé de New York. Pourtant, l’oeuvre était déjà là. Pur produit de la culture européenne, né juif berlinois, Erwin Blumenfeld subit de plein fouet l’Histoire. Lié aux avants-gardes mais néanmoins admirateur de la grande peinture, son arrivée à New York en 1941 va lui donner les moyens de faire passer « L’Art en contrebande ». Cette exposition offre un autre regard sur l’œuvre à partir de l’archive de l’auteur (épreuves vintages, magazines, dessins) et de nouveaux supports (tirages modernes inédits, projections).


Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350064

Sacrée science

croire ou savoir

Forum départemental des Sciences, Villeneuve d’Ascq

Jusqu'au 04 mars 2018

Que fait une goutte d’eau qui tombe dans l’eau ? Lire l’heure a-t-il un sens ? Glissez-vous dans la peau d’un scientifique et vivez en famille ou entre amis, 30 expériences. Pénétrez dans un monde où l’on découvre, observe, mesure, vérifie, soupçonne, désobéit et distingue. Et découvrez comment faire la lumière parmi des croyances qui obscurcissent le monde et des savoirs qui filtrent le réel !


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux
thex Created with Sketch.
Stacks Image 350348

Survie en Himalaya

Forum départemental des Sciences, Villeneuve d’Ascq

Jusqu'au 4 mars 2018

Véritable invitation au voyage et à la conquête des plus hauts sommets du monde, cette exposition met en valeur un fonds photographique en grande partie inédit, celui de Jules Jacot Guillarmod, médecin et alpiniste neuchâtelois, qui prit part à deux expéditions en Himalaya en 1902 et 1905 à la conquête du sommet du K2 (8611m). Au-delà de l’exploit sportif, sont abordées ici des réflexions sur la mesure de l’altitude et la cartographie, la géologie et la formation des glaciers ou encore la physiologie humaine en haute altitude. Une exposition du Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350261

Matisse - Godon / New York - Tahiti

L’architecture du rêve

Musée départemental Matisse, Le Câteau-Cambrésis

Jusqu'au 4 mars 2018

Le musée départemental Matisse du Cateau-Cambrésis invite régulièrement des artistes contemporains pour faire vivre ses collections et instaurer des regards croisés qui entrent en résonnance avec les œuvres de Matisse, Herbin, Miro, Chagall, Giacometti... Cette année, le musée propose une carte blanche, sur l’idée et l’importance du voyage dans l’œuvre de Matisse, à Alain Godon. Le voyage à Tahiti qui sert de support à cette exposition joua un rôle essentiel pour Matisse, engendrant notamment la création des papiers découpés quelques années plus tard. Alain Godon découvre le dessin auprès de son oncle architecte dans le Nord-Pas-de-Calais, avant de saisir sa chance sur les trottoirs parisiens en devenant grapheur, adepte du Street Art. Poursuivant son voyage pictural en Angleterre avant de revenir en France à la fin des années 80, il développe un goût certain pour l’architecture urbaine. Tel un grand rêveur qui a conservé ses yeux d’enfant, Alain Godon nous livre des œuvres simples en apparence mais dont la construction est bien plus complexe, dévoilant pour qui veut bien s’y plonger un univers particulier habitant des petites histoires du quotidien, révélant un imaginaire singulier qui partage avec Matisse la volonté d’apporter la joie et le bonheur. A partir de la découverte d’un périple initiatique, effectué 77 ans auparavant par le maître des lieux, Henri Matisse, Godon nous entraîne lui aussi dans son «architecture du rêve».


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350368

Une passion partagée, la collection Gigi et Marcel Burg

MusVerre, Sars-Poteries

Jusqu'au 4 mars 2018

Marcel Burg et son épouse Germaine sont respectivement décédés, le 3 septembre 2016 et en décembre 2015. Dans un testament autographe, Monsieur Burg a fait prendre les dispositions nécessaires pour le legs particulier de sa collection au bénéfice du MusVerre, sans condition particulière. Le couple Burg a commencé à collectionner des oeuvres du Studio-Glass en 1983. Leur collection réunit 82 pièces en verre datant des années 1983 à 2007. Elle rassemble des oeuvres majeures d’artistes de renommée internationale tels que Libensky-Brychtova, Matous, Vanderstukken, Zembok, Mares, ou encore Tom Patti. Cet ensemble est très complémentaire de la collection du MusVerre tant par la période concernée que par les artistes représentés. On y trouve notamment des pièces d’artistes importants dont le musée ne possède encore aucune oeuvre. La collection Burg permet également de mieux appréhender le parcours d’artistes dont le musée possède déjà des oeuvres en les illustrant par des pièces d’époques différentes ou par des pièces d’époques similaires qui peuvent entrer en dialogue avec les oeuvres du MusVerre. Afin de présenter cette collection au public, une exposition temporaire est programmée du 7 octobre 2017 au 4 mars 2018. L’objet de cette exposition est de mettre en valeur la notion de collection dans son unicité et sa diversité, d’en présenter les temps forts et l’évolution dans le temps. L’exposition sera enrichie d’une publication spécifique.


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350388

Un chef d’œuvre dans ton salon !

Edmond Frapier ou les estampes de grands maîtres à portée de tous

Musée d’art et d’histoire de Saint Denis

Jusqu'au 5 mars 2018

Le musée d’art et d’histoire de Saint-Denis présente, du 10 novembre 2017 au 5 mars 2018, l’exposition Un chef d’œuvre dans ton salon ! Edmond Frapier ou les estampes de grands maîtres à portée de tous. L’exposition met en lumière la démarche de l’éditeur d’estampes Edmond Frapier (1878-1960) qui a cherché à favoriser l’accès du plus grand nombre aux œuvres d’art pendant l’entre-deux-guerres parisien, par l’édition d’estampes originales, la création d’un « Musée social », et la promotion des artistes français à l’étranger. Il a ainsi édité sous le nom de la Galerie des Peintres-Graveurs les estampes des plus grands maîtres de son époque : Pierre Bonnard, Antoine Bourdelle, Maurice Denis, Aristide Maillol, Henri Matisse, Georges Rouault, Kees Van Dongen, Maurice Utrillo et Maurice de Vlaminck.

Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350256

La Figure ou le reflet de l’âme

Musée de Flandre, Cassel

Jusqu'au 1er avril 2018

Depuis le Moyen Âge, l’économie flamande se distingue par une bourgeoisie extrêmement dynamique qui s’enrichit grâce à un commerce florissant. Pour affirmer son statut social, elle a recours au portrait. Attachés à retranscrire la réalité, les peintres flamands feront de ce genre une spécialité et ce dès le XVe siècle. Au-delà des apparences, le portrait offre aussi l’opportunité à l’artiste de capter des émotions plus intimes, de révéler une personnalité, de chercher dans les sillons des rides le reflet de l’âme.
Cette exposition est réalisée en co-production avec le musée des Beaux-Arts de Dunkerque, qui est fermé depuis avril 2015.


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350518

Christian Boltanski

Église Oude Kerk, Amsterdam

Jusqu’au 29 avril 2018

Cet automne, l’église Oude Kerk à Amsterdam accueille une exposition in situ de grande envergure de Christian Boltanski. Faisant partie des artistes contemporains de renommée mondiale, son œuvre traite de la mémoire et de la commémoration. Dans un lieu de mémoire, telle que l’église Oude Kerk, forte de ses huit siècles d’histoire et ses 2 200 pierres tombales, les œuvres de Boltanski trouvent un cadre qui leur correspond parfaitement. Il y crée une composition spécifique à ce site, formée de plusieurs installations distinctes qui, chacune, pose la question existentielle de ce qui advient après la mort. Compte tenu que Boltanski a fait un pari sur sa propre vie qui arriverait à échéance cette année, ce travail a une teneur autobiographique évidente.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr


thex Created with Sketch.
Stacks Image 350353

Exoplanètes, à la recherche d’autres terres

Forum départemental des Sciences, Villeneuve d’Ascq

Depuis le 14 octobre 2017

Il y a environ 400 ans, l’humanité a prit conscience que notre planète n’est pas unique. En effet, c’est à la Renaissance que l’on comprend que la Terre est une planète qui tourne autour du Soleil. Le Soleil n’étant lui-même qu’une étoile parmi tant d’autres, l’idée se propage alors très vite que si la Terre est une planète, les planètes peuvent être des terres et qu’elles peuvent, elles aussi, être habitables, voire habitées. Cependant, de nos jours, les sondes spatiales nous montrent que les possibilités de vie dans notre Système solaire sont quasi inexistantes. Tout en commençant à comprendre comment la vie a pu apparaître sur la Terre, les espoirs de la trouver ailleurs, proche de la Terre et du Soleil s’amenuisent. Le rêve ou l’espoir se transporte alors au-delà de notre Système solaire. C’est ainsi que démarre notre quête d’exoplanètes… Séance entièrement animée en directe accessible des 10 ans - 1h


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350321

Réouverture des salles dédiées à la Guerre de 1870 - Commune de Paris de 1871

Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis

Depuis septembre 2017

Le musée d’art et d’histoire de Saint-Denis consacre 4 salles d’exposition permanente à la Guerre de 1870 et à la Commune de Paris de 1871. Pour mémoire, la Ville de Saint-Denis possède le fonds le plus important au monde sur la Commune de Paris de 1871 réparti entre le musée d’art et d’histoire, les archives municipales et la médiathèque centrale. La collection de plus de 100 oeuvres a fait l’objet d’un chantier, qui s’est déroulé d’octobre 2016 à mai 2017 selon quatre axes de travail : rénover l’espace d’exposition et l’accrochage permanent, terminer le récolement des 15 000 objets, restaurer et étudier les œuvres.


Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs
thex Created with Sketch.
Stacks Image 350069

Musée Camille Claudel

Nogent-sur-Seine

Depuis le 26 mars 2017

La ville de Nogent-sur-Seine, détentrice d’une collection de référence consacrée à Camille Claudel ouvre les portes de son musée dédié à l’artiste le 26 mars prochain. Séquencé selon différentes thématiques, le parcours du musée illustre la très riche production de l’âge d’or de la sculpture française - allant de 1880 à 1914 - qui associe la sculpture non seulement à l’architecture mais également à l’aménagement des espaces publics. L’occasion d’aborder le foisonnement artistique qui anime le Paris de la fin du XIXe siècle, ainsi que les techniques et l’ingénierie liée à la sculpture dont cette époque voit aussi le règne. Au total 204 sculptures seront exposées dans la maison où a vécu Camille Claudel, dont 39 de l’artiste, ainsi que les oeuvres de quarante-quatre sculpteurs qui ont dessiné le monde artistique dans lequel Camille Claudel s’est formée, a travaillé et a affirmé sa personnalité.


Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350224

Lancement d’un nouveau parcours ludo-sensoriel et du parcours pieds nus

Parc Zoologique de Paris

Depuis le 1er mai 2017

11 dispositifs ludiques répartis sur le parcours de visite pour mieux comprendre la notion de biodiversité, les relations entre espèces ou les adaptations du monde animal... Observer le mouvement d’un bec d’oiseau, comparer le poids de l’humanité à celui des gros mammifères, observer la main d’un primates... autant d’activités ludiques et pédagogiques qui donnent un autre sens à la visite du Parc zoologique de Paris et incite à regarder autrement les animaux.


Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350306

Parrainer un animal

Parc Zoologique de Paris

En parrainant un animal au Parc Zoologique de Paris, contribuons aux programmes de recherche et de conservation du Muséum National d’Histoire Naturelle et à la protection des espèces menacées dans leurs milieux d’origine. Grâce au parrainage des animaux, de nombreuses actions ont pu être entreprises. Le Muséum national d’Histoire naturelle, à travers le Parc Zoologique de Paris, s’investit dans de nombreux programmes de conservation et de protection des espèces dans des domaines d’activités très variés mais complémentaires : inventaire et recensement des populations animales, gestion et étude des populations in-situ et ex-situ, réintroduction des espèces dans leur milieu naturel, sensibilisation et éducation des populations, génétique, recherche et médecine vétérinaires. Le parrainage a permis de financer plus de trente opérations de protection et de conservation animales dans de nombreux pays : Madagascar, Guyane française, France, Chili…


Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350214

Un Noël gourmand à Vaux-le-Vicomte

Château de Vaux-le-Vicomte

Les 25 et 26 novembre, tous les week-ends de décembre et tous les jours du 23 décembre 2017 au 7 janvier 2018

(Sauf le 25 déc. et le 1er janv. 2018)

Pour cette nouvelle édition de Noël, Vaux-le-Vicomte mettra à l’honneur la gourmandise. Mille et une décorations et illuminations féeriques transporteront petits et grands dans un monde gourmand et sucré. Des forêts de pommes d’amour ou encore des maisons en pain d’épice seront installées dans le château.


Attachée de presse : Sarah Grisot
sarah@observatoire.fr
07 82 28 80 94
Suivez moi : @SarahCGrisot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350398

Noël au Parc Zoologique de Paris

Le « Noël des animaux »

Du 23 décembre 2017 au 8 janvier 2018

Tous les jours en alternance, babouins, loups, lynx, gloutons, manchots, lamantins... vont profiter d’enrichissements composés de gourmandises sucrées ou salées selon les goûts, et distribués sous forme de « cadeaux ». L’occasion idéale pour les visiteurs d’observer la rapidité des babouins, d’admirer le flair incomparable des lynx ou bien de sourire devant la gourmandise des gloutons. Cette année encore, le personnel du Parc rivalisera d’imagination pour permettre aux animaux d’exprimer des comportements variés favorisant ainsi le bien-être de leurs pensionnaires.

Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350418

Georg Baselitz

Fondation Beyeler, Bâle

Du 21 janvier au 29 avril 2018

À l’occasion des 80 ans de Georg Baselitz, la Fondation Beyeler consacre une grande exposition à cet artiste. Une rétrospective concentrée rassemblera un grand nombre des plus importantes peintures et sculptures que Baselitz a réalisées au cours des six dernières décennies. La juxtaposition sur un pied d’égalité d’œuvres clés appartenant à toutes les phases de sa création mettra en évidence la singularité de la richesse d’invention formelle et conceptuelle de Baselitz. Le visiteur de l’exposition est invité à faire un voyage dans le beau et le laid, l’équivoque et le dérangeant. Cette exposition est organisée en collaboration avec le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington, D. C., où elle se rendra à la suite de sa présentation à Riehen.


Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr

07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350498

Robert Schlicht & Romana Schmalisch

« Titre de travail »
Frac Grand Large – Hauts-de-France

Du 27 janvier au 26 août 2018

Après avoir étudié la « chorégraphie du travail » et les convergences entre la danse moderne et la gestuelle rationalisée des usines, les deux artistes Robert Schlicht et Romana Schmalisch réalisent un film de fiction sur la formation des travailleurs du futur. Ils associent à leur recherche un groupe d’étudiants de l’école supérieure d’art de Dunkerque et des acteurs du monde professionnel et de la formation. Leur nouveau film tourné à Dunkerque a été présenté à la Biennale de Vienne 2017 et circulera dans plusieurs festivals en 2018.


Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350423

Splendeurs du pastel

Fondation de l’Hermitage, Lausanne

Du 2 février au 21 mai 2018

Au printemps 2018, la Fondation de l’Hermitage présentera une importante exposition consacrée à l’art du pastel à travers les siècles. Réunissant une centaine d’œuvres de collections privées et publiques suisses, cet événement proposera une véritable histoire de cette technique fascinante, des premiers maîtres de la Renaissance aux artistes contemporains, en passant par les portraitistes du XVIIIe siècle, les paysages des Romantiques et de l’école de Barbizon, ou encore les explorations avant-gardistes des artistes de la fin du XIXe siècle.

Attachée de presse : Ophélie Thiery
ophelie@observatoire.fr
07 82 04 83 75
Suivez moi : @Ophelie_Obs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350428

Les gouachés : un art unique et ignoré

LA PISCINE - Musée d’art et d’industrie André Diligent, Roubaix

Du 3 février au 1er avril 2018

En joaillerie, la création d’un bijou est une oeuvre collective dont le croquis est le premier pas. Les gouachés sont à la haute joaillerie ce que les patrons sont à la haute couture : un dessin technique qui guidera toutes les mains intervenant dans la création du bijou. Il préfigure le bijou en volume et en couleur. Véritable base de travail sur laquelle, comme sur un calque, l’artisan pose les pierres et construit les montures. Peu exposées, souvent tenues secrètes, ces petites oeuvres d’art racontent à elles seules une autre histoire de la haute joaillerie, qui commence comme beaucoup d’autres avec un papier, un crayon et un peu de gouache. Cette exposition, rendue possible grâce à la collection privée du joaillier nordiste Dael & Grau, montre de précieux et somptueux dessins préparatoires de bijoux créés entre 1900 et 1950. Elle vous entraîne dans l’univers méconnu de la haute joaillerie au travers de 300 dessins, rares et fragiles.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux


thex Created with Sketch.
Stacks Image 350503

Jules Adler, peindre sous la troisième république

Palais Lumière, Evian

Du 3 mars au 21 mai 2018

Peintre franc-comtois né à Luxeuil, Jules Adler (1865-1952) fait carrière dans la mouvance des artistes naturalistes attachés au quotidien, au monde ouvrier, au travail et à la ruralité. Au Palais Lumière, collections publiques et privées se mélangeront afin de proposer un parcours en 9 étapes : devenir peintre, Luxeuil et la Franche-Comté, les rues de Paris, les gures populaires, la mine, le voyage, la grande guerre, les chemineaux et la peinture d’histoire.

Attachée de presse : Ophélie Thiéry
ophelie@observatoire.fr
07 82 04 83 75
Suivez moi : @Ophelie_Obs




thex Created with Sketch.
Stacks Image 350433

Gilgian Gelzer, NIX

Domaine de Kerguéhennec

Du 4 mars au 27 mai 2018

Gilgian Gelzer (né en 1951, vit et travaille à Paris) pratique la peinture, le dessin et la photographie. L’exposition, organisée en partenariat avec la Fondation Fernet-Branca explorera les liens qu’entretiennent ces différents médiums, et la manière dont chaque pratique nourrit les autres. Le fil conducteur de l’exposition sera néanmoins le dessin, ligne directrice sans conteste de l’oeuvre ; le dessin, cosa mentale, dans sa définition la plus élémentaire et la plus essentielle, où la qualité du trait et ses infinies variations et modulations construisent un environnement visuel et plastique où chaque dessin agit dans la singularité de sa présence.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr

07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350438

Nicolas Fedorenko, Peindre est un présent

Domaine de Kerguéhennec

Du 4 mars au 27 mai 2018

L’exposition de Nicolas Fedorenko (né en 1949, vit et travaille en Bretagne) présentera, dans les anciennes écuries et à l’extérieur, des oeuvres (peintures, dessins, gravures, sculptures, livres) de différentes périodes, parfois anciennes, certaines encore jamais montrées. L’exposition montrera l’extrême diversité, inventivité et liberté de cet oeuvre protéiforme. L’exposition sera présentée en deux temps : d’abord les peintures puis le travail graphique (dessins, livres, estampes), toujours en regard, à l’intérieur et à l’extérieur, des sculptures.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr

07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350443

LA DISPARITION (REMIX)

ILLÉS SARKANTYU FEATURING JEAN-PIERRE VIELFAURE

Domaine de Kerguéhennec

Du 4 mars au 27 mai 2018

En 2017, le Département du Morbihan a reçu, en don, un ensemble de carnets de Jean-Pierre Vielfaure (1930 - 2015), réalisés à Kerguéhennec, entre avril 1995 et mai 2000, lors de fréquents séjours de l’artiste au Domaine, alors que Denys Zacharopoulos assurait la direction du centre d’art. Illés Sarkantyu (né en 1977, vit et travaille à Bordeaux), lui-même en résidence au Domaine d’avril 2013 à avril 2014, travaillera à la présentation interprétation de ce corpus, poursuivant la démarche de citation qu’il a entreprise.


Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr

07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350448

Facing the sky

26 étudiants, 4 écoles d’art européennes

Domaine de Kerguéhennec

Du 4 mars au 27 mai 2018

Le projet Facing the sky est né de la volonté de développer dans un contexte européen les recherches d’étudiants en école d’art dans le domaine de la céramique. 26 étudiants de quatre écoles européennes (Muthesius Kunsthochschule, Kiel, Allemagne ; PXL MAD, Hasselt, Belgique ; École nationale supérieure d’art de Nancy et TALM – Le Mans) et leurs professeurs ont travaillé avec des infrastructures industrielles exceptionnelles et notamment la briqueterie Montrieux (Les Rairies entre Angers et Le Mans) durant un workshop de cinq jours en avril 2017. Une sélection des oeuvres réalisées, pensées dans leur relation au paysage et à l’architecture, sera présentée à des endroits choisis dans le parc.


Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr

07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350408

FIFMA - Festival International du Film sur les métiers d’art

Ateliers d’Art de France

Cinéma Le Méliès, Montreuil

Du 8 au 11 mars 2018

Le Festival International du Film sur les Métiers d’Art est une invitation à la découverte des métiers d’art dans le monde, à travers l’image et le cinéma. Biennale créée en 1998 à Montpellier par Ateliers d’Art de France, le FIFMA s’est installé en 2016, en partenariat avec Est Ensemble, à Montreuil et à Pantin. Il revient du 8 au 11 mars 2018 au cinéma Le Méliès à Montreuil, avec une trentaine de films internationaux présentés en compétition, des rencontres et des débats avec des créateurs et des réalisateurs, des ateliers, une exposition... et bien d’autres rendez-vous. Par la diversité des films retenus et par l’exhaustivité des pratiques qu’il représente, le FIFMA devient un rendez-vous incontournable pour les professionnels des métiers d’art et du cinéma. Il s’impose comme un lieu de rencontre, de partage et d’échange de pratiques entre amateurs et professionnels de ces deux domaines de la création. Le FIFMA développe également un volet pédagogique destiné au public scolaire de Seine-Saint-Denis, le FIFMA des Écoles, à Pantin, Bagnolet et Montreuil.


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350373

DRAWING NOW ART FAIR I LE SALON DU DESSIN CONTEMPORAIN

Édition 12

Le Carreau du Temple, Paris

Du 22 au 25 mars 2018

Pour cette 12e édition, Christine Phal et Carine Tissot, organisatrices du Salon, ont souhaité développer les réseaux à l’étranger et intensifier les échanges internationaux entre galeries, artistes, collectionneurs et institutions, en confiant la direction artistique internationale à Joana P. R. Neves. Elle rejoint ainsi Philippe Piguet, directeur artistique du Salon. Avec l’arrivée de Joana P. R. Neves, en tant que directrice artistique à l’international et une nouvelle définition des espaces du niveau bas du Carreau du Temple, la foire propose une vision encore plus forte du dessin contemporain. Les galeries qui exposent au niveau bas du Carreau du Temple sont invitées à redéfinir leurs propositions autour de deux nouveaux secteurs, Insight et Process, permettant de montrer le versant le plus contemporain du dessin. Retrouvez pendant 4 jours le travail de plus de 400 artistes, sur les deux niveaux du Carreau du Temple.



Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350413

OB’ART Montpellier

Ateliers d’Art de France

Corum, Montpellier

Du 6 au 8 avril 2018

Ob’Art Montpellier est le salon de l’objet métiers d’art dans la région Languedoc-Roussillon. C’est dans une scénographie épurée et élégante que plus de 90 exposants présentent leurs pièces uniques, conçues dans leur atelier : mobilier de créateur, décoration d’intérieur, arts de la table, bijoux et accessoires de mode, luminaires, textiles, sculptures... Situé au cœur de Montpellier, le salon Ob’Art se tient chaque année au Corum. Avec près de 8000 visiteurs en 2017, cet événement s’inscrit durablement dans l’actualité culturelle de la capitale Héraultaise en devenant le rendez-vous incontournable des amateurs des métiers et objets d’art.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350453

Emotions

Forum départemental des Sciences

Du 7 avril 2018 au 3 mars 2019

Comment fonctionnent les émotions ? D’où viennent-elles ? Venez découvrir le monde fascinant des émotions chez l’Homme, et de manière plus large, chez l’animal. Cabines aux émotions, expériences de laboratoire et dispositifs interactifs vous invitent à tester par vous- même et sur vous-même les mécanismes. Exposition conçue par le Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350458

Risque, Osez l’expo !

Forum départemental des Sciences

Du 7 avril au 2 septembre 2018

Vivre, c’est prendre des risques. Pour que l’individu se construise et que la société innove, il faut oser. Mais attention ! Si la situation est mal évaluée, les conséquences peuvent être néfastes, pour soi ou pour les autres. Vingt-quatre manipulations interactives vous amènent à découvrir comment le risque se calcule, à réfléchir à son comportement pour savoir si l’on est audacieux et à comprendre comment la société s’organise pour faire face aux dangers. Exposition conçue par Universcience, la Cité des sciences et de l’industrie


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350463

Jane & Serge

Album de famille par Andrew Birkin

Musée des beaux-arts, Calais

Du 7 avril au 4 novembre 2018

Le Musée des beaux-arts de Calais propose une exposition inédite autour du mythique couple anglo-français formé par jane Birkin et Serge Gainsbourg, à travers les photographies d’Andrew Birkin, frère de Jane et célèbre scénariste, acteur et réalisateur britannique. Andrew Birkin a pris des centaines de photos spontanées du couple, entouré de ses proches. Les clichés de Birkin, dont l’immense majorité n’a jamais été publiée, nous offrent une vision intime de la vie quotidienne du couple et nous ramènent à une époque éprise de liberté et d’une certaine insouciance. Même si plus de trente ans se sont écoulés depuis que le couple s’est séparé et plus de deux décennies depuis la disparition de Serge Gainsbourg, la passion pour Jane et Serge ne s’est jamais démentie.


Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350468

Udo Zembok

Exposition et circuit découverte autour du verre et de l’architecture

MusVerre, Sars-Poteries

Du 14 avril au 28 septembre 2018,

Né en 1951 à Braunschweig, en Allemagne, installé en France depuis 1978 à Colmar puis désormais à Menton, Udo Zembok voit la vie à travers le verre et la dessine en couleurs. Les œuvres qu’il crée sont à la fois énigmatiques et très parlantes. Au travers de sa technique de superposition de verre avec des couches de couleurs intermédiaires, il travaille un peu comme les peintres flamands avec leurs glacis pour faire circuler la lumière et faire chanter la couleur dans l’espace et dans la matière. L’artiste verrier est exposé dans le monde entier et répond à de nombreuses commandes publiques et privées pour collaborer notamment à de grands projets d’architecture. Il a ainsi récemment conçu la voûte de verre de la nouvelle cathédrale de Créteil. L’exposition s’organisera autour d’une œuvre monumentale Cœur II ; elle présentera environ 15 œuvres de l’artiste ainsi qu’un panel représentatif sous forme de projection de ses réalisations liées à l’architecture.


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350508

« Tubologie – nos vies dans les tubes »

Frac Grand Large – Hauts-de-France

Du 21 avril au 30 décembre 2018

Avec : Joe Colombo, Peter Friedl, Hella Jongerius, Matthew McCaslin, Allan McCollum, Jasper Morrison, Rosemarie Trockel... Au printemps 2018, Frac et LAAC explorent conjointement la question du travail à travers deux gures emblématiques : l’artiste, au LAAC, et le « travailleur horizontal », au FRAC. L’exposition du Frac Grand Large, « Tubologie – nos vies dans les tubes », s’intéresse aux nouvelles écologies mentales, sociales et environnementales du travail. Les tubes sont partout ! Hors de nous, à l’échelle domestique comme urbaine, et en nous, dans nos oreilles. Ils accompagnent le passage d’une organisation verticale, industrielle, à un système horizontal, post-industriel et connecté. A travers ce motif, l’exposition propose une lecture inédite des œuvres art et design de la collection du Frac Grand Large – Hauts-de-France, des années 1960 à aujourd’hui.

Attachée de presse : Emélie Gooding
emelie@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @EmelieObs


thex Created with Sketch.
Stacks Image 350523

« Enchanté»

LAAC, Dunkerque

Du 21 avril au 25 août 2018

L’exposition «Enchanté» a pour ambition de poser les formes d’une réflexion sur la création artistique, le travail de l’artiste. Elle offre, à travers des processus de création simples, un regard sur la limite, le seuil, ce moment de basculement qui fait qu’un objet, une image... par le seul choix, par le seul fait de représenter ou d’être représenté, montré, collectionné, multiplié, transformé... acquiert une autre dimension, affirme une charge historique et symbolique. L’idée même d’enchantement donne une part importante à la magie, à cette dimension qui semble nous échapper. La fabrication du sensible interroge les oeuvres dans leur capacité à «avoir lieu» et également notre capacité à regarder, à vivre une expérience.

Attachée de presse : Sarah Grisot
sarah@observatoire.fr
07 82 28 80 94
Suivez moi : @SarahCGrisot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350473

Bacon-Giacometti

Fondation Beyeler, Bâle

Du 29 avril au 2 septembre 2018

La Fondation Beyeler prépare une exposition consacrée à deux artistes dont la vision a profondément influencé l’art figuratif de la seconde moitié du XXe siècle et dont le rayonnement continue à se faire sentir aujourd’hui : Francis Bacon et Alberto Giacometti.



Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr

07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs



thex Created with Sketch.
Stacks Image 350478

Afrique, les religions de l’extase

MEG, Musée d’Ethnographie de Genève

Du 18 mai 2018 au 6 janvier 2019

Au MEG, chaque exposition est la promesse d’un voyage. Aujourd’hui, destination l’Afrique, à la découverte du patrimoine et des cultures religieuses du plus ancien continent et berceau de l’humanité. De magnifiques pièces chargées de magie et des photographies fascinantes plongent le public dans une atmosphère de dévotion et de mysticisme. Le parcours se déroule en quatre étapes, dont la première est consacrée aux religions monothéistes (l’islam, le christianisme et le judaïsme), et la seconde aux fondamentaux des religions africaines (le culte des ancêtres, la divination et les pratiques funéraires). La troisième étape est dédiée à l’une des formes les plus saillantes des religions africaines, les cultes de possession (vaudou, mahamba, zâr, bori, ngoma...). Et finalement, la quatrième étape est dévolue à la diversité des univers magico-religieux africains (masques initiatiques, culte des jumeaux, sorcellerie...).



Attachée de presse : Ophélie Thiery
ophelie@observatoire.fr
07 82 04 83 75
Suivez moi : @Ophelie_Obs

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350483

1918-2018 Centenaire de la Grande Guerre

Familles dans la Grande Guerre (titre provisoire)

Musée de la Grande Guerre à Meaux

Du 2 juin au 2 décembre 2018

Avec une orientation résolument intimiste, l’exposition temporaire de l’année 2018 s’attachera à présenter les bouleversements et les répercussions de la Grande Guerre pour des millions de familles. Car dans le cours de l’histoire européenne et mondiale comme dans les destins individuels, la rupture du conflit est profonde et brutale. Le parcours chrono-thématique s’articulera autour de trois thèmes : dans un premier temps les douloureuses séparations lors des mobilisations, puis le bouleversement des quotidiens marqués par l’absence et la menace omniprésente de la mort. Et enfin la perte et le deuil ou le retour des soldats au foyer et à la vie civile ou comment les familles vivent le décalage produit par des vécus de guerre totalement différents. Grâce à ses collections et à une vingtaine de prêteurs privés et publics, le musée présentera dans l’exposition des correspondances, œuvres graphiques et sculptures, objets familiers et mobiliers ou costumes et uniformes qui révèlent avec force et sensibilité comment les cadres et les repères familiaux se brouillent, comment les liens de sang ou d’amour perdurent, se renouvellent ou se brisent du fait de la guerre. L’exposition s’accompagnera d’une programmation adaptée pour le jeune public : ateliers de correspondances, visites-ateliers en famille...


Attachée de presse : Sarah Grisot
sarah@observatoire.fr
07 82 28 80 94
Suivez moi : @SarahCGrisot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350488

Haute Dentelle

Cité de la dentelle et de la mode, Calais

Du 8 juin 2018 au 6 janvier 2019

La Cité de la dentelle et de la mode de Calais, musée de France dédié à cet art industriel, présente HAUTE DENTELLE. Après les succès des expositions monographiques dédiées à Cristóbal Balenciaga, Hubert de Givenchy, Anne Valérie Hash et Iris Van Herpen, cette exposition éclaire de façon inédite les usages contemporains en matière de mode et de dentelle tissée sur métiers Leavers. Les couturiers élisent, au service de leur style, cette étoffe exigeante, héritière de savoir-faire textiles bicentenaires. « Haute Dentelle » souligne comment les couturiers expriment cette matière d’exception familière et pourtant méconnue. Des pièces d’exception ont été sélectionnées parmi les maisons Chanel, Dior, Iris van Herpen, Valentino...


Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350493

Réouverture du Musée de Lodève

Traversez le temps, emportez l’instant

Juillet 2018

Après quatre ans de travaux, le nouveau Musée de Lodève ré-ouvre ses portes en juillet 2018 avec un projet inédit. 3 collections, un récit ! La muséographie, construite autour du thème de la trace et de l’empreinte, propose au visiteur un voyage de 540 millions d’années à travers les trois collections du musée : Sciences de la Terre, Archéologie, Beaux-Arts avec le fonds d’atelier du sculpteur Paul Dardé, surnommé de son vivant « le second Rodin ». Au sein de la « grande histoire » de chaque collection, les objets exposés racontent les « petites » histoires, instants magiques qui nous parviennent au-delà du temps : traces de gouttes de pluie tombées il y a 285 millions d’années, traces de pas d’une famille qui explore une grotte il y a 9000 ans, traces du burin dans la pierre qui donnent naissance à une sculpture de Paul Dardé. La nouvelle muséographie du musée se caractérise par des parcours immersifs, des multimédias novateurs con és à la société Fées spéciales (Kirikou la sorcière, Azur et Asmar...) qui par le biais de l’humour, de la poésie ou de l’interactivité, aident à la compréhension de mécanismes parfois complexes. En n des scénographies spectaculaires et innovantes, comme la reconstitution d’une grotte occupée il y a -30 000 ans. Situé au cœur du Lodévois et Larzac, entre le Grand Site du Salagou et le cirque de Navacelles classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le Musée de Lodève invite le visiteur à découvrir ce territoire où l’aventure humaine a fait ses premiers pas.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

thex Created with Sketch.
Stacks Image 350513

Faune, fais moi peur !

Images du faune de l’Antiquité à Picasso

Musée de Lodève

De juillet à octobre 2018

Consacrée à ce personnage mythique, l’exposition fait écho au Grand Faune, œuvre monumentale et emblématique de Paul Dardé introduisant le parcours permanent consacré au sculpteur. Entre mythes et représentations, l’exposition Faune fais-moi peur ! évoque les différentes facettes de cet être mystérieux : l’espièglerie libidineuse, l’animalité sauvage, le compagnonnage... En faisant dialoguer des œuvres d’époque et de techniques différentes, l’exposition ambitionne de montrer en trois grandes sections thématiques, à quel point le sujet a toujours fasciné et inspiré les artistes. Riche de 170 œuvres – peintures, sculptures, dessins et céramiques – datant du Ve siècle avant J.-C. au XXe siècle, l’exposition est rythmée par les représentations facétieuses, tendres ou enfantines du faune que réalise Picasso, lorsqu’il séjourne à Antibes en 1946. L’exposition Faune fais moi peur ! Images du faune de l’antiquité à Picasso s’inscrit dans le réseau Picasso Méditerranée 2017-2019, une initiative du Musée national Picasso-Paris.


Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot


thex Created with Sketch.
Stacks Image 346821

Éditions Bibliothèque des Arts

Lausanne

La Bibliothèque des Arts publie des livres d’art et des catalogues raisonnés.

Programme sur demande


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
Dossier contenant les éléments pour la presse (DP, CP, Photos) : https://hermes.nausicamedia.fr/url/bibliothequedesarts
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux


thex Created with Sketch.
Stacks Image 347220

Éditions Ides & Calendes

Lausanne

Les Éditions Ides & Calendes publie des livres d’art et des catalogues raisonnés.

Programme sur demande


Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
Dossier contenant les éléments pour la presse (DP, CP, Photos) : https://hermes.nausicamedia.fr/url/idesetcalendes
vanessa@observatoire.fr
07 82 14 06 44
Suivez moi : @VanessaRavenaux

thex Created with Sketch.
Stacks Image 346811

EDITIONS HAZAN

Fondées en 1949 par Fernand Hazan, les éditions Hazan sont devenues filiale d’Hachette en 1997. Elles demeurent une des rares maisons d’édition spécialisées dans le livre d’art. Son catalogue couvre tous les segments, depuis la monographie de référence jusqu’au guide didactique, la collection « Guide des arts » ou les grands textes en format poche « Bibliothèque Hazan », en passant par des essais et des catalogues d’exposition en coédition avec les musées les plus importants en France et à l’étranger. Une production de qualité dont témoignent une trentaine de prix reçus à ce jour.

Programme sur demande


Attachée de presse : Vanessa Leroy
Dossier contenant les éléments pour la presse (DP, CP, Photos) : https://hermes.nausicamedia.fr/url/hazan2
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

thex Created with Sketch.