Fiction Congo, les mondes de l’art entre passé et présent -Musée Rietberg (Zürich)

Présentée du 22 novembre 2019 au 15 mars 2020, la nouvelle exposition du musée Rietberg de Zürich propose une confrontation entre des œuvres et objets anciens ramenées du Congo par l’ethnologue belge Hans Himmelheber dans les années 1930 et des œuvres contemporaines d’artistes jouissant, pour certains, d’une renommée internationale. Se pose alors la question de l’influence de la colonisation belge sur l’art du Congo qui présente aujourd’hui une des scènes culturelles et artistiques les plus dynamiques du continent africain.

Dans le cadre d’un programme d’artistes en résidence, Sammy Baloji, Sinzo Aanza, David Shongo et Michèle Magema se sont penchés sur les archives d’Hans Himmelhber et ont recrée, à partir de ces documents, leurs propres visions du Congo.

Immersion dans les paysages de Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize

Ce matin avait lieu la preview presse de l’exposition « Florentine
et Alexandre Lamarche-Ovize : Élisée, une biographie » curatée par Solenn Morel et présentée au Drawing Lab Paris jusqu’au 9 janvier 2020. Cette visite très privilégiée en compagnie des artistes et de la commissaire d’exposition nous a plongé au coeur des paysages imaginés par le duo d’artistes Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize inspirés par le personnage d’Élisée Reclus, le géographe libertaire, l’écrivain visionnaire, l’anarchiste voyageur, le pédagogue communard….

Une exposition à découvrir absolument !

Le Canada et l’impressionnisme

Fondation de l’Hermitage, Lausanne – Du 24 janvier au 24 mai 2020

La Fondation de l’Hermitage accueillera, dès le 24 janvier 2020, la deuxième étape d’une exposition internationale présentée en collaboration avec le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa, la Kunsthalle de Munich et le Musée Fabre à Montpellier. Première exposition consacrée à ce thème, Le Canada et l’impressionnisme présentera des artistes canadiens majeurs qui, au tournant du XXe siècle, ont servi la cause de l’impressionnisme au Canada et l’ont fait connaître. Couvrant près de cinq décennies, Le Canada et l’impressionnisme rassemble environ 100 peintures de quelque 35 artistes canadiens, qui proviennent de collections renommées du Canada et d’ailleurs, tant publiques que privées. Les œuvres de cette exposition sont regroupées en sept sections retraçant le parcours des artistes canadiens depuis leur initiation à l’impressionnisme jusqu’à leur réinterprétation du mouvement. 

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Lucie Picandet / Lauréate du Prix Drawing Now Art Fair 2019

Drawing Lab Paris
Du 31 janvier au 21 février 2020

L’écriture occupe une place importante dans letravail de Lucie Picandet : elle rédige des fictionsinédites, en vers ou en prose, dont la plupart sont le point initial de ses productions, à l’instar du « Dalle du Lad », long poème initiatique en prose dont elle tire un important corpus d’œuvres sur papier. Son travail mêle différentes techniques, de la broderie à l’aquarelle, de l’écriture à la peinture, révélant un univers complexe, poétique et surréaliste. En parallèle de son cursus aux Beaux Arts de Paris, Lucie Picandet suit également des études de philosophie, théologie et esthétique. Lauréate du prix Emerige en 2015, elle prend part à des expositions dans d’importantes institutions dont l’Irish Museum of Contemporary Art de Dublin ou la Fondation d’entreprise Hermès à Paris. En 2018, elle présente son travail au Palais de Tokyo ainsi qu’à la Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, dans le cadre de sa deuxième exposition personnelle.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

Salon du jeu d’histoire

Musée de la Grande Guerre à Meaux – Dimanche 2 février 2020 de 9h30 à 18h

À l’occasion du Salon du jeu d’histoire, le musée de la Grande Guerre propose aux visiteurs, petits et grands, de découvrir de multiples univers de jeux ! Des escape games, des jeux de plateau, des jeux d’histoire aux magnifiques décors et figurinesattendent les publics en quête d’amusement et de découverte ! Venez rejouer les épisodes de la Première Guerre mondiale au musée !
Avec la Société des Amis du musée de la Grande Guerre, en partenariat avec les associations Les Dragons de Vaires, Étrepilly wargames et Bulle de jeux.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

Sacrée Architecture !

La passion d’un collectionneur
Musée de Flandre, Cassel
Du 15 février au 14 juin 2020

Cette exposition présente la passion de toute une vie. Pendant plus de quarante ans, un homme qui avait pour rêve d’être architecte, a patiemment rassemblé une cinquantaine de tableaux d’artistes flamands et hollandais des XVIe et XVIIe siècles. Toutes les œuvres qu’il a acquises au gré de ses recherches et des opportunités ont pour seul et unique sujet : les vues d’intérieur d’église. Sa quête l’a poussé à maîtriser parfaitement le thème allant jusqu’à éditer un catalogue exhaustif de ce genre de peintures.
La représentation des intérieurs d’église apparaît à la fin du XVIe siècle alors que la controverse entre protestants et catholiques est vive. En pleine fougue baroque, certains peintres initient une nouvelle manière de suggérer le divin : les lignes architecturales magnifient la lumière et incitent à l’élévation de l’âme. Cependant ces intérieurs d’église sont pleins de vie, animés de saynètes de la vie quotidienne, créant une passerelle entre le monde terrestre et l’univers céleste.
Cette collection unique, représentative de la peinture architecturale des écoles du Nord, sera pour la première fois présentée au public dans son intégralité.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Anne-Lise Broyer

Domaine de Kerguéhennec, Bergerie Du 15 mars au 24 mai 2020

Exposition présentant le travail de photographie et de dessin réalisé par l’artiste durant une résidence de création au domaine.
Anne-Lise Broyer déclare que c’est en lectrice qu’elle aborde le monde. Elle va plus loin en prétendant que l’expérience de la photographie se confond avec celle de la lecture. Là où l’écrivain sortirait son carnet, Anne-Lise Broyer sort son appareil et fabrique une image.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

Cathryn Boch

Domaine de Kerguéhennec, Écuries
Du 15 mars au 24 mai 2020

Exposition présentant le travail de dessin réalisé par l’artiste durant une résidence de création au domaine ainsi qu’une sélection d’œuvres plus anciennes. Cathryn Boch, lauréate du prix Drawing Now 2014, mène un travail de dessin- tissé. Les paysages-corps portent ici leurs propres tissus de suture. Pour Cathryn Boch les frontières, démarcations de territoire-migrations-occupations- altérations sont autant de cicatrices en échos au chaos des métamorphoses humaines et planétaires à venir.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

La Fondation Claude Monet à Giverny fête ses 40 ans

Réouverture au public : le 1er avril 2020

Claude Monet a vécu de 1883 à 1926, soit quarante- trois ans, dans sa maison de Giverny. Passionné par le jardinage autant que par les couleurs, il a conçu son jardin de fleurs et son jardin d’eau comme de véritables œuvres d’art. Aujourd’hui, ce sont plus de 500 000 visiteurs qui viennent du monde entier ressentir cette atmosphère unique. La Fondation Claude Monet, propriété de l’Académie des Beaux Arts, oeuvre toute l’année avec son équipe de jardiniers pour mettre en valeur les jardins en restant fidèle à la vision du grand peintre. Direction de la Fondation : M. Hugues R. Gall

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Le musée donne rendez-vous à l’histoire vivante

Musée de la Grande Guerre à Meaux Samedi 4 et dimanche 5 avril 2020 de 9h30 à 18h

Rendez-vous incontournable de la saison culturelle du musée, le week-end dédié aux associations de reconstitution historique vous invite à rencontrer ceux qui font vivre l’Histoire. Echangez avec ces passionnés en tenue d’époque et découvrez de manière vivante le quotidien de l’arrière et du front. Soldats français, écossais ou américains, infirmières et élégantes seront présents sur le bivouac. Au programme : passage en revue des troupes, musique, exposition de chapeaux d’époque et démonstrations de tirs de canon !

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

L’Inde, au miroir des photographes

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris
Jusqu’au 17 février 2020

90 tirages originaux de la seconde moitié du 19e siècle illustrent la grandeur de la civilisation indienne à travers paysages, architectures, scènes de la vie quotidienne et personnages. Présentant quatre-vingt-dix tirages originaux, de paysages, d’architectures, de scènes de la vie quotidienne ou encore de personnages, cette exposition illustre la grandeur de la civilisation indienne, et comment les photographes de cette seconde moitié du 19e siècle façonnèrent à l’étranger l’image d’un pays pour beaucoup encore mystérieux et inconnu.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Carte blanche à Min Jung-Yeon – Réconciliation

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris
Jusqu’au 17 février 2020

Cette nouvelle Carte blanche contemporaine,confiée à l’artiste coréenne Min Jung-yeon, dansl’espace de la rotonde au 4e étage, présente une installation immersive et organique, crééespécifiquement pour le MNAAG. S’appuyant surla réalité d’un pays scindé en deux depuis 65 ans, l’installation se compose de dessins grands formats et de troncs de bouleaux dessinés en papiers suspendus. Tel un kaléidoscope immense, les jeux de miroirs offrent à la vue de subtils entrelacs en superposition. Son approche philosophique du temps, de la mémoire et de l’espace, naît de la rencontre harmonieuse de l’organique et de la fluidité.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Tout va bien Monsieur Matisse

Musée Matisse, Le Cateau Cambrésis – Du 4 avril 2020 au 17 janvier 2021 

L’exposition « Tout va bien Monsieur Matisse » viendra clôturer le triptyque de « l’année Matisse » dont le 150ème anniversaire de sa naissance avait débuté avec l’exposition « La créativité demande du courage », puis « Ce que les maîtres ont de meilleur ».
Soucieux d’appliquer les lignes de son nouveau projet scientifique et culturel, le musée départemental Matisse continu son orientation envers la valorisation de l’art contemporain. L’exposition mêlera le regard des artistes françaisconfirmés et un noyau d’artistes émergents sur la scène internationale. L’exposition s’articulera autour de la pluralité des filiations autour du travail d’Henri Matisse entre une filiation revendiquée, une approche humoristique ou alors une position militante. Plus d’une centaine d’œuvres, peintures, sculptures, textiles en provenance des ateliers des artistes mais également de prestigieux musées et d’importantes collections couvriront l’espace temporaire et le parc Fénelon.
Les artistes pressentis : Frédéric Bouffandeau, Marco Del Re, Errò, KRM, Patrick Montagnac, Benjamin Vautier, Rania Werda.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Paul Eluard, Pablo Picasso : une amitié sublime

Musée d’art et d’histoire Paul Eluard, Saint-Denis – Du 24 avril au 27 juillet 2020

Paul Eluard devient le meilleur ami de Picasso en 1934. Après la disparition d’Apollinaire, Éluard était le seul poète avec lequel Picasso pouvait converser et partager des idées. Rapidement, le poète surréaliste est littéralement captivé par l’artiste démiurge, «qui insiste pour tout voir, pour projeter sur l’écran de l’homme tout ce qu’il peut comprendre, admettre ou transformer, représenteret transfigurer … ”. Seul le décès d’Eluard, le 18 novembre 1952, met fin à cette fraternité. Picasso est affolé par la disparition prématurée du poète. Avec Eluard, il a également perdu le poète qui a pénétré son art le plus intuitivement et la personne avec qui et grâce à qui il a vécu l’aventure du communisme.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Jean Dubuffet, un barbare en Europe

MEG, Genève
Du 8 mai 2020 au 3 janvier 2021

Jean Dubuffet (1901-1985), peintre, sculpteur, écrivain et inventeur de «l’Art Brut», fut un acteur majeur de la scène artistique du 20e siècle. L’exposition «Jean Dubuffet, un barbare en Europe» met l’accent sur sa visite en Suisse de l’après-guerre qui marque un tournant majeur dans sa définition de «l’Art Brut».

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Hommage aux soldats coloniaux

INSTALLATION
Musée de la Grande Guerre à Meaux Du 8 mai au 17 août 2020

Des milliers de soldats et travailleurs coloniaux ont été mobilisés dans les deux conflits mondiaux du XXe siècle. Contraints de quitter leur terre natale pour se mettre au service de la « Plus Grande France », ils participent en première ligne aux combats les plus terribles et travaillent inlassablement à l’effort de guerre.
Le musée de la Grande Guerre accueille l’installation de l’association Remem’beur qui retrace la participation des troupes coloniales, leurs conditions de vie et les préjugés raciaux auxquels elles ont dû faire face. Le visiteur découvrira, par le texte, l’image et des créations audiovisuelles originales, l’histoire de ces hommes issus des colonies françaises, venus combattre sur les différents fronts ou travailler à l’arrière, dans les usines et les fermes. Rappeler aujourd’hui cette histoire, c’est aussi donner à voir aux plus jeunes le rôle essentiel de ces hommes dont certains furent leurs aïeux.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

Exposition Vanessa Enriquez avec la commissaire d’exposition Ece Pazarbaşi

Drawing Lab Paris – Du 29 mai au 28 août 2020 (dates susceptibles de changer)

L’exposition proposée par Vanessa Enriquez pour le Drawing Lab emploie les cassettes VHS comme méta-dessin afin de rendre compte des méta-espaces du lieu. L’espace d’exposition devient une structure architecturale, métaphore d’une grotte, alors que la bande magnétique est quant à elle un instrument de dessin. Le projet poursuit l’exploration par l’artiste des possibilités esthétiques et transformatrices de la bande VHS en réponse aux recherches du neurophysiologiste mexicain Jacobo Grinberg. Les travaux du scientifique ont porté sur les techniques ancestrales utilisées par les chamans, les stimuli géométriques et la méditation et leurs effets sur les activités cérébrales.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

Reconstitution de combats aériens

Musée de la Grande Guerre à Meaux Samedi 20 juin 2020 à 17h

Découvrez une reconstitution de combats entre un camp anglais et un camp allemand. Des troupes au sol vont se livrer un premier combat à partir de leur base. Harcelées, les troupes anglaises font appel à l’aviation qui envoie deux avions pour pilonner le camp ennemi. L’aviation allemande réplique en envoyant les fameux Fokker face aux SE5, modèles d’avions britanniques. De nombreux effets pyrotechniques donnent aux spectateurs l’impression d’être plongés au cœur des combats.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

Lecoanet Hemant : les orientalistes de la haute couture

Cité de la dentelle et de la mode, Calais – Du 20 juin 2020 au 3 janvier 2021

La Cité de la dentelle et de la mode de Calais propose la première exposition rétrospective consacrée à la maison Lecoanet Hemant, dévoilant plus de quarante ans de créations alliant l’art de la couture française à l’esprit de l’Orient. Depuis les premières réalisations de Lecoanet Hemant, en tant que maison de haute couture parisienne de 1984 à 2000, jusqu’aux tenues actuelles de prêt-à-porter conçues en Inde, l’exposition invite à un voyage de Paris à New Delhi et à une rencontre entre création haute couture et savoir-faire ancestraux. 
Le style Lecoanet Hemant, chatoyant et raffiné, est fait du métissage des textiles et des cultures.  La déclinaison du sari indien et de ses drapés marque l’ensemble de leur œuvre, tout comme le thème de la nature. Plus de quatre-vingt silhouettes sont données à voir dans une mise en scène graphique et colorée où robes du soir somptueuses, manteaux opulents ou tailleurs structurés dialoguent avec œuvres d’art, mobiliers et objets décoratifs.  

Commissariat scientifique : Shazia Boucher, conservatrice, directrice-adjointe des musées de Calais
Direction artistique : Didier Lecoanet et Hemant Sagar
Scénographie : Studio Tovar / Alain Batifoulier
Catalogue de l’exposition : Coédition Cité de la dentelle et de la mode et Snoeck

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

Marc Didou

Domaine de Kerguéhennec, Bergerie, écuries et parc
Du 28 juin au 11 octobre 2020

Une exposition-parcours présentant une sélection de sculptures essentielles dans le parcours de Marc Didou, parfois inédites ou très rarement montrées. Marc Didou est un artiste qui s’exprime entre la sculpture, le dessin, la photographie. Tant par ses processus que ses artefacts, l’œuvre de Marc Didou construit une méditation sur l’existence et la place de l’homme dans le monde.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

Joseph Bernard

La Piscine, Roubaix
De juin à septembre 2020

Joseph Bernard (1866-1931) a surtout laissé la trace d’un rénovateur charismatique de la taille directe qui s’est ensuite imposée comme un langage d’honnêteté de la sculpture moderne et contemporaine. Au delà de ce rôle d’initiateur, il est aussi l’inventeur d’un style emprunt de souvenirs de la Grèce archaïque qui s’affirme comme levisage le plus représentatif de la statuaire Art Déco. Le commissariat de Valérie Montalbetti et Solène Dussaussoy développera ces différentes tendances d’une oeuvre d’une grande richesse. Véritable invitation à redécouvrir le théoricien, le sculpteur et le dessinateur qu’il fut avec une égale réussite, cet hommage est organisé en partenariat avec le Musée Paul Dini de Villefranche-sur-Saône.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

La dynastie Francken

Musée de Flandre, Cassel
Du 24 octobre 2020 au 14 février 2021 

De la fin du XVIe siècle jusqu’au milieu du XVIIe siècle, le nom de Francken a profondément marqué le monde artistique flamand. On sait peu de choses de Nicolas Francken, le père, auprès duquel Frans, Hieronymus et Ambrosius font leur apprentissage. Natifs d’Herentals près d’Anvers, ils vont travailler dans les plus grandes églises d’Anvers mais aussi entre la Flandre et Paris. Hieronymus I sera pendant plusieurs années peintre du roi de France, Ambrosius I exercera ses talents comme dessinateur pour la gravure.
Ce trio prestigieux va poser les bases iconographiques et stylistiques qui serviront ensuite à la deuxième génération constituée par les enfants de Frans I. Thomas, Hieronymus II, Ambrosius II et surtout Frans II vont alors connaître un incroyable succès commercial. Frans II, le plus connu et le plus prolixe, réutilise des motifs inventés par son père mais innove avec un sens du détail et une préciosité inégalée. Ses compositions donnent à saisir le bruissement de la soie, l’éclat d’une perle, la couleur d’une étoffe, le style extrêmement raffiné d’un genre et d’une époque. Son talent est multiple et sa production importante car il collabore avec des membres de sa famille puis avec les plus grandspeintres flamands comme Jan Brueghel l’Ancien. Ces artistes unis par les liens du sang seront pour la première fois présentés ensemble. Quatre-vingt œuvres (peintures, dessins et gravures) provenant de grands musées et de collections privées rendront hommage à cette dynastie effervescente !

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Alexej Von Jawlensky

La Piscine, Roubaix
D’octobre 2020 à janvier 2021

Peu montrée en France, la peinture d’Alexej Von Jawlensky (1864-1941) est un apport très singulier à la modernité issue du fauvisme. Parmi les premiers à employer le principe des séries, Jawlensky se passionne notamment pour le motif du visage qu’il recompose jusqu’à l’affirmation d’une nouvelle et singulière abstraction. Riche de nombreux et grands prêts internationaux, cette première grande rétrospective française de l’artiste, sur une idée d’Itzhak Goldberg, est un partenariat avec la Fondation Mapfre à Madrid et les musées de Marseille. Aux cotés de Jawlensky, figureront des oeuvres de nombreux artistes auxquels il fut lié : Matisse, Rouault, Kandinsky, Klee…. Une découverte étincelante.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux