Fermer cette description

Eugène Dodeigne (1923-2015) : Une Rétrospective

La Piscine, Roubaix
Du 15 décembre 2020 au 28 mars 2021

Eugène Dodeigne (1923-2015) est une figure essentielle de la sculpture française contemporaine à laquelle il a apporté une contribution très singulière, reconnue dans le monde entier. Membre fondateur du Groupe de Roubaix, il est bien représenté dans les collections de La Piscine qui tenait à lui rendre hommage, chez lui, avec une rétrospective très complète, conçue avec le soutien de sa famille et de ses collectionneurs nordistes.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Au pays des monstres de Léopold Chauveau (1870- 1940)

La Piscine, Roubaix
Du 15 décembre 2020 au 28 mars 2021

L’exposition, conçue en partenariat avec le musée d’Orsay et avec le soutien de la famille de l’artiste, présente environ 60 sculptures, 100 dessins et une trentaine de documents d’archives et d’éditions anciennes d’un oublié de l’histoire de l’art, Léopold Chauveau (1870-1940). Personnalité atypique, chirurgien de formation et sculpteur autodidacte à partir de 1905, Léopold Chauveau n’expose que très peu de son vivant et n’est aujourd’hui connu qu’en tant qu’illustrateur et auteur de livres pour enfants.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Les Robert Wehrlin (1903-1964) de la Piscine

La Piscine, Roubaix
Du 15 décembre 2020 au 28 mars 2021

Artiste suisse formé auprès de l’expressionniste Kirchner, Robert Wehrlin (1903-1964) est très présent dans les collections de La Piscine qui lui a consacré une exposition rétrospective en 2012-2013. Ce nouvel hommage s’appuie sur les importantes donations concédée par le fils de l’artiste depuis 2014 et qui couvrent notamment tout l’œuvre gravé de Wehrlin.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Sandra Foltz : Paysages noirs

La Piscine, Roubaix
Du 15 décembre 2020 au 28 mars 2021

Dans le cadre du dispositif Belles feuilles et petits papiers, La Piscine accueille Sandra Foltz. « Je construis, pièce après pièce, un paysage discontinu et fragmenté, composé de formes abstraites accumulées, avec des permutations possibles, et des jeux d’associations diverses. A l’origine de mes formes en céramiques, il y a ma série de dessins Paysages noirs »

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Joyeux A[rt]nniversaires !

La Piscine, Roubaix
Du 15 décembre 2020 au 28 mars 2021

Cet automne, La Piscine célèbre les anniversaires de trois institutions associatives culturelles roubaisiennes : les 30 ans de la Braderie de l’art, les 25 ans de la Plus petite galerie du monde ou presque et les 10 ans du Fil Rouge.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

A table ! Le repas, tout un art

Musée National de Céramique à SèvresDu 16 décembre 2020 au 6 juin 2021

Il y a 10 ans, l’UNESCO classait au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité « le repas gastronomique des Français ». En effet, notre pays demeure, aux yeux du monde entier, celui où les habitants aiment se réunir tout au long de leur vie autour de tables joliment dressées pour pratiquer l’art de la conversation, du bien boire et du bien manger. L’exposition « A table ! Le repas, tout un art » invite le visiteur à découvrir l’histoire de cette pratique dans laquelle l’ensemble des Français se reconnaissent. Autour d’objets remarquables, aux formes et usages divers, l’exposition A table ! invite les visiteurs, à un voyage temporel gourmand, aussi beau que surprenant. Près de 1000 objets seront offerts à l’appétit des visiteurs dont environ 500 proviennent des collections de la Cité de la céramique. 

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Le Prix de la Jeune Création Métiers d’Art dévoile les lauréats 2020

Ateliers d’Art de France

Le Prix de la Jeune Création Métiers d’Art (PJCMA) organisé par Ateliers d’Art de France, fête sa 60ème édition consécutive, et dévoile ses 4 nouveaux lauréats. 

Une occasion de rappeler l’importance de ce concours dans le développement économique des lauréats, mais aussi de mettre en avant le rôle de la jeunesse dans la relève des métiers d’art. Depuis 1960, le Prix de la Jeune Création Métiers d’Art est porté par Ateliers d’Art de France, syndicat professionnel des métiers d’art, permettant chaque année de mettre en lumière les talents de demain. Sélectionnés par un jury d’experts sur des critères de qualité artistique et de maîtrise technique d’un savoir-faire associée à un regard innovant, cette nouvelle génération de créateurs est ainsi accompagnée et bénéficie d’un tremplin vers la professionnalisation.

Les lauréats 2020 sont : Louis Biron, sculpteur sur métal – ciseleur, Anne-Charlotte Saliba, créatrice papier, Juliette Vivien, céramiste, Carole Serny, orfèvre contemporaine – ciseleuse.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Marc Riboud. Histoires possibles

Musée national des arts asiatiques – Guimet, ParisDu 16 décembre 2020 au 3 mai 2021

Cette exposition prévue du 8 avril au 7 septembre 2020, repoussée du 2 novembre au 8 février 2021 est reprogrammée à compter du 16 décembre 2020. Réalisée pour marquer l’entrée de l’œuvre de Marc Riboud dans les collections nationales, l’exposition présente environ 300 photographies de l’artiste.
Elle montre pour la première fois un parcours complet de l’ensemble de son œuvre, depuis son arrivée à Paris au début des années 50 jusqu’à ses dernières photographies en Chine vers 2005. L’exposition suit le photographe tout au long de cette deuxième moitié du 20e siècle. Ce sont 50 années pendant lesquelles il n’a cessé d’être habité par la passion de voir, de comprendre les êtres et le monde qu’il découvrait dans ses crises. Ce long parcours, dont une grande partie se déroule en Asie, permet aussi d’admirer son art de la composition, un art fait de juste distance, d’équilibre des lignes et des formes, qui font de chacune de ses images une invention visuelle.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Simplicité japonaise

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 16 décembre 2020 au 1er mars 2021 

L’exposition s’inscrit dans la continuité du parcours du Mingei Bamboo Prize. L’art mingei est né d’un mouvement de rejet de l’industrialisation galopante du 20e siècle dans la péninsule nippone. Il est caractérisé par un goût prononcé pour les objets du quotidien. Si définir un objet mingei est difficile tant les contradictions sont légions, une philosophie s’en dégage : les objets sont fabriqués dans l’anonymat, pour un usage fonctionnel quotidien et populaire, par des artisans maîtrisant la technique au point d’arriver à une forme de détachement de la conscience. Cet art japonais de la simplicité s’exprime principalement dans les arts décoratifs : textiles, céramiques liées à la cérémonie du thé, calligraphies, ou encore art du bambou et de la sculpture sur bois.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

L’oiseau rare, de l’hirondelle au kakapo

Musée des Confluences, Lyon
Du 18 décembre 2020 au 2 janvier 2022

Les oiseaux nous émerveillent : d’une grande diversité de tailles, de couleurs, de chants, de becs ou encore d’œufs et de nids, ils ont conquis le ciel et sont présents dans tous les milieux. Du colibri à l’autruche, on en recense plus de 11 000 espèces dans le monde. Malgré leur remarquable capacité d’adaptation, les oiseaux sont aujourd’hui en grand danger. Espèces éteintes ou vulnérables, ces conquérants du ciel sont les victimes collatérales des activités humaines. Leur déclin s’accentue d’année en année. Disposant de la 2e plus grande collection en France avec plus de 30 000 spécimens, le musée des Confluences a sélectionné pour cette exposition près de 240 oiseaux, issus des collections historiques du muséum et de l’importante donation d’Hubert Bonnetain en 2018.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Gilles Barbier. Machines de production

Musée Soulages, Rodez
Du 18 décembre 2020 au 16 mai 2021

Né en 1965 à Port-Vila (anciennement les Nouvelles-Hébrides, actuellement le Vanuatu), Gilles Barbier est un artiste polyphonique dont la personnalité, comme celle d’Erik Dietman, va au- delà des pratiques contemporaines.

Pour le musée Soulages, Gilles Barbier va rassembler cinq grandes installations dans la salle d’exposition temporaire, mais aussi dans l’accueil : l’Orgue à pets, la Boîte noire, le Jeu de la vie, Le Terrier. Des pièces monumentales, déjà, célèbres, auxquelles s’ajoute la production spécifique d’une installation rappelant les premières images du film 2001 Odyssée de l’Espace (Stanley Kubrick) : des chimpanzés perplexes, agités, surpris par la chute d’un objet non identifié. En quelque sorte un retour aux Origines. La production est faite pour le musée Soulages. Les œuvres déployées dans l’espace sont rassemblées sous la dénomination des Machines de production, manifestations d’un travail – celui de l’œuvre, celui de l’artiste –, entre intelligence artificielle et automates. Après le bleu de l’œil de Claude Lévêque en 2015 et Pixels Noir Lumière de Miguel Chevalier en 2019, Gilles Barbier et ses Machines de production affirment la vocation contemporaine du musée Soulages, sa mission de présenter des artistes différents.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Pablo Picasso, Paul Eluard, une amitié sublime

Musée d’art et d’histoire Paul Eluard, Saint-Denis – Du 18 décembre 2020 au 22 mars 2021

L’exposition, conçue en partenariat avec le musée Picasso de Barcelone et le musée national Picasso-Paris, met en lumière les relations privilégiées de Paul Eluard (1895-1952) et Pablo Picasso (1881-1973). Si dès les années 1920, Eluard compte parmi sa collection des peintures et œuvres graphiques de Picasso et consacre au peintre des poèmes inspirés, leur amitié se déploie avec intensité sur le plan personnel, artistique et politique, au milieu des années 1930. Les deux artistes parcourent ensemble la période, exaltée et tourmentée, où s’enchaînent Guerre d’Espagne, Occupation, Libération et engagement dans le Mouvement pour la Paix. Leurs créations se font écho, comme le poème d’Eluard La Victoire de Guernica et le célèbre tableau de Picasso (1937), ou les livres illustrés réalisés ensemble. Chacun inspire l’autre, et aux portraits du poète par Picasso répondent les poèmes d’Eluard consacrés au peintre. Des prêts exceptionnels, de collections publiques et privées, françaises et internationales, s’ajoutent aux riches fonds Picasso et Eluard du musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis pour retracer, à travers près de 200 œuvres, la relation tendre et exubérante de ces deux artistes de génie, révélée par des œuvres prestigieuses et des documents plus intimes.

Légende et crédits du visuel : Roland Penrose, Paul Eluard et Picasso, Hôtel Vaste Horizon, Mougins, France, (photographie, 1936) © Roland Penrose, Lee Miller Archives, England 2020. All rights reserved. www.leemiller.co.uk © Succession Picasso 2020

Attachée de presse : Jessica Gilles
jessica@observatoire.fr
+33 7 82 28 80 94
L jessica-gilles-1562a7159

Fermer cette description

École de Pont-Aven. Variations sur la ligne

Variation printanière : Paysage médité
Musée de Pont-Aven
Du 30 janvier au 16 mai 2021

Prévue initialement au printemps pour durer trois mois, l’exposition « Ecole de Pont-Aven. Variations sur la ligne » se réinvente : tout au long de l’année 2021, des accrochages thématisés se succèdent dans le cabinet Gauguin, au sein du parcours permanent, pour valoriser la collection d’arts graphiques du musée, un des atouts majeurs du fonds permanent, patiemment constituée depuis la création de l’établissement en 1985. Le Musée de Pont-Aven conserve en effet une collection de plus de 1200 œuvres d’arts graphiques. Une importante partie de ce riche fonds sommeille dans les réserves pour des raisons de conservation car la lumière pourrait endommager les œuvres. L’année 2021 est l’occasion de mettre en lumière, de manière successive et, selon des thématiques soigneusement choisies, le travail graphique des artistes du groupe de Pont-Aven en particulier celui de Paul Gauguin, Émile Bernard et Paul Sérusier conservé dans la collection du musée. Cette exposition présente successivement 3 accrochages rassemblant chacun entre 20 et 30 œuvres environ du groupe de Pont-Aven (dessins, estampes, aquarelles) et a pour ambition de mettre en lumière la part de l’intime, de l’instinctif autant que la dimension préparatoire du processus créatif vers une simplification des formes et le synthétisme du dessin. Gauguin n’affirmait-il pas que ses dessins étaient « [ses] lettres, [ses] secrets » ? Cette sélection d’œuvres sur papier démontre une certaine liberté du geste spontané mais également la volonté de constituer un répertoire des formes dans lequel puise chaque artiste au gré de l’inspiration. La variété des techniques présentées démontre aussi l’appétence du groupe pour le travail de l’estampe conjuguée à des choix souvent audacieux et inventifs.

La présentation s’ouvre par un premier accrochage sur le thème de «Paysage médité» du 30 janvier au 16 mai 2021.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Le Concours Ateliers d’Art de France dévoile ses lauréats nationaux 2020

Ateliers d’Art de France

Pluridisciplinaire et intergénérationnel, le Concours Ateliers d’Art de France participe depuis sa création au développement des métiers d’art sur les territoires en récompensant le talent, le savoir-faire et la richesse créative au niveau régional et national.

Pour la 9ème année consécutive, le Concours Ateliers d’Art de France met en lumière la vitalité artistique des savoir-faire en révélant, dans chacune des régions de France, le grand talent et la diversité des professionnels de métiers d’art. Ce sont près de 300 candidatures qui ont été reçues cette année. Céramiste, verrier d’art, créateur textile, vannier, plumassier, ébéniste d’art… Le panel des savoir-faire est toujours aussi vaste. Il en dit long sur l’incomparable richesse de ces métiers d’exception.
En 2020, un jury sélectionne pour chacune des 13 régions les lauréats dans les catégories « Création » et « Patrimoine ». La remise de prix a lieu à l’occasion d’expositions organisées dans des lieux emblématiques pour présenter les œuvres sélectionnées pour chaque région.
Un prix national « Création » et un prix national « Patrimoine » sont décernés par un jury de professionnels à un des à lauréats régionaux de chaque catégorie.

Les lauréats nationaux du Concours Ateliers d’Art de France sont pour cette année : Mathieu Gillet dans la catégorie Création avec une pièce intitulée « Physio » et Stéphane Leroux dans la catégorie Patrimoine pour sa pièce intitulée « Dôme à L’Impériale ».

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Restitution de résidence Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, Lettres de Verre

MusVerre, Sars-Poteries
Du 13 février au 29 août 2021

La résidence menée par le designer au MusVerre, en 2020, se caractérise par une approche croisée des 4 techniques majeures du matériau : le verre soufflé, le verre à la flamme, la pâte de verre et le thermoformage.Quatre artisans, spécialistes du verre contemporain, ont œuvré aux côtés de Jean-Baptiste Sibertin-Blanc pour concrétiser sa vision : Simon Muller, Didier Richard, Hugues Desserme et Stéphane Rivoal. Le projet repose sur un concept artistique à la frontière de l’art et du design par la création de lettres de verre qui se confrontent au langage de la matière. L’exposition de 2021 dresse le bilan de ce travail de dialogue entre le sens des mots, les savoir-faire et la matière, l’architecture et la lumière.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

La montagne fertile : les Giacometti, Segantini, Amiet, Hodler, et leur héritage

Palais Lumière, Evian
Du 27 février au 30 mai 2021

Cette exposition permettra de faire connaître au public français des artistes Suisses majeurs de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle ainsi que la découverte d’œuvres qui pour beaucoup d’entre elles restent inconnues du grand public.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Flaubert 2021

Bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert – Département de la Seine-Maritime

Le Département de la Seine-Maritime commémore le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert à travers une année exceptionnelle. La vie et l’œuvre de cet écrivain majeur du XIXème siècle sont en effet intimement liées au territoire, de la Côte d’Albâtre à la Seine, en passant par la campagne cauchoise ou brayonne si bien décrites dans ses romans.

Pour lui rendre hommage, la programmation culturelle départementale 2021 lui est entièrement dédiée.

Une vingtaine d’initiatives, entre le mois de mars et décembre, notamment dans les sites et musées départementaux, mais également des publications en lien avec les éditions Gallimard, accompagneront ainsi l’année Flaubert : expositions, conférences, parcours jardins, spectacles, collaborations avec les restaurants…

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

À table avec Flaubert

Flaubert 2021
À partir de mars 2021

Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert, le Département de la Seine- Maritime a décidé de mettre à l’honneur cet écrivain à travers une programmation culturelle riche et variée sur l’ensemble de ses sites et musées départementaux, tout au long de l’année 2021.
En écho à cette saison culturelle exceptionnelle qui s’annonce, le Département en collaboration avec l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie et Seine-Maritime Attractivité, a souhaité développer un dispositif intitulé A table avec Flaubert, associant le secteur de la restauration hôtelière à l’ensemble de cette programmation. Cette opération apporte sa pierre à l’édifice du plan de relance économique à destination de ce secteur économique fortement impacté par la pandémie de la Covid-19.
Ainsi, pour participer au réseau A table avec Flaubert, les restaurateurs devront créer un plat ou un menu « Flaubert » à mettre à leur carte. 10 fiches cuisine d’aide à l’inspiration culinaire, en rapport avec les œuvres ou des éléments biographiques de la vie de Gustave Flaubert, réalisées en partenariat avec Valérie Duclos, auteure culinaire, qui vient de réaliser un très bel ouvrage « A la table de Flaubert », seront offertes aux restaurateurs.
Pour chaque table ayant pris un ou plusieurs plats estampillés Flaubert, un pass’à table sera délivré, donnant droit à une entrée gratuite pour une entrée payante dans les sites et musées départementaux, tout au long de l’année 2021, pour s’imprégner de l’univers Flaubertien !
Les restaurateurs du réseau A table avec Flaubert seront facilement reconnaissables par le macaron dédié à l’opération qu’ils devront apposer sur leur vitrine. Enfin, l’ensemble des informations, restaurants, menus et plats sera disponible sur la web application https: //atableavecflaubert.glideapp. io/

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Daniel Otero Torres, Tierradentro

Commissaire d’exposition : Anaïs Lepage
Drawing Lab Paris – Du 11 mars au 17 juin 2021

Tierradentro, en français « la terre de l’intérieur », est le nom d’un
site archéologique situé dans une zone montagneuse et escarpée de la vallée du Cauca en Colombie. Célèbre pour ses tombeaux funéraires souterrains dissimulés et ses sculptures monolithiques monumentales, il abrite les vestiges de la culture précolombienne du même nom. Daniel Otero Torres conçoit pour le Drawing Lab une exposition reprenant les principaux espaces et significations d’un tombeau funéraire préhispanique. Intégrant l’architecture aux accents brutalistes du bâtiment dans son dispositif, il crée un tombeau des luttes oubliées consacré à desfigures populaires et mythiques délaissées de l’histoire.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

ST-ART, 25e édition

Foire européenne d’art contemporain et de design
Parc des Expositions, Strasbourg
Du 12 au 14 mars 2021

ST-ART, la foire européenne de Strasbourg, première foire française d’art contemporain et de design en région, fête en 2021 sa 25ème édition.

Compte tenu de la situation sanitaire, en France et en Europe, et pour faire suite aux récentes annonces gouvernementales, imposant un couvre-feu et interdisant la tenue des foires et salons, Strasbourg événements se voit contraint de reporter son édition 2020 de ST-ART, prévue du 27 au 29 novembre 2020 au parc des expositions de Strasbourg.
Depuis 2014, nous nous interrogions sur la pertinence de la date, constatant que ST-ART était positionné dans un calendrier des foires d’art contemporain saturé, à la mi-novembre, alors qu’à sa création le rendez-vous avait été inscrit à la mi-mars. Etant dans l’impossibilité de maintenir la manifestation dans son agenda initial de fin d’année, deux options s’offraient à nous : annuler l’édition 2020 et donner rendez-vous en novembre 2021 ou reporter la manifestation de quelques mois et faire naître de cette crise une véritable opportunité de renouer avec les dates historiques.
Forts de notre conviction de positionner la manifestation en début d’année, il nous est apparu évident que pour ses 25 ans, ST-ART devait renouer avec ses dates historiques, ainsi nous fixons les nouvelles dates de ST-ART à la mi-mars, du 12 au 14 mars 2021 . Nous souhaitons proposer à tous nos exposants, visiteurs, collectionneurs et partenaires, un événement culturel propice à l’échange, à la rencontre et au partage.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Georges Bruyer

Musée de la Grande Guerre, Meaux
Du 21 mars au 22 août 2021

Pour sa prochaine exposition temporaire, le musée propose une découverte de l’œuvre de Georges Bruyer (1883-1962) en traitant de ses orientations artistiques durant la Première Guerre mondiale.
Peintre, graveur et céramiste, Bruyer a déjà acquis une certaine notoriété lorsque la guerre éclate. Mobilisé, il devient alors l’un de ces milliers de soldats-artistes jetés dans la guerre, combattant sur le front jusqu’en juillet 1915, blessé et évacué puis peintre missionné aux armées en 1917.
L’évolution du travail de Bruyer en parallèle de son parcours d’homme et de combattant au cœur du conflit, est un exemple de la façondont un artiste, tout en restant descriptif s’éloigne du simple récit du quotidien des soldats pour proposer une recherche plus importante d’effets décoratifs et une volonté plus marquée pour la construction graphique.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Château de Vaux-le-Vicomte

Réouverture au public le 27 mars 2021
Chasse au trésor Jean de la Fontaine
Du 27 mars au 3 octobre 2021

Le château de Vaux-le-Vicomte rouvrira ses portes le 27 mars 2021 et célébrera toute l’année, le 400ème anniversaire de Jean de la Fontaine.
Une chasse au trésors exclusive lui sera consacrée et jalonnera cette année 2021. L’année sera également marquée par le retour de Pâques, des soirées aux Chandelles, de la Journée Grand Siècle et de tous les événements qui ont fait et font la renommée duchâteau.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Visiter Pompéi – Claudio Sabatino dans les pas de Gustave Flaubert

Flaubert 2021
Abbaye de Jumièges
Du 29 mars au 27 juin 2021

Écho et prolongation de l’exposition Voyage(s) en Orient au Musée Victor Hugo, cette exposition de photographies de Pompéi amène le visiteur vers un ailleurs à la fois proche et lointain : l’Italie, traversée par Gustave Flaubert en 1851 lors de son retour d’Orient, et les monuments redécouverts de Pompéi à travers ses carnets de voyage mis en regard avec les photographies contemporaines de Claudio Sabatino.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Carte blanche à Duy Anh Nhan Duc

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 31 mars au 21 juin 2021

Duy Anh Nhan Duc est un artiste franco-vietnamien, né en 1983 à Ho Chi Minh et vivant à Paris.
Il travaille le végétal et s’inspire de la nature et de son enfance dans les jardins vietnamiens pour créer des installations poétiques. Son installation, prévue dans la rotonde du 4e étage, sera constituée de 5 œuvres autour du pissenlit.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

La Fondation Claude Monet à Giverny

Réouverture au public : le 1er avril 2021

Claude Monet a vécu de 1883 à 1926, soit quarante- trois ans, dans sa maison de Giverny. Passionné par le jardinage autant que par les couleurs, il a conçu son jardin de fleurs et son jardin d’eau comme de véritables œuvres d’art. Aujourd’hui, ce sont plus de 500 000 visiteurs qui viennent du monde entier ressentir cette atmosphère unique. La Fondation Claude Monet, propriété de l’Académie des Beaux Arts, oeuvre toute l’année avec son équipe de jardiniers pour mettre en valeur les jardins en restant fidèle à la vision du grand peintre.
Direction de la Fondation : M. Hugues R. Gall

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Herbier contemporain délicieux de Pascal Levaillant

Flaubert 2021
Jardins de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville – Du 1er avril au 14 novembre 2021

Les installations botaniques de l’artiste plasticien Pascal Levaillant prennent possession des Jardins de l’abbaye Saint- Georges à Saint-Martin de Boscherville où Gustave Flaubert aimait se balader pour admirer les différentes variétés de fleurs et de plantes. Flaubert avait un goût prononcé pour le jardin et avait fait l’acquisition des 16 volumes illustrés des Lettres élémentaires de botanique de Jean-Jacques Rousseau.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

La Terre en héritage, du Néolithique à nous

Musée des Confluences, Lyon – Du 2 avril 2021 au 13 février 2022

La Terre en héritage, du Néolithique à nos jours dresse un bilan des impacts humains sur la Terre en ce début de 21e siècle.
L’exposition propose de chercher les origines de l’exploitation de l’environnement dans une période qui bouleversa notre relation au monde naturel et au reste des êtres vivants : le Néolithique. À cette époque, des humains, devenant sédentaires, jetèrent les bases d’un nouveau rapport à la nature par la domination.
Domestication des animaux, culture des plantes, production, consommation, habitat, transport : pour chacun de ces sujets, l’exposition effectue un saut dans le temps afin d’identifier des moments- clefs de l’histoire contemporaine où s’amorcent des modifications environnementales d’une ampleur sans précédent, dessinant une nouvelle ère géologique : l’Anthropocène.

Exposition coproduite avec l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), avec la participation de l’Ecole Urbaine de Lyon.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Regard d’artiste. Charles Belle & François Royet – Lumière des origines

Chemins du patrimoine en Finistère
Domaine de Trévarez
Du 3 avril au 3 octobre 2021


Pour la 10e édition de Regard d’artiste, rendez-vous majeur de l’art contemporain en Bretagne, le Domaine de Trévarez invite Charles Belle et François Royet, deux artistes et complices de longue date qui proposent ici un parcours invitant à évoluer au centre du mystère de la création artistique.
Charles Belle, peintre reconnu pour ses œuvres souvent monumentales de la nature et François Royet, cinéaste et réalisateur ayant notamment œuvré sur le documentaire oscarisé La Marche de l’Empereur signent ici leur retour à Trévarez, eux qui avaient déjà participé à la toute première édition de Regard d’artiste. Ce nouveau projet qui prendra la forme d’un parcours artistique, à la fois sensible, intime et immersif sera déployé aux écuries et au château et fera la part belle aux peintures, photographies et films des deux artistes.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Tisser la nature. XVe – XXIe siècle

Musée de Lodève – Du 3 avril au 22 août 2021

Le Musée de Lodève a rassemblé pour vous un herbier géant, un herbier composé de tapis et
de tapisseries du XVe au XXIe siècle. En vous promenant parmi ces œuvres monumentales (jusqu’à 7 mètres de long), vous voyagerez visuellement du mille-fleurs à l’abstraction. Au cours de la promenade, des sentiers surprenants s’ouvrent, ici à partir d’un détail, là autour d’un procédé technique choisi pour interpréter une fleur, une feuille, un arbre. Ce plaisir de l’observation minutieuse des œuvres tissées crée un lien intime entre le spectateur et la nature.
L’exposition Tisser la nature XVe – XXIe siècle a été imaginée par le réseau TRAME[S] qui regroupe cinq établissements liés à l’art tissé en Massif Central : le Musée de Lodève, la Cité Internationale de la Tapisserie, l’abbaye de La Chaise-Dieu, le musée Dom Robert, et l’atelier-musée Jean Lurçat.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Pâques au Château de Vaux-le-Vicomte

Château de Vaux-le-Vicomte
Les 3, 4 et 5 avril 2021

Samedi 3, dimanche 4 et lundi 5 avril, Vaux-le- Vicomte célèbre Pâques aux couleurs de Jean de La Fontaine avec la plus grande chasse aux oeufs de France !

Tour à tour, les enfants devront relever les défis ludiques et participatifs de Jean de La Fontaine, Vatel ou encore de Charles Le Brun pour valider leur parchemin. A la fin de leur parcours, ils pourront accéder à la chasse aux œufs finale, encadrée par André Le Nôtre, promettant des chocolats Léonidas à tous les participants !

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Madame rêve en Bovary

Flaubert 2021
Maison Marrou à Rouen – exposition Hors-les-murs du Musée des Traditions et Arts Normands – Château de Martainville
Du 9 avril au 14 novembre 2021

Emma Bovary, héroïne tragique, a marqué depuis deux siècles non seulement la littérature, mais aussi tous les arts, du cinéma au théâtre en passant par la photographie. Son caractère éternellement moderne figure l’insatisfaction et l’ennui qui la poussent à une recherche permanente. Elle reste un personnage inspirant et terriblement poétique pour toute une génération.

L’exposition, totalement immersive, reconstituera les grandes scènes de Madame Bovary et permettra de visiter l’ex- position comme on lit et on entre dans le roman. Le décorateur, Jean Oddes, puise dans les collections du Musée des Traditions et des Arts Normands, et crée une ambiance sonore et olfactive pour littéralement plonger le visiteur dans le roman fameux de Gustave Flaubert.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Pierre Gatier (1878-1944). De l’élégance parisienne aux rives de l’Oise

Musée d’art et d’histoire Louis-Senlecq, L’Isle-Adam – Du 10 avril au 19 septembre 2021

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de L’Isle-Adam, en partenariat avec l’Institut national d’histoire de l’art (Inha), présente une exposition consacrée à l’œuvre gravé foisonnant et multiple de Pierre Gatier (1878-1944).
Il s’agit ici de rendre hommage à un artiste en prise avec l’Histoire (la Belle Époque, la Première Guerre mondiale…) mais aussi un artisan passionné qui parvint à révéler toutes les potentialités expressives des différents procédés de gravure qu’il aborda. Trois périodes, illustrant aussi trois techniques dominantes et différents centres d’intérêts iconographiques, seront mises en lumière : de 1900 à 1914, les eaux-fortes et aquatintes en couleurs qui ont pour thème principal la vie élégante parisienne ; de 1915 à 1918, les linoléums qui traduisent la dureté des temps et marquent une rupture stylistique avec les œuvres précédentes (gravures en noir et blanc, trait plus dur), et enfin de 1922 à 1931, les pointes sèches et burins gravés uniquement
au trait et en noir dans un style plus graphique, où l’on retrouve pour un temps les sujets de la vie parisienne, mais aussi et surtout les paysages du Val- d’Oise où Pierre Gatier réside de 1920 à 1929.
Cette exposition rassemble environ 130 œuvres provenant de la collection du musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, du fonds ayant appartenu à Jacques Doucet (grand couturier et collectionneur avec lequel Pierre Gatier entretint des liens étroits), conservé à l’Inha et présenté pour la première fois au grand public, ainsi que des pièces en possession de la famille de l’artiste.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Voyage(s) en Orient. Voyages de Normands au XIXème siècle

Flaubert 2021
Musée Victor Hugo à Villequier
Du 14 avril au 14 juillet et du 1er août au 31 octobre 2021

Cette exposition en deux volets (un au printemps, puis le second à l’automne) sur le thème du « Voyage en Orient » au XIXème siècle, permet de pénétrer les rêveries de plusieurs personnalités normandes à travers leurs textes, leurs dessins et leurs correspondances : les Vacquerie (belle-famille de Victor Hugo), Maxime du Camp (ami de Flaubert), Camille Saint- Saëns, et surtout Victor Hugo et Gustave Flaubert font voyager les visiteurs dans leur Orient intime.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Olafur Eliasson

Fondation Beyeler, Bâle
Du 18 avril au 11 juillet 2021

Depuis plus de 25 ans, Olafur Eliasson explore dans son travail des questions de perception, de mouvement, d’expérience incarnée, de ressentis et de sensations de soi. L’art est pour lui un moyen essentiel pour passer de la pensée à l’action. Ses œuvres très diverses – incluant sculptures, peintures, photographies, films et installations – ont été exposées dans le monde entier. Au-delà du musée et de la galerie, sa pratique implique plus largement la sphère publique par le biais de projets architecturaux et d’interventions dans l’espace civique. L’art d’Eliasson nous invite à élaborer des formes de coexistence future en accueillant des perspectives multiples – humaines et autres. Pour son exposition individuelle à la Fondation Beyeler, l’artiste plonge le musée dans une exploration débordante de nos préconceptions concernant la nature et la culture.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Flaubert, entre ici et ailleurs

Flaubert 2021
Jardins de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville – Du 15 mai au 14 novembre 2021

De la salle d’exposition aux jardins d’inspiration italienne de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville, une invitation à cheminer avec Gustave Flaubert, à suivre les allers-retours du regard de l’auteur entre les paysages de ses voyages en Méditerranées ou en Bretagne et ceux de sa Normandie natale. Composée avec les bosquets et les parterres renouvelés par le jardinier, l’installation fait la part belle à l’association de photos évoquant les voyages de l’auteur avec des extraits de texte et un soin particulier pour la mise en paysage de la typographie.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

MUSEUM CONNECTIONS

Le rendez-vous international de l’équipement et de la valorisation des musées & lieux culturels – Paris, Porte de Versailles – Hall 2.1 – Les 18 et 19 mai 2021

Museum Connections rassemblera à nouveau les professionnels de la médiation, de l’optimisation, et de la création de ressources des musées et lieux culturels les 18 et 19 mai 2021 à Paris, Porte de Versailles.
Salon professionnel international, résolument tourné vers les enjeux économiques et durables des musées, lieux culturels et touristiques, Museum Connections décode les tendances et les innovations pour imaginer les nouvelles expériences de visite.
Animateur de la communauté internationale, Museum Connections rassemble les professionnels du secteur à Paris tous les ans en janvier.
L’objectif de Museum Connections 2021 est d’inspirer l’expérience culturelle et touristique de demain en offrant à la communauté professionnelle nationale et internationale des nouveaux outils servant à améliorer les conditions de visite.
La consommation culturelle et touristique évolue, la concurrence se diversifie, le visiteur a de nouvelles exigences. Le modèle économique des lieux de culture et de tourisme doit en permanence se ré-inventer. Proposer une expérience de visite inoubliable, c’est dépasser la stricte mission de médiation et transmission, pour susciter la surprise et l’émerveillement.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

L’arc et le sabre : l’imaginaire du guerrier japonais

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 19 mai au 6 septembre 2021

L’exposition présentera un ensemble d’œuvres évoquant l’imaginaire du guerrier japonais : estampes, photographies, objets du guerrier (poignards, éventails, inros…) y seront présentés.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

École de Pont-Aven. Variations sur la ligne

Variation estivale : Au Café Volpini
Musée de Pont-Aven
Du 22 mai au 29 août 2021

Prévue initialement au printemps pour durer trois mois, l’exposition « Ecole de Pont-Aven. Variations sur la ligne » se réinvente : tout au long de l’année 2021, des accrochages thématisés se succèdent dans le cabinet Gauguin, au sein du parcours permanent, pour valoriser la collection d’arts graphiques du musée, un des atouts majeurs du fonds permanent, patiemment constituée depuis la création de l’établissement en 1985. Le Musée de Pont-Aven conserve en effet une collection de plus de 1200 œuvres d’arts graphiques. Une importante partie de ce riche fonds sommeille dans les réserves pour des raisons de conservation car la lumière pourrait endommager les œuvres. L’année 2021 est l’occasion de mettre en lumière, de manière successive et, selon des thématiques soigneusement choisies, le travail graphique des artistes du groupe de Pont-Aven en particulier celui de Paul Gauguin, Émile Bernard et Paul Sérusier conservé dans la collection du musée. Cette exposition présente successivement 3 accrochages rassemblant chacun entre 20 et 30 œuvres environ du groupe de Pont-Aven (dessins, estampes, aquarelles) et a pour ambition de mettre en lumière la part de l’intime, de l’instinctif autant que la dimension préparatoire du processus créatif vers une simplification des formes et le synthétisme du dessin. Gauguin n’affirmait-il pas que ses dessins étaient « [ses] lettres, [ses] secrets » ? Cette sélection d’œuvres sur papier démontre une certaine liberté du geste spontané mais également la volonté de constituer un répertoire des formes dans lequel puise chaque artiste au gré de l’inspiration. La variété des techniques présentées démontre aussi l’appétence du groupe pour le travail de l’estampe conjuguée à des choix souvent audacieux et inventifs.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Joseph Bernard (1866-1931) : de pierre et de volupté

La Piscine, Roubaix
Du 28 mai au 5 septembre 2021

Joseph Bernard (1866-1931) a surtout laissé la trace d’un rénovateur charismatique de la taille directe qui s’est ensuite imposée comme un langage d’honnêteté de la sculpture moderne et contemporaine. Au-delà de ce rôle d’initiateur, il est aussi l’inventeur d’un style emprunt de souvenirs de la Grèce archaïque qui s’affirme comme le visage le plus représentatif de la statuaire Art Déco. Le commissariat de Valérie Montalbetti et Solène Dussaussoy développe ces différentes tendances d’un œuvre d’une grande richesse. Véritable invitation à redécouvrir le théoricien, le sculpteur et le dessinateur qu’il fut avec une égale réussite, cet hommage est organisé en partenariat avec le Musée Paul Dini de Ville-franche-sur-Saône.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Julian Schwarz : de la feuille à l’aubier

La Piscine, Roubaix
Du 28 mai au 5 septembre 2021

Julian Schwarz (né en 1949) est un artiste anglais qui vit et travaille en France depuis 1990. Après ses études à la Slade Art School de Londres, il s’est affirmé sur la scène artistique européenne avec des œuvres en bois aux formes complexes ou massives qu’il aborde avec des méthodes et des outils traditionnels. Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main en 2010, l’artiste est bien représenté dans les plus grandes collections publiques et privées en France et en Grande Bretagne.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Les Odette Lepeltier (1914-2006) de la Piscine

La Piscine, Roubaix
Du 28 mai au 5 septembre 2021

Odette Lepeltier (1914-2006) fait partie de ces artistes qui évoluèrent de la sculpture vers l’art de la terre. Proche des ateliers d’art sacré, marquée par une esthétique héritée de la Renaissance italienne, elle a construit un œuvre qui s’est imposé sur la scène céramique au milieu du XXe siècle. Conservant deux œuvres importantes de l’artiste, le musée a acquis, en 2011, toutes les archives d’Odette Lepeltier. Cette exposition permettra de présenter, d’étudier et de publier ce fonds inédit.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Le Bleu du Ciel d’Édouard Taufenbach et Régis Campo

Prix SwissLife à 4 mains
La Piscine, Roubaix
Du 28 mai au 5 septembre 2021

Ce projet “Photographie et Musique” autour du vol de l’hirondelle est l’histoire d’un voyage. Il part d’un souvenir d’enfance, de la musique de ces oiseaux dans le ciel et de leur rassemblement sur les fils électriques avant leur grand départ pour l’Afrique, annonçant la fin de l’été. À partir du sujet de l’hirondelle, Edouard Taufenbach et Régis Campo cherchent à développer une représentation sensible du passage du temps, du mouvement, et des échanges et circulations au sein d’un espace. Le Bleu du Ciel est le projet lauréat de la 4e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, l’unique Prix photographie et musique en France. Il récompense tous les deux ans la création originale d’un-e photographe et d’un-e compositeur-trice.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Les soirées aux chandelles

Château de Vaux-le-Vicomte
Tous les samedis, du 29 mai au 2 octobre 2021

Journée Grand Siècle, le 29 mai 2021


Le Château de Vaux-le-Vicomte propose à ses visiteurs une expérience onirique et unique : la visite du château et de ses jardins éclairés à la bougie.
Les 33 hectares de jardins à la française créés par Le Nôtre, l’architecture de Le Vau et les peintures de Le Brun scintillent sous la lumière de 2000 chandelles. Premier château à proposer des visites nocturnes
à la lueur des bougies, le domaine invite à une parenthèse intimiste, hors du temps.
Un feu d’artifice d’or et d’argent est tiré chaque samedi soir depuis le bassin de la couronne à 23h, au son envoûtant de L’or et l’argent de Franz Léhar.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

VIDEOSURVEILLANCE. Sur-prise du visible

Lavoir Numérique, Gentilly – De mai à juillet 2021

La surveillance, depuis le panoptique à la fin du XVIIIème siècle, n’a cessé de s’étendre, de s’immiscer, à l’instar de l’électricité, de la photographie et de la mondialisation. L’exposition en présente donc une sélection qui pose des sorties de régime et de nouveaux récits. Chercher à identifier les visages dans les nuages, empêcher les technocrates de miser sur le Plan et la Machine pour réguler nos villes et nos vies avec les dernières technologies de contrôle social, guetter les météorites qui déchirent le ciel, fabuler sur la vie des humains dans un monde où l’automatisation a été fantasmée jusqu’à ses extrêmes, interroger le désir au cœur de la vidéo-surveillance et de la relation de pouvoir entre surveillé/e/s et surveillant/e/s, prendre en compte l’impact des dispositifs de vidéosurveillance sur les perceptions et vies non-humaines, étudier les tactiques d’anonymisation, de non-traçabilité, d’invisibilité et de cryptage utilisées pour lutter contre les dictatures politiques et technologiques, devenir caméléon en creusant les contradictions entre le port du masque et la reconnaissance faciale, faire monde et société qui font sens face au cynisme du solutionnisme technologique morbide, effeuiller les ancolies en comptant les jours du lycée, s’esclaffer devant une compilation d’images de surveillance de braquages scandée de slogans publicitaires, s’embarquer dans une dérive musico-poétique sur la surveillance de la surveillance de.s masse.s prises en panoptech’… Autant de points de vue, de détournements, de formes d’expressions et de dissonances face aux dispositifs de vidéosurveillance proposées dans cette exposition collective rassemblant photographies, projections et installations.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Jardins d’Asie

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 2 juin au 20 septembre 2021

L’exposition présentera un florilège d’œuvres (textiles, estampes, photographies, miniatures indiennes) autour des jardins d’Asie : jardins japonais, moghols, chinois ou encore coréens.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

DRAWING NOW Art Fair

Le salon du dessin contemporain
Paris, Le Carreau du Temple
Du 10 au 13 juin 2021


DRAWING NOW Art Fair, le Salon du dessin contemporain reporte sa prochaine édition du 10 au 13 juin 2021 au Carreau du Temple.
Compte tenu de la situation sanitaire encore compliquée, Christine Phal et Carine Tissot ont préféré positionner le salon à une période qu’elles espèrent plus favorable afin de garantir aux galeries et aux visiteurs la meilleure expérience possible. Près de 70 galeries internationales ont confirmé leur participation au Salon.
DRAWING NOW Art Fair et le Salon du dessin se sont concertés afin de reporter leur dates sur la même période. En l’absence d’événements autour du dessin en 2020, plus que jamais, durant la seconde semaine de juin 2021, Paris sera la capitale du dessin.
DRAWING NOW Art Fair est la première foire d’art contemporain exclusivement dédiée au dessin en Europe, créée en 2007 par Christine Phal, présidente et fondatrice.
Chaque année au mois de mars, cette foire de référence sur la scène mondiale accueille près de 70 galeries internationales sélectionnées par un comité indépendant, composé de professionnels du monde l’art. Ces galeries présentent plus de 400 artistes et près de 2000 œuvres, représentatives de la diversité du dessin de ces 50 dernières années à aujourd’hui. Collectionneurs et amateurs d’art sont invités à découvrir les œuvres d’artistes émergents et plus établis.
L’équipe de la foire, pilotée par Carine Tissot, directrice, et accompagnée par Joana P. R. Neves, directrice artistique, prépare tout au long de l’année un printemps du dessin avec une programmation riche et variée, pour partager avec le plus grand nombre son engagement pour ce médium.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Fernand Léger, la vie à bras-le-corps

Musée Soulages, Rodez
Du 11 juin au 7 novembre 2021

Le musée Soulages, après Pablo Picasso, Yves Klein, les Japonais de Gutai, Le Corbusier, Alexander Calder, se propose d’accueillir Fernand Léger dans la salle d’exposition en été 2021, du 11 juin au 7 novembre. Pierre Soulages a, dès l’origine du projet, pensé à un lieu indépendant de l’accrochage monographique, un espace destiné aux présentations temporaires dans le domaine moderne et contemporain. Nous sommes attentifs au choix des artistes qui ont croisé la route de Pierre Soulages qui a une carrière de plus de 70 ans. 

L’exposition Fernand Léger, la vie à bras-le-corps propose un ensemble d’œuvres provenant du Centre Georges-Pompidou – musée national d’art moderne, du musée national Fernand Léger de Biot, du musée Matisse du Cateau-Cambresis, nos interlocuteurs privilégiés, de musées tant français qu’européens, de galeries et de particuliers : musée de Grenoble, musée d’art moderne de la ville de Paris, le Lam de Villeneuve d’Ascq, le musée d’art moderne de Saint-Etienne… L’idée est de développer un parcours cohérent dans le temps et l’espace sur les thèmes chers à Léger, la ville, le monde du travail, les loisirs. Nous privilégierons l’efficacité, le visuel, avec des peintures sur toile, des œuvres sur papier, gouaches fusains et encres de Chine, des documents et des films. Le musée Soulages s’est fait une réputation de croiser un discours de découverte et d’initiation sous la forme d’une rétrospective raisonnable, et de déployer une recherche de qualité, notamment par l’édition.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Idoles. L’art des Cyclades et de l’Anatolie à l’Âge de bronze

Musée Fenaille, Rodez
Du 12 juin au 17 octobre 2021

Cette exposition organisée avec la collaboration exceptionnelle du musée du Louvre réunira pour
la première fois un ensemble unique de statuettes originaires des Cyclades et d’Anatolie, des œuvres contemporaines des énigmatiques statues-menhirs du musée Fenaille.
Les expositions consacrées à l’art cycladique n’ont pas eu lieu en France depuis 1984 et l’approche croisée entre ces deux cultures est inédite.
Le parcours s’attachera aussi à révéler l’influence féconde de leur découverte dans la production artistique de la première moitié du XXe siècle (Brancusi, Giacometti, Zadkine…). Près de 65 pièces du musée du Louvre, dont la célèbre tête de Kéros et plus de 30 objets provenant de musées français et européens (Allemagne, Suisse, Belgique) seront réunies exceptionnellement au musée Fenaille. Cette sélection donnera à voir des pièces iconiques et un ensemble d’œuvres aux formes singulières encore largement méconnu du grand public.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

La galerie Didier Claes lance la plateforme YOUNG COLLECTOR

Installée à Bruxelles depuis plus de 25 ans, la galerie Didier Claes a décidé d’élargir ses compétences et de proposer une plateforme dédiée aux collectionneurs émergents qui souhaitent acquérir de belles pièces, de qualité et authentiques. Dans un marché en constante évolution, la galerie Didier Claes vise à fournir une réponse appropriée et personnalisée à toute personne souhaitant découvrir le monde de l’art. Afin de rendre accessible l’art pour tous, YOUNG COLLECTOR propose des œuvres évaluées pour leur beauté esthétique et leur signification historique à des prix plus accessibles pour un acquéreur encore frileux ou novice dans le domaine. Didier Claes YOUNG COLLECTOR garantit l’authenticité et la provenance de chaque pièce par le biais d’un certificat d’authenticité. Le site offre une sélection d’oeuvres continuellement renouvelée et permet de demander des renseignements ou de télécharger une fiche descriptive sur une pièce. 

La plateforme se veut ouverte à la discussion et au partage sur le monde de l’art. La galerie reste ouverte pour découvrir les pièces aperçues éventuellement sur le site et l’équipe reste à l’écoute pour la moindre question. Toutes les demandes et tous les budgets seront traités de la même manière, que vous soyez un collectionneur débutant ou un expert de longue date. Parmi les œuvres, il y aura d’anciens coups de cœur, mais aussi des découvertes inattendues, toujours avec l’engagement sous-jacent à l’excellence. Partager notre passion pour l’art et pour ces œuvres exquises si riches en histoire est notre principale préoccupation, car nous savons combien il est merveilleux d’être entouré de si beaux trésors.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Libres Figurations années 80

Musées de Calais : musée des beaux-arts et Cité de la dentelle et de la mode – Du 11 juin 2021 au 2 janvier 2022

Le Musée des beaux-arts et la Cité de la dentelle et de la mode de Calais, en association avec le Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la culture, proposent Libres Figurations années 80, une exposition temporaire qui se déploiera dans les vastes espaces des deux musées dès le 11 juin 2021.
Art non académique, le mouvement des Libres Figurations se dévoile à travers plus de 200 œuvres de 50 artistes et groupes d’artistes internationaux ayant marqué ces années emblématiques (1979- 1986) par leurs créations effervescentes, vitales, qui ont bousculé les codes de l’art.
À Calais, ce nouveau volet de l’exposition produite à Landerneau en 2018 s’enrichit d’œuvres inédites, notamment en matière de mode et de design, tout en rassemblant peintures, sculptures, films, vidéos, affiches, musiques et documents d’archives, de ce courant artistique original et provocant, inspiré de
la culture populaire, né dans la rue, dans les clubs, dans les revues autant que dans les ateliers.
Tout en célébrant les 40 ans du mouvement, Libres Figurations années 80, dont le commissariat est assuré par Pascale Le Thorel, constitue la première exposition mondiale à porter un regard rétrospectif et historique sur la période, en réunissant les stars de tous les continents, et s’inscrit dans la volonté des musées de Calais de programmer des expositions à destination du grand public.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Jean Puy (1876-1960) / Ambroise Vollard (1866-1939), un Fauve et son marchand

Musée de Pont-Aven – Du 26 juin 2021 au 3 janvier 2022

A l’occasion du 60e anniversaire de la mort de Jean Puy, le Musée de Pont-Aven présente une exposition centrée sur les relations de l’artiste au grand marchand Ambroise Vollard, de 1905 à 1925. Lors du fameux Salon d’Automne de 1905 à Paris, Matisse, Derain, Vlaminck, Manguin, Camoin et Marquet, mais aussi Van Dongen et Jean Puy se distinguent par leur usage de couleurs très vives, saturées et d’un dessin simplifié. Ils sont alors qualifiés de « Fauves » par la critique. Jean Puy est remarqué par le marchand Ambroise Vollard, grand découvreur de talents tels que Gauguin, Redon, Sisley, Pissarro, etc. Outre des tableaux, des dessins et une trentaine de céramiques, Jean Puy fournit à Vollard toute l’illustration pour Ubu à la guerre (1923) écrit par le marchand lui-même. Le public pourra découvrir une sélection d’œuvres ayant appartenu à la galerie Ambroise Vollard et conservées aujourd’hui dans des musées ou des collections privées.

Cette exposition est organisée en partenariat avec le musée Joseph- Déchelette de Roanne

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Alain Le Foll, maître de l’imaginaire

Palais Lumière, Evian
Du 26 juin 2021 au 2 janvier 2022

Malgré son importance dans le domaine du graphisme, l’œuvre d’Alain Le Foll n’a pas encore fait l’objet d’une rétrospective d’envergure. Le domaine de l’illustration est en effet souvent négligé en France, malgré les efforts menés ces dernières années par des institutions comme la bibliothèque publique d’information à Paris ou le Musée Tomi Ungerer à Strasbourg.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

1898, Matisse en Corse, « un pays merveilleux »

Musée de la Corse, Corti
Du 2 juillet au 31 octobre 2021


Le Musée de la Corse à Corti (Haute-Corse) organise pour le début du mois de juillet 2021 une nouvelle exposition temporaire intitulée « 1898, Matisse en Corse, « un pays merveilleux ».

La Collectivité de Corse a fait l’acquisition, le lundi 2 décembre 2019, du tableau Paysage Corse –
Le Scoud, d’Henri Matisse (1869-1954), daté de 1898. L’acquisition de cette œuvre, d’un grand intérêt artistique et symbolique pour la Corse, vient combler l’absence de cet artiste dans les collections publiques corses mais plus globalement, d’œuvres modernes.

Le projet d’exposition temporaire de l’année 2021 intitulé « 1898, Matisse en Corse, « un Pays Merveilleux » est né dans la continuité de cette acquisition.
La Corse est un moment déterminant dans la construction de l’artiste, le choc salutaire qui lui offre la possibilité de franchir un pas décisif. L’exposition suivra l’évolution du peintre, de sa quête de la couleur en Bretagne, à sa révélation en Corse, qui aboutira au fauvisme dans le Midi de la France, et proposera en parallèle une immersion dans l’Ajaccio de la Belle Epoque, « sur les pas de Matisse en
1898 ». L’exposition démontrera l’importance du séjour de Matisse en Corse dans son évolution artistique. Parfois évoqué à la hâte mais jamais analysé proportionnellement à son importance, l’épisode corse de la construction artistique de Matisse est un moment déterminant, qui le projette au-delà du traitement plastique conventionnel de la forme, en abandonnant le ton local, la couleur vue, pour la couleur ressentie. L’aventure picturale singulière de Matisse est inséparable des révolutions technologiques et des questionnements sociétaux du XIXe siècle.
L’objectif est de sensibiliser le public à la découverte esthétique de la production de Matisse, enrichie d’un questionnement anthropologique, historique et philosophique qui lui est intimement lié.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Jardins des Merveilles

MusVerre, Sars-Poteries
Du 3 juillet au 29 août 2021

Une promenade onirique dans un pays imaginaire, peuplé de plantes luxuriantes, d’oiseaux et d’insectes, de fleurs aux riches couleurs… le tout en verre, bien sûr ! Une exposition familiale, à découvrir au prisme des sens…

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Yang Ermin. La réapparition de la couleur

Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, L’Isle-AdamJusqu’au 14 février 2021

L’exposition organisée au musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq est la quatrième exposition de l’artiste chinois Yang Ermin (1966 – ) en France, après celle du Centre culturel de Lodève en 2014, celle de la Mairie du XIIe arrondissement de Paris en 2016 et celle du musée Marcel Sahut de Volvic à l’automne 2019. Elle sera centrée sur le paysage – un des sujets de prédilection de l’artiste chinois – ainsi que sur les natures mortes. Yang Ermin est connu à l’international comme l’un des acteurs majeurs du renouveau du lavis traditionnel, en associant à l’encre des couleurs intenses en peinture. Par un harmonieux équilibre entre formes et couleurs, il crée des œuvres qui invitent à la contemplation et d’où se dégage une véritable quiétude.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

TOUT UN FILM !

Drawing Lab Paris, en partenariat avec la Cinémathèque française – Jusqu’au 25 février 2021

L’exposition Tout un Film ! présente un ensemble de spécimens sélectionnés parmi les collections de La Cinémathèque française, qui viennent se mêler aux œuvres issues des ateliers des artistes ainsi que des fonds de leurs galeries. Notre sélection permet de mettre en lumière l’influence croisée de ces deux arts, du storyboard à la matière même de la réalisation du film, le celluloïd.

Nous sommes partis de deux constats : d’une part, que le cinéma est aussi un exercice graphique, de la préparation à la réalisation ; et d’autre part, que les artistes contemporains s’y réfèrent volontiers par le biais de l’expression graphique. L’apparition et la disparition des images est à l’œuvre dans les deux mediums, cinéma et dessin contemporain ; s’éloignant parfois de l’histoire pour se concentrer sur le contour d’un personnage, l’atmosphère d’une scène, la texture de la narration, la lumière et l’artifice de la profondeur, ainsi que le design des génériques.

Commissaire d’exposition : Joana P. R. Neves, directrice artistique, en collaboration avec Françoise Lémerige, chargée du traitement de la collection des dessins et des œuvres plastiques à La Cinémathèque française.

Artistes invités : Mathieu Dufois, Camille Lavaud, Antoine Marquis, Elsa Werth
Avec des dessins de : Paul Grimault, Akira Kurosawa, Alejandro Jodorowsky, Alex Tavoularis, Sébastien Laudenbach.

Projection : Présentation du film Tide Table (2013, 8,02 min), 9e film de la série des Drawings for Projection de William Kentridge, en collaboration avec le LaM.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

PHARAON, OSIRIS ET LA MOMIE

Musée Granet, Aix-en-Provence – Prolongation jusqu’au 28 février 2021

Les pharaons s’installent à Aix-en-Provence !
Avec plus de 200 pièces souvent inestimables et impressionnantes, le musée Granet et le musée du Louvre vous emmènent au pays des pharaons.

Le musée Granet, institution phare de la ville d’Aix-en-Provence, propose du 19 septembre 2020 au 28 février 2021 une exposition exceptionnelle sur l’art de l’Égypte ancienne. Cette exposition intitulée « Pharaon, Osiris et la momie » va permettre de faire découvrir et redécouvrir le fonds égyptien du musée Granet, grâce à une collaboration exceptionnelle avec le musée du Louvre et de nombreux musées de région et d’Europe. Sous le commissariat scientifique de Christophe Barbotin, conservateur général au département des antiquités égyptienne du Louvre et de Bruno Ely, commissaire général, conservateur en chef du musée Granet, cette exposition se propose de montrer l’intégralité du fonds égyptien ancien du musée Granet et de mieux comprendre pourquoi Aix-en-Provence possède une collection dont certaines pièces sont parfois aussi importantes que celles du Louvre ou du British Museum.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Derniers impressionnistes, le temps de l’intimité

Musée de Lodève – Jusqu’au 28 février 2021

L’exposition invite à découvrir les artistes de la Société nouvelle de peintres et sculpteurs, confrérie artistique la plus célèbre et la plus caractéristique de la Belle Époque et de l’entre-deux-guerres.
Issus de la génération symboliste, les membres de la Société nouvelle de peintres et sculpteurs ont tous respiré le parfum de l’impressionnisme. Chacun d’entre eux a son propre style, mais tous partagent une vision sentimentale de la nature. En respectant la véracité des apparences, ils perpétuent les valeurs permanentes de l’art européen, le souci de l’évocation et de la psychologie. C’est ainsi qu’ils furent qualifiés d’intimistes. L’intimisme est le dernier courant majeur de l’art français à être dévoué à la nature. Les mouvements successifs de l’art contemporain s’en sont depuis écartés. Pour cela, nos artistes furent considérés à la fin de leur carrière comme les derniers représentants de l’impressionnisme. De 1895 à 1939, ils font l’unanimité auprès du public et de la critique et figurent dans toutes les grandes expositions internationales.
Riche de plus de 70 peintures et d’une trentaine de dessins ou estampes, l’exposition qui fait étape à Lodève est la première en France à rendre à ce courant l’importance qui lui revient.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Peintures des lointains. Voyages de Jeanne Thil

Musée des beaux-arts, Calais
Jusqu’au 28 février 2021

En 2016, la ville de Calais a reçu en legs un ensemble exceptionnel d’œuvres représentatives de toute la carrière de l’artiste d’origine calaisienne Jeanne Thil (1887-1968), offert par son petit-neveu, François Marie Olland. Si Jeanne Thil a peint des décors historiques pour sa ville natale et d’autres villes du Pas-de-Calais, elle est surtout célèbre pour ses toiles inspirées de ses voyages de part et d’autre de la Méditerranée, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Grèce et en Tunisie. L’exposition sera l’occasion de montrer pour la première fois au public une sélection d’œuvres de ce fonds, jamais exposé au public depuis le legs. Aucune exposition monographique n’a été consacrée à Jeanne Thil depuis sa mort. La dernière grande manifestation remonte à 1958, lorsque le musée de la France d’outre-mer à Paris et le musée des beaux-arts et de la dentelle à Calais ont dédié une exposition à l’artiste avec plus d’une centaine d’œuvres. L’exposition a été conçue en partenariat avec le musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Jean Dubuffet, un barbare en Europe

MEG, Genève
Jusqu’au 28 février 2021

Jean Dubuffet (1901-1985), peintre, sculpteur, écrivain et inventeur de «l’Art Brut», fut un acteur majeur de la scène artistique du 20e siècle. L’exposition «Jean Dubuffet, un barbare en Europe» met l’accent sur sa visite en Suisse de l’après-guerre qui marque un tournant majeur dans sa définition de «l’Art Brut».

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Carte blanche à Daniel Arsham, Moonraker

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris
Prolongation jusqu’au 1er mars 2021

Invité par le musée national des arts asiatiques – Guimet pour une nouvelle Carte Blanche contemporaine, l’artiste américain Daniel Arsham présentera sa dernière série de sculptures emblématiques de l’Antiquité. Réalisées en étroite collaboration avec l’atelier de moulage de la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais (RMN), ces œuvres jalonneront le parcours de la collection permanente du musée. Le parcours sera complété par l’installation d’un jardin zen dans la rotonde, au 4ème étage du musée.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Requiem pour les Barthélemy

Peintures et dessins d’Henri Landier – Musée de la Grande Guerre à Meaux – Prolongation jusqu’au 5 avril 2021 

Né en 1935, Henri Landier est un peintre-graveur figuratif au parcours artistique éloigné des tendances et des modes.
Requiem pour les Barthélemy présente le travail de Landier inspiré par la Grande Guerre et le souvenir des récits de son ami Pierre Mac Orlan (2020 marque notamment le cinquantenaire de la mort de l’artiste Mac Orlan).
Une trentaine d’œuvres de Landier, grands dessins au fusain à la simplicité tragique, mais également des peintures aux couleurs vives posées en aplat, seront présentées dans le parcours permanent du musée de la Grande Guerre.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Carte blanche à Toshimasa Kikushi

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 7 juillet au 4 octobre 2021

Toshimasa Kikuchi est né en 1979 à Ehime au Japon. La carte blanche qui lui est dédiée présentera environ 20 œuvres sculptées en laque japonaise. Ayant d’abord copié les objets mathématiques obtenus à partir des équations shakespeariennes, dont ceux conservés à la Fondation Henri Poincaré à Paris, Toshimasa Kikuchi créé désormais des sculptures en laque traditionnelle japonaise défiant la pesanteur. Ses œuvres interrogent la notion de continuité entre les sciences dures et l’art dans un langage universel : les mathématiques.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

1961-2021 : 60 ans du Musée de la Pêche

Musée de la Pêche, Concarneau
Le 8 juillet 2021

60 ans, ça se fête ! Une année plein de surprises !

Le 8 juillet 1961, une poignée de passionnés inaugure le premier musée français consacré à la pêche. 60 ans plus tard, l’équipe du Musée de la Pêche souhaite fêter dignement cet anniversaire en proposant une programmation sur toute l’année ouverte à tous. Cette année est l’occasion pour le musée de se pencher sur son histoire mais aussi sur son devenir. Comment, au XXIe siècle, évoquer l’activité halieutique à travers les collections mais aussi en proposant une programmation culturelle innovante ? En 2021, le Musée de la Pêche vous propose de (re)découvrir des objets de sa collection. 60 objets sortent des réserves pour une mise en lumière inédite sur les réseaux sociaux et au sein du parcours permanent, avec la participation de l’Association des Amis du musée. Pour la première fois, le Musée de Pêche accueille une troupe de théâtre, la compagnie « Du Grand Tout » pour une résidence de création. Les collections du musée serviront de point de départ à une mise en perspective artistique. Résultat de cette création originale, le spectacle « La face cachée des gros cailloux » sera ensuite donné à plusieurs reprises sur le territoire de Concarneau Cornouaille Agglomération. Les associations de peinture « Couleurs de Bretagne» et «Arrêt création, les Croqueurs concarnois» mettent à profit leurs talents et prennent leurs crayons pour les 60 ans du musée.
Ces artistes réaliseront des esquisses des objets de la collection sélectionnés pour cette occasion.
Vous pourrez les observer évoluer dans le musée au gré de leur inspiration.
Enfin, le musée a commandé à un artiste une collecte de souvenirs autour de l’histoire de cette institution atypique pour en faire une création originale qui sera présentée au public en fin d’année. Sans oublier la contribution de créatrices concarnoises avec des produits estampillés « 60
ans » pour la boutique !

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

La Dynastie Francken

Musée de Flandre, Cassel
Du 4 septembre 2021 au 02 janvier 2022

Fidèle à la ligne qu’il s’est fixée, le musée de Flandre poursuit son objectif de faire connaître de grands artistes oubliés. L’exposition La Dynastie Francken rendra hommage à plusieurs générations de peintres dont le nom a profondément marqué le monde artistique flamand de la fin du XVIe siècle jusqu’au milieu du XVIIe siècle. Plus de cinquante oeuvres (peintures, dessins et gravures) provenant de grands musées et de collections privées seront présentées au nombre desquelles le fameux tableau L’Éternel dilemme de l’Homme de Frans II qui fera le voyage depuis les États-Unis pour rejoindre sa terre d’origine, la Flandre.
La dynastie Francken est l’histoire de plusieurs générations d’artistes unis par les liens du sang mais également par un savoir commun. Un nom cependant s’impose, celui de Frans II, artiste hors norme. Contemporain de Rubens, il se démarque par un style raffiné et singulier, par la diversité des sujets dont il s’empare et par le nombre d’æuvres qu’il produit, inondant le marché anversois.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Close-Up

Fondation Beyeler, Bâle
Du 5 septembre 2021 au 2 janvier 2022 

L’exposition présentera des œuvres de femmes artistes dont l’œuvre occupe une position éminente dans l’histoire de l’art moderne depuis 1870 jusqu’à aujourd’hui : Berthe Morisot, Mary Cassatt, Paula Modersohn-Becker, Lotte Laserstein, Frida Kahlo, Alice Neel, Marlene Dumas, Cindy Sherman et Elizabeth Peyton.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Injustice environnementale – Alternatives autochtones

MEG, Genève
À partir du 14 septembre 2021

Dans ce contexte, l’exposition «Injustice environnementale – Alternatives autochtones» répond à l’intérêt de nombreux individus de la société civile pour les dégradations environnementales accentuées par le réchauffement climatique. Elle présente les points de vue de divers peuples autochtones à travers le monde
qui proposent de changer les relations avec les écosystèmes pour faire face aux changements environnementaux. De nombreux peuples autochtones sont particulièrement vulnérables aux enjeux environnementaux engendrés par le changement climatique en raison de leur étroite dépendance avec l’environnement pour leur culture, leur santé et leurs moyens de subsistance. En outre, de nombreuses communautés autochtones sont confrontées à des conditions sociales et économiques difficiles qui peuvent être exacerbées par les changements environnementaux et climatiques.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

École de Pont-Aven. Variations sur la ligne

Variation automnale : Gauguin et Bernard, dessinateurs / du dessin à l’oeuvre
Musée de Pont-Aven
Du 14 septembre 2021 au 2 janvier 2022

Si les artistes de l’École de Pont-Aven sont considérés – à juste titre – comme les chantres de la couleur, on ne peut nier que le dessin a tenu pour eux une place majeure.
En premier lieu pour Paul Gauguin qui a suivi l’injonction de son maître Pissarro : «Il faut dessiner et dessiner beaucoup…». Il n’hésitait pas néanmoins à revendiquer que «savoir dessiner n’est pas dessiner bien». Le dessin a finalement la même importance que la couleur et contribue à l’élaboration du synthétisme et à la confection d’un répertoire d’images utilisées ensuite pour différentes techniques. Entre 1886 et 1892, Émile Bernard s’attache à développer une ligne respectant les principes du synthétisme. De Saint-Briac à Pont-Aven, sa touche évolue de l’impressionnisme pour quelques dessins vers des œuvres aux compositions plus simplifiées et dont la couleur est apposée en aplats. Crayon réhaussé d’aquarelle, études à l’encre, fusains : en quelques traits affirmés, Bernard livre une intention spontanée de sa création originelle.

La sélection d’œuvres présentée puise dans les collections du musée et bénéficie de prêts exceptionnels du musée d’Orsay permettant ainsi de rapprocher de manière inédite des œuvres préparatoires de leur version définitive en peinture. On verra ainsi Le Portrait de Mme Champsaur de Schuffenecker appartenant au Musée de Pont-Aven confrontée aux études du musée d’Orsay.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Jeremy Maxwell Wintrebert, The Terminal

MusVerre, Sars-Poteries
Du 18 septembre 2021 au 22 janvier 2022

La proposition d’exposition est composée de trois installations (Gravity Ripples, Dark Matter, Principles), et d’un film artistique posant les bases du travail de l’artiste. Le projet tel qu’il a été conçu par l’artiste est la manifestation d’une métapoésie inhérente au travail du chercheur, la formulation d’une hypothèse sur les sources de l’univers et de la vie. Le Terminal est la reconquête de la matière, du mouvement, des origines, d’une raison de vivre et de créer.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Jean-Francis Auburtin, Symphonie marine

Musée de Lodève – De septembre 2021 à février 2022

Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet… En véritable « portraitiste de la nature », Auburtin décèle dans chaque paysage le caractère intime du lieu. Lors de ses marches, il traque le motif, le capture dans ses carnets et amasse ainsi un riche répertoire de formes picturales. Son œuvre baigne presque entièrement dans l’univers marin, au point que l’historien de l’art Christian Briend le qualifie de « symboliste de la mer ». Dans le Sud, obéissant aux injonctions de la lumière, l’artiste exalte couleurs et contrastes. En Normandie, il privilégie la douceur du ton, le dégradé progressif des valeurs. En Bretagne et dans les Pyrénées, il s’inspire des thèmes et compositions des estampes japonaises, dont il est un fervent collectionneur. En 80 œuvres, le Musée de Lodève propose une rétrospective de ce peintre à redécouvrir.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Vanessa Enriquez, Ariadne’s tape

Commissaire d’exposition : Ece Pazarbasi
Drawing Lab Paris – Automne 2021

L’exposition proposée par Vanessa Enriquez pour le Drawing Lab emploie les cassettes VHS comme méta-dessin afin de rendrecompte des méta-espaces du lieu. L’espace d’exposition devient une structure architecturale, métaphore d’une grotte, alors que la bande magnétique est quant à elle un instrument de dessin. Le projet poursuit l’exploration par l’artiste des possibilités esthétiques et transformatrices de la bande VHS en réponse aux recherches du neurophysiologiste mexicain Jacobo Grinberg. Les travaux du scientifique ont porté sur lestechniques ancestrales utilisées par les chamans, les stimuli géométriques et la méditation et leurs effets sur les activités cérébrales.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Goya

Fondation Beyeler, Bâle
Du 10 octobre 2021 au 23 janvier 2022

La Fondation Beyeler consacre à Francisco de Goya (1746–1828) l’une des expositions les plus importantes jamais présentées hors d’Espagne. Goya est l’un des derniers grands peintres de cour et l’un des précurseurs de l’art moderne. La Fondation Beyeler réunit pour la première fois des tableaux rarement exposés en provenance de collections privées espagnoles et des œuvres majeures de collections privées et de musées européens et américains. L’exposition réunit plus de 75 tableaux et environ 50 dessins et 50 gravures d’exception, dont la genèse est documentée par un nombre important d’essais d’impression. Les œuvres présentées à Riehen sont d’une qualité exemplaire. L’exposition Goya est organisée par la Fondation Beyeler en coopération avec le Museo Nacional del Prado, Madrid.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Rodin / Arp

Fondation Beyeler, Bâle – Jusqu’au 16 mai 2021

Pour la première fois, une exposition muséale fait dialoguer Auguste Rodin (1840–1917) et Hans
Arp (1886–1966), mettant face à face l’œuvre pionnier du grand réformateur de la sculpture du 19ème siècle finissant et l’œuvre influent d’un des protagonistes majeurs de la sculpture abstraite du 20ème siècle. Les deux artistes possédaient une puissance d’innovation artistique et un goût pour l’expérimentation exceptionnels. Leurs œuvres ont fortement marqué leur époque et ont conservé toute leur actualité. Réunissant environ 110 œuvres de musées et de collections privées du monde entier, «Rodin / Arp» est l’une des expositions de sculpture les plus vastes présentées à ce jour par la Fondation Beyeler. Si l’exposition met l’accent sur les sculptures d’Auguste Rodin et de Hans Arp (y compris une sculpture d’extérieur monumentale dans le parc du musée), elle présente également des reliefs de Arp ainsi que des dessins et des collages des deux artistes.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Réserve, ouvre toi !

Une exposition participative pour fêter les 35 ans du musée de Pont-AvenProlongation jusqu’au 30 mai 2021

Le Musée de Pont-Aven lance une opération originale d’exposition participative : du 1er mai au 7 juin 2020, le public a pu voter via le site internet du musée, pour les œuvres conservées dans ses réserves qu’il souhaitait voir présentées lors de l’exposition « Réserve, ouvre toi !». 

Le commissariat participatif se présente comme un moyen de valorisation des collections et permet de repenser le concept même de collection. Par le choix des citoyens d’œuvres qu’ils souhaitent voir sortir des réserves et accrochées dans le musée, l’exposition participative se présente comme une alternative au modèle traditionnel de muséologie. La participation du public au sein du commissariat d’exposition est l’une des nouvelles missions du musée citoyen, inclusif et collaboratif, du XXIe siècle Le Musée de Pont- Aven fait partie des musées pionniers en matière d’implication des publics dans le processus de décision. 

L’exposition « Réserve ouvre-toi ! » présente ainsi 35 œuvres conservées en réserves et valorise l’importance de la muséologie contributive et participative.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Tout va bien Monsieur Matisse

Musée Matisse, Le Cateau Cambrésis – Prolongation jusqu’au 21 juin 2021

L’exposition « Tout va bien Monsieur Matisse » viendra clôturer le triptyque de « l’année Matisse » dont le 150ème anniversaire de sa naissance avait débuté avec l’exposition « La créativité demande du courage », puis « Ce que les maîtres ont de meilleur ».
8 artistes contemporains dialoguent au sein du musée entre intérieur et extérieur : 150 œuvres colorées, humoristiques et poétiques de Ben, Marco Del Re, Erró, du couple KRM, Patrick Montagnac et Rania Werda sont rassemblées dans cette exposition.Le parcours se prolonge à ciel ouvert dans le parc Fénelon avec les sculptures posées comme des papiers découpés de Frédéric Bouffandeau et les photographies de KRM.
Partez à la rencontre des talents d’aujourd’hui, entre impertinence et justesse des écritures blanches sur fond noir de Ben, entre pop et baroque des œuvres de la Figuration narrative d’Erró.
Voyagez avecl’œuvre de Marco Del Re à travers différentes époques où se côtoient la tradition classique et la peinture moderne.
Sur la rive sud de la Méditerranée, le couple KRM partage son expérience du désert, par des œuvres imprégnées des textiles, des couleurs, des codes culturels et artistiques de la société nomade sahraoui.
Tandis que les corps, les objets, les paysages insolites, kitch, et provocateurs de Rania Werda se présentent au spectateur comme un cri identitaire qui résonne tel un écho de l’imaginaire sociale.
Avec esthétisme et poésie, Patrick Montagnac vouspropose de prendre de la hauteur avec sa vision de pilote d’avion utilisée dans ses peintures, pour révéler sur sa toile, l’érosion naturelle des reliefs montagneux.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Le Chat visite le musée Soulages

Le parcours du Chat de Geluck dans l’univers Soulages – Itinéraire au sein des collections permanentes
Musée Soulages, Rodez
Prolongation jusqu’au 27 juin 2021

Le parcours « Le Chat visite le musée Soulages » est un ensemble de dessins, des inédits de l’été, et quelques peintures sur toile dispersées dans le musée, dans le hall, en contrepoint des œuvres du Maître : contrepieds allégoriques et roulades sémantiques. A cette occasion un journal collector sera publié, avec des notices, des textes et des images, des tutos et des jeux pour le jeune public.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Makay, un refuge en terre malgache

Musée des Confluences, Lyon
Jusqu’au 22 août 2021 

Le massif du Makay, œuvre monumentale de la nature formée de multiples canyons inextricables, se situe dans le Sud-Ouest de Madagascar. Ses vallées abritent une mosaïque d’écosystèmes depuis des millions d’années. Cette forteresse minérale est devenue un refuge pour des groupes d’animaux et de végétaux qui, ainsi isolés, ont divergé au point d’engendrer de nouvelles espèces. Jusqu’ici, ce trésor de la biodiversité a profité de son relief exceptionnel pour préserver ses forêts primaires, mais la vertigineuse progression des feux de brousse et de la culture sur brûlis menace sa survie. Cette région est l’illustration de rares écosystèmes, méconnus, inaccessibles et pourtant menacés par des activités humaines en expansion.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Une Afrique en couleurs

Musée des Confluences, Lyon – Jusqu’au 22 août 2021

Loin des clichés noir et blanc et des sculptures de musées recouvertes d’une patine sombre et mystérieuse, cette exposition propose une immersion dans une Afrique où la couleur est reine. Des masques et des statuettes peints de couleurs vives aux pagnes multicolores qui inspirent les grands couturiers, la gamme colorée des corps, des vêtements, de la rue ou du surnaturel se déclinent à l’infini, au sein d’un art africain quotidien et populaire.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Tous sportifs !

La science occupe le terrain
Forum des sciences, Villeneuve d’Ascq – Jusqu’au 29 août 2021

Universel et fédérateur, le sport est un ensemble de valeurs un partage et de dépassement de soi, vecteur de lien social. Gestes, performances, valeurs : le sport suscite de nombreuses curiosités scientifiques. Tous sportifs ! La science occupe le terrain explore les liens entre sciences et sport. Les valeurs de l’olympisme : excellence, amitié, respect, forment l’ADN de cette nouvelle création.

Venez participer à une grande épreuve sportive et ludique : un décathlon réinventé ! Tout en s’amusant, vous pourrez récolter des informations passionnantes sur la physiologie, la biologie, la physique, l’histoire ou encore la mécanique du sport.

Tous sportifs ! La science occupe le terrain est une exposition proposée par le Forum départemental des Sciences dans le cadre de sa nouvelle saison culturelle sur les Energies collectives. Une création originale co-produite avec le Comité Départemental Olympique et Sportif du Nord aux côtés d’un collectif énergique de partenaires que sont : la Région Hauts de France, Décathlon, Weo, La Voix du Nord, France Bleu Nord, Le Ch’ti, Citizen Kid et Mariot Voyages.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Mon dodo

Forum des sciences, Villeneuve d’Ascq – Jusqu’au 29 août 2021

A quoi sert de dormir ? Que se passe-t-il quand je dors ? Pourquoi je rêve ? Telles sont les questions que peuvent se poser les enfants lorsqu’ils vont se coucher pour la sieste ou pour la nuit. Nous passons plus d’un tiers de notre vie à dormir. Le sommeil est vital et il existe plusieurs manières de dormir. Il permet la récupération physique, favorise l’adaptation à des situations nouvelles, développe les relations sociales et entretient des activités cognitives. C’est une aide au bien-être. A travers des expériences et des approches différentes, l’exposition Mon dodo, présentée au Petit forum invite les bouts de choux à découvrir leurs besoins en quantité et qualité de sommeil tout en abordant les notions de cycle et le rôle du sommeil dans leur développement.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

L’énergie des étoiles

Forum des sciences, Villeneuve d’Ascq – Jusqu’au 29 août 2021

Comment les étoiles font-elle pour briller aussi longtemps ? Cette énigme de l’énergie stellaire a tenu en haleine des générations de scientifiques ! D’où vient l’énergie des étoiles ? Comment se transfert-t-elle du centre vers la surface ? Quels en sont les incidences sur les planètes environnantes ? Maintenant que les astronomes en comprennent les mécanismes, d’ambitieux projets espèrent la reproduire sur Terre comme source d’énergie quasi-inépuisable. Le Forum départemental des sciences vous invite à plonger au cœur des étoiles et à découvrir le secret de leur longévité.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Tadjikistan, au pays des fleuves

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 13 octobre 2021 au 10 janvier 2022

Cette exposition est placée sous le haut-patronage du Président de la République française Emmanuel Macron et du Président de la République du Tadjikistan Emomali Rahmon.
Niché au cœur de l’Asie centrale occidentale, le Tadjikistan se révèle être, par les trésors qu’il a livrés, au cœur des réseaux d’échanges depuis la plus haute antiquité. Ils s’alimentent à ses riches ressources naturelles, notamment minérales, gisements de rubis et de lapis-lazuli uniques au monde, et fleuves aurifères. Ses nombreux vestiges de l’âge du bronze (site de Sarazm classé au patrimoine mondial) jusqu’à la période sogdienne (site de Pendjikent) en passant par la période hellénistique (site de Takht-i-Sangin) attestent tous de l’extrême prospérité de ces régions. Véritable carrefour entre les civilisations, le Tadjikistan a vu se développer de multiples nécropoles et centres religieux, sanctuaires et monastères qui ont livré des vestiges témoignant de la diversité culturelle des populations au cours du temps : elles furent tour à tour adeptes de cultes helléniques, zoroastriens, bouddhiques et adoptèrent l’Islam. L’exposition s’achève sur les sultans samanides (819-1005) avant le choc de la première invasion turque.
C’est cet univers complexe et méconnu que l’exposition se proposera de retracer, à travers des œuvres parfois surprenantes ou spectaculaires qui évoquent un monde d’échanges et de commerce le long de ces routes de la soie.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Sur la piste des Sioux

Musée des Confluences, Lyon
Du 15 octobre 2021 au 28 août 2022

Notre imaginaire les a longtemps désignés comme « les Indiens d’Amérique ». Récits de voyages, cinéma et bande dessinée, spectacles de folklores et même romans y ont largement contribué. Sur la piste des Sioux remonte aux sources de notre imaginaire et de ses stéréotypes.
Conçue et réalisée par le musée des Confluences, l’exposition profite notamment de la collection de François Chladiuk. Bruxellois passionné du Far West, il possède un ensemble unique de costumes lakotas du village d’Indiens installé à Bruxelles en 1935 pour l’Exposition universelle, héritage des Wild West Shows, dont le célèbre Buffalo Bill’s Wild West, spectacle diffusé en Amérique puis en Europe entre 1882 et 1912.
Explicitant la construction de l’image caricaturale des nations indiennes, l’exposition veillera à redonner la parole à ces communautés encore marginalisées aujourd’hui.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Vaux-le-Vicomte en lumières

Château de Vaux-le-Vicomte
À partir du 16 octobre 2021

Pour la 16ème édition de «Vaux-le-Vicomte en lumières», dès le 16 octobre cette année, le château se pare de milliers de décorations et lumières, plongeant le visiteur dans un univers magique… La fête et le faste seront à l’honneur pour ravir petits et grands enfants : les cours, les communs, le château et le jardin à la française se transforment en un monde merveilleux où illuminations et animations offrent la promesse d’une parenthèse enchantée pour toute la famille.Un mapping vidéo (projection monumentale) sur la façade du château achèvera chacune de ces journées féeriques !

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

La Bibliothèque des arts

Parallèlement à l’édition de catalogues raisonnés, La Bibliothèque des Arts publie des monographies d’artistes, des catalogues d’exposition, tout en développant une collection de livres de voyage et de tourisme culturel, ainsi qu’une collection d’ouvragesconsacrés aux arts décoratifs et appliqués. Au fildu temps, le catalogue de la maison s’est ouvert à de nouveaux thèmes tels que la mode, les bijoux, les montres ou à des sujets touchant au patrimoine architectural religieux.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Editions Ides et Calendes

Maison d’édition spécialisée dans l’art moderne et contemporain. Les « Mouvements de l’Art », les « Monographies » et les « Catalogues raisonnés » constituent les trois grands rameaux de sa grande collection les « Ides artistiques ».

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Éditions Hazan

Fondées en 1949 par Fernand Hazan, les éditionsHazan sont devenues filiale d’Hachette en 1997.Elles demeurent une des rares maisons d’édition spécialisées dans le livre d’art. Son catalogue couvre tous les segments, depuis la monographie de référence jusqu’au guide didactique, la collection « Guide des arts » ou les grands textes en format poche « Bibliothèque Hazan », en passant par des essais et des catalogues d’exposition en coédition avec les musées les plus importants en France et à l’étranger. Une production de qualité dont témoignent une trentaine de prix reçus à ce jour.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Alexej von Jawlensky

La Piscine, Roubaix
Du 6 novembre au 6 février 2022

Rarement montrée en France, la peinture d’Alexej Von Jawlensky (1864-1941) est un apport très singulier à la modernité issue du fauvisme et de l’expressionnisme. Parmi les premiers à employer le principe des séries, Jawlensky se passionne notamment pour le motif de visage qu’il recompose jusqu’à l’affirmation d’une nouvelle et singulière abstraction. Riche de nombreux et grands prêts internationaux, cette première grande rétrospective française de l’artiste, sur une idée d’Itzhak Goldberg, est un partenariat avec la Fondation Mapfre à Madrid et les musées de Marseille. Aux côtés de Jawlensky, figureront des œuvres de nombreux artistes auxquels il fut lié : Matisse, Rouault, Kandinsky, Klee… Une découverte étincelante.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

René Iché (1897 – 1954) : l’art en lutte

La Piscine, Roubaix
Du 6 novembre au 6 février 2022

Personnalité discrète de la sculpture moderne, artiste engagé dans les réseaux de la Résistance, René Iché (1897-1954) mérite assurément d’être redécouvert. Présent dans les collections de La Piscine avec trois œuvres importantes, il fera l’objet d’une rétrospective inédite, facilitée par un partenariat avec ses descendants.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Les Tarots enluminés, chefs-d’oeuvre de la Renaissance italienne

Musée Français de la Carte à Jouer, Issy-les-Moulineaux – De décembre 2021 à mars 2022

Le Musée Français de la Carte à Jouer présentera une exposition inédite sur les tarots enluminés du XVème siècle, chefs-d’oeuvre de la Renaissance italienne, grâce à plus de 70 oeuvres issues de prêts prestigieux en France et à l’étranger.
Les tarots enluminés du XVème siècle fascinent. Leur qualité d’exécution,
la richesse de leurs couleurs, leurs fonds d’or estampés en font des oeuvres à part, à la fois cartes à jouer et miniatures.
Objets de luxe, ils ont été mieux préservés que les tarots ordinaires imprimés. Dominés par les cartes peintes par Bonifacio Bembo et
son atelier pour la cour de Milan au milieu du XVème siècle, les tarots enluminés ont été aussi réalisés pour d’autres cours comme celles de Ferrare ou de Florence.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 6 13 03 39 07
L margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Sous le signe du serpent

Gaston Chaissac et CoBrA
Musée Soulages, Rodez – Du 18 décembre 2021 au 8 mai 2022

Pour la toute première fois, une exposition réunit l’œuvre de l’artiste français Gaston Chaissac et les artistes du groupe CoBrA. Avec 80 peintures, dessins, collages et objets, l’exposition témoigne d’une affinité étonnante, en termes de forme et du contenu. Au sein de l’univers thématique de Chaissac, le serpent joue un rôle important et ambivalent comme symbole mystérieux. Pour Asger Jorn, Karel Appel et Constant, le nom COBRA fut plus qu’une description, il est dérivé des villes originaires des membres du groupe (Copenhague, Bruxelles, Amsterdam). L’art du CoBrA fait allusion également aux pouvoirs primordiaux de cette créature ; son charme lisse et soyeux et sa redoutable dangerosité, pareillement.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot