Fermer cette description

Baptême de la rose Gérald Van der Kemp

Fondation Claude Monet, Giverny Jeudi 19 septembre 2019

Le jeudi 19 septembre 2019, aura lieu à la Fondation Claude Monet à Giverny, le baptême de la rose Gérald Van der Kemp créée par les pépinières et roseraies Paul Croix. Les parrains seront la Comtesse Alix de laRochefoucauld, petite fille de Gérald Van derKemp et Madame Catherine Pégard, présidente du château de Versailles.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Fermer cette description

Le MusVerre fête ses 50 ans

MusVerre, Sars-Poteries
Du 21 septembre 2019 au 26 janvier 2020

Entre témoignages d’habitants, images d’archives, mise en perspective historique de ses collections et regards d’artistes contemporains, le musée revisite son histoire et propose au visiteur d’ouvrir avec lui de nouveaux chantiers.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Pionniers de la photographie en Suisse Romande – Collection Auer Ory

Musée d’Art et d’Histoire de Genève, Exposition à la maison Tavel – Du 27 septembre 2019 au 29 mars 2020

Grâce au fonds remarquable rassemblé par Michèle et Michel Auer au sein de leur fondation genevoise, c’est l’ensemble des approches des pionniers de la photographie en Suisse romande qui s’illustre à la Maison Tavel. Près de 200 originaux datant des années 1840 à 1865 offrent au public une occasion de découvrir la variété des thèmes et des techniques qui ont marqué les débuts d’un médium aussi décrié qu’admiré.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Fermer cette description

Ensor, Magritte, Alechinsky… Chefs-d’œuvre du Musée d’Ixelles

Musée de Lodève
Du 28 septembre 2019 au 23 février 2020

L’exposition invite à un cheminement sensible sur les sentiers de l’art Belge à travers une sélection de chefs-d’œuvre des collections du Musée d’Ixelles (Bruxelles). Ce panorama, offrant un éclairage surles principaux courants développés en Belgique de la fin-de-siècleau lendemain de la Seconde Guerre mondiale, illustre la densité, la richesse et la singularité de cette épopée artistique. Oscillant entredes influences internationales et des caractéristiques spécifiquementlocales, entre un profond attachement à l’égard du réel et une propension féconde à l’imaginaire, l’art Belge se révèle telle une ode à la modernité, la liberté et au non-conformisme.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

Fermer cette description

La beauté du geste

Musée National de Céramique à Sèvres – Du 3 octobre 2019 au 31 août 2020 

La saison d’octobre 2019 à août 2020 à Sèvres – Manufacture et Musée nationaux a pour thème la Beauté du geste. L’ensemble de la programmation s’en fait l’écho, avec l’ouverture d’une École et d’une Galerie des savoir-faire, des expositions révélant les talents des artistes en résidence et des artisans de Sèvres et des projets hors les murs. Invitation au partage et à la transmission : La Beauté du geste dévoile les secrets d’une institution unique. C’est l’expérience de Sèvres qui s’ouvre à tous ! 

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Fermer cette description

Resonating Spaces

Fondation Beyeler, Bâle
Du 6 octobre 2019 au 26 janvier 2020

L’exposition d’automne de la Fondation Beyeler aura cette année pour titre Resonating Spaces. Les artistes représentées seront Leonor Antunes, Silvia Bächli, Toba Khedoori, Susan Philipsz et Rachel Whiteread. Au lieu de chercher à réunir un nombre impressionant d’œuvres dans une présentation de groupe, la Fondation a choisi de se concentrer sur des œuvres exemplaires d’une poignée d’artistes contemporaines, de renommée internationale. Les œuvres de ces artistes créent par des moyens d’expressions très divers une expérience spécifique de l’espace — par le son, la sculpture ou le dessin. Malgré leur diversité, on perçoit ces œuvres comme des espaces, plutôt que comme des objets individuels. D’un abord discret, elles produisent pourtant un effet puissant. Ces œuvres évoquent des espaces intermittents ouverts entre l’identifiable et l’éphémère. Elles créent des lieux de contemplation, où la faculté de réminiscence se libère et où les images et les souvenirs prennent vie. L’exposition a été conçue par Theodora Vischer, Senior Curator de la Fondation Beyeler, avec Marlene Bürgi, assistante curatoriale. 

Attaché de presse : Maëlys Arnou
maelysarnou@observatoire.fr

Fermer cette description

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize : Élisée, une biographie – avec la commissaire Solenn Morel

Drawing Lab Paris
Du 13 octobre 2019 au 9 janvier 2020

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize revendiquent, depuis leurs débuts, une filiation au mouvement Arts and Crafts, fondé par William Morris, militant pour la réconciliation des arts dits mineurs et des arts intellectuels. Tout à la fois peintres, céramistes, sculpteurs, concepteurs de mobilier, ils affirment une pratique du dessin libérée de ses conventions académiques. Ils ont ainsi naturellement concentré leurs recherches les plus récentes sur la figure et le parcours d’Elisée Reclus, l’auteur notamment de la Nouvelle Géographie Universelle, ancien communard et formidable pédagogue, pour qui la transmission des savoirs devait dépasser les frontières géographiques et sociales. Alors que les mots du géographe libertaire suffisent à faire résonner les bruits de la forêt ou le ruissellement de l’eau, Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize entendent reconstituer, à travers des dessins, des sérigraphies, des impressions sur tissus ainsi que des céramiques aux couleurs vivifiantes, un concentré de paysage, rappelant le plaisir de parcourir la nature, lieu de tonicité et de régénération, selon les propres termes de l’auteur.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

Fermer cette description

Traverser la lumière

Bazaine, Bissière, Elvire Jan, Estève, Le Moal, Manessier, Singier
Art français non figuratif des années 1950-1980
La Piscine, Roubaix
Du 18 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Roger Bissière, Elvire Jan, Jean Bazaine, Jean Le Moal, Gustave Singier et Alfred Manessier fondentun courant artistique appelé «non-figuration». Rapidement affranchis des influences cubisteset surréalistes, ces artistes cherchent à trouverune voie entre la figuration et l’abstraction,soucieux de transmettre l’émotion suscitée par la lecture des phénomènes naturels, notamment les manifestations de la lumière dont ils se sont efforcés chacun selon sa sensibilité de traduire la force depropagation, les mouvements, éclats, reflets ettransparences. Organisée en partenariat avec la Fondation suisse Jean et Suzanne Planque, cette exposition rétrospective sur ce groupe d’artistes encore méconnu de l’art français d’après-guerre fait un formidable écho à l’aventure du Groupe de Roubaix auquel La Piscine consacre désormais une section permanente.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Marie-Pierre Thiébaut (1933 – 2010)

La forme-geste
La Piscine, Roubaix
Du 19 octobre 2019 au 2 février 2020

Formée à la sculpture par Ossip Zadkine, Marie- Pierre Thiébaut collabore en 1967 et 1968, en Algérie, avec l’architecte Fernand Pouillon. La découverte du Sud algérien et de ses constructions traditionnelles aux volumes simples et à ladécoration dépouillée influence durablement sonart, imprégné par la lumière et par une connivence avec la matière et les matériaux, pierre, bronze, bois et plâtre, mais aussi terre, ciment et papier. Ses architecture-sculptures épurées traduisent parfaitement le lien intime que l’artiste entretient avec la nature tandis que ses séries d’empreintes de doigts, paumes, mains, seins et ventres, véritables estampes du vivant, soulignent l’omniprésence du corps de l’artiste au sein du processus créatif. Cette exposition est organisée à l’occasion de l’importante donation d’œuvres de l’artiste, récemment consentie à La Piscine par Michelle Porte.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Fermer cette description

PICASSO ILLUSTATEUR

Musée des Beaux-Arts de la ville de Tourcoing – MUba Eugène Leroy – Du 19 octobre 2019 au 13 janvier 2020

Présenter Picasso Illustrateur, c’est appréhender la diversité et la richesse de l’inventivité de son œuvre et comprendre le rôle majeur qu’il a tenu, et tient encore aujourd’hui, dans l’histoire de l’art. L’exposition ouvre très largement la question du texte et de l’image dans l’œuvre de Picasso : de l’œuvre de commande à l’œuvre d’engagement – dessins de presse ; en passant par l’œuvre libre et poétique. Éternel inventeur et éternel joueur, Picasso a su aussi se hasarder sur les supports parfois les plus singuliers ou modestes, et les expérimenter : enveloppes, cartes postales, briques, céramiques, tôle, nappes, papier découpé ou arraché, maga- zine… L’exposition est une mise en regard de toutes ses explorations fourmillantes avec les œuvres majeures de l’artiste.

Cette exposition est inédite, aucune exposition n’a jamais été consacrée à ce jour à l’œuvre de Pablo Picasso sous le prisme original de l’illustration.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Prix Littéraire Napoléon Ier

Remise du Prix le 19 octobre au musée Masséna, Nice

Le réseau des Villes Impériales s’engage plus fortement à faire rayonner l’histoire napoléonienne en créant le « Prix Littéraire Napoléon Ier ». Ce prix récompensera l’auteur d’un roman historique ayant pour thématique l’empereur et/ou la vie sous le Premier Empire. Il sera décerné le 19 octobre 2019 au musée Masséna de Nice par un jury d’exception présidé par Stéphane Bern. Le réseau des villes impériales œuvre au rayonnement du patrimoine lié aux Premier et Second Empire. Véritable outil de valorisation touristique, toutes ses villes sont investies pour faire vivre cet héritage. 

Attachée de presse : Bérengère Guicheteau
berengere@observatoire.fr

Fermer cette description

Le « Rendez-vous sauvage » Europe

Parc Zoologique de Paris
Du 19 octobre au 3 novembre 2019

Les « Rendez-vous sauvages » se sont installés dans la programmation du Parc depuis 2016 et sont bien identifiés par public. Sans changer de nom, ni de concept, les « RVS » vont désormais présenter une offre plus large, aussi bien sur le contenu que sur la durée. Programmés lors des vacances scolaires et non plus sur un week-end, les nouveaux « Rendez- vous sauvages » mettront en valeur l’ensemble des caractéristiques d’une bizone avec un focus sur les nouveaux arrivants. L’objectif : valoriser l’environnement paysager, sensibiliser le public aux interactions au sein des différents milieux naturels et élargir la présentation à d’autres domaines. Dans la nature, les animaux évoluent dans des pays ou des régionsayant des spécificités botaniques, climatiques mais aussi culturelles,gastronomiques et artistiques…
Le «Rendez-vous sauvage» Europe verra l’arrivée d’une nouvelle espèce au zoo : le blob.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

Fermer cette description

Paul Eliasberg. Paysages de l’âme

Musée d’Art et d’Histoire de Genève, cabinet d’Arts graphiques
Du 1er novembre 2019 au 2 février 2020

Trois ans après le don exceptionnel d’œuvres sur papier de Paul Eliasberg (1907-1983), le Cabinet d’arts graphiques du Musée d’art et d’histoire rend hommage à l’artiste d’origine allemande à travers une sélection de ses plus belles feuilles. Figure marginale de l’art européen du XXe siècle, Eliasberg a pour sujet de prédilection les paysages et l’architecture qu’il traite de manière singulière, entre figuration et abstraction.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Fermer cette description

Eluard et Picasso

Museu Picasso, Barcelona – Du 8 novembre 2019 au 15 mars 2020

Paul Eluard devient le meilleur ami de Picasso en 1934. Après la disparition d’Apollinaire, Éluard était le seul poète avec lequel Picasso pouvait converser et partager des idées. Rapidement, le poète surréaliste est littéralement captivé par l’artiste démiurge, «qui insiste pour tout voir, pour projeter sur l’écran de l’homme tout ce qu’il peut comprendre, admettre ou transformer, représenter et transfigurer … Avec Picasso, les murs s’effondrent ”. Seul le décès d’Eluard, le 18 novembre 1952, met fin à cette fraternité. Picasso est affolé par la disparition prématurée du poète. Sur la photo prise lors de l’enterrement, son visage illustre clairement ce sentiment. Avec Eluard, il a également perdu le poète qui a pénétré son art le plus intuitivement et la personne avec qui et grâce à qui il a vécu l’aventure du communisme. Juste avant la mort d’Eluard, la maison d’édition Braun publia une série de dessins de la période 1942-1946 sous le titre Picasso, dessins. Le texte est précédé d’un beau texte d’Eluard qui, avec une précision expressive, de belles images et beaucoup d’émotion, nous amène à la conclusion de Claude Roy, qui connaissait bien les deux : « Paul Eluard aimait Picasso et était aimé de lui, probablement plus que quiconque : il y avait entre eux la seule tendresse insoupçonnée, celle des égaux ».
L’exposition abordera les deux personnages de manière thématique et chronologique, à travers livres et poèmes, œuvres illustrées, portraits et dessins d’Éluard et Nusch, la collection de Paul Eluard, des photographies de Man Ray et Brassaï et des lettres et documentaires relatant les rencontres entre les deux amis.

Commissariat: Emmanuel Guigon, directeur du Museu Picasso, Barcelone, et Malén Gual, conservateur au Museu Picasso, Barcelone

Attaché de presse : Maëlys Arnou
maelysarnou@observatoire.fr

Fermer cette description

Picasso poète

Museu Picasso, Barcelona – Du 8 novembre 2019 au 1er mars 2020

Trente ans après l’exposition Picasso poètele crayon qui parle, exposée au Musée national Picasso-Paris du 8 novembre 1989 au 29 janvier 1990, à l’occasion de la publication de Picasso Écrits de Gallimard / Rmn, le Museu Picasso cherche maintenant à révéler à une nouvelle génération l’importance de l’écriture poétique dans le processus de création de Picasso et à le revisiter dans un contexte plus large, en se référant à des recherches plus approfondies sur Picasso, aux liens étroits entre l’écriture et la peinture; le travail textuel (collage, répétitions, variations), qui fait écho à son travail de peintre et, surtout, le contenu autobiographique de ce  «Journal intime», qui met en lumière l’intimité, le contexte historique et la personnalité complexe de l’artiste.
Commissariat: Emmanuel Guigon, directeur du Museu Picasso, Barcelone; Marie-Laure Bernadac, conservatrice générale honoraire des musées de France; Claustre Rafart, conservateur des arts graphiques au Museu Picasso de Barcelone; et Androula Michael, professeur titulaire à l’Université de Picardie Jules Verne et à l’UFR des Arts à Paris.

Attaché de presse : Maëlys Arnou
maelysarnou@observatoire.fr

Fermer cette description

ANTICA NAMUR

Du 9 au 17 novembre 2019

Antica Namur, le rendez-vous des amateurs d’Art et d’Antiquités, qu’on ne présente plus, reviendra cet automne du 9 au 17 novembre dans la capitale wallonne.
Cette année encore un soin tout particulier a été apporté à la sélection des galeries et antiquaires, parmi lesquels nous pouvons déjà annoncer : la Gallery de Potter d’Indoye, la Belgian Gallery, la Mésangère, Jan Muller, Ming’k-I Gallery et la Galerie Berès. Autant de noms qui attestent de lamontée en puissance du salon au fil des éditions eten font un lieu de rencontre incontournable dont la renommée dépasse nos frontières.
Antica, c’est plus de 130 exposants réunis pendant 10 jours. Un rendez-vous inmanquable pour tous les amateurs d’art.

Attaché de presse : Maëlys Arnou
maelysarnou@observatoire.fr

Fermer cette description

Devenir Matisse

Ce que les maîtres ont de meilleur Musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis
Du 9 novembre 2019 au 9 février 2020

Cette exposition a pour ambition de faire découvrir le travail de Matisse, de sa révélation à l’art en 1888 à ses premières peintures à Saint-Quentin en 1890, jusqu’à la fermeture de son Académie en 1911 à Paris. L’exposition s’articulera donc autour de deux axes : « Matisse élève » et « Matisse professeur ».
En effet, Matisse est l’un des artistes les plus connus du XXe siècle. En revanche, son travail en tant qu’élève l’est beaucoup moins.
La première partie de l’exposition aura donc pour but de faire découvrir au public la formation artistique de Matisse, de ses premières œuvres à Saint-Quentin à celles réalisées dans l’atelier Gustave Moreau à Paris ainsi que dans les différents ateliers qu’il a fréquentés. En plus de sa formation « scolaire », Matisse a beaucoup appris au contact des œuvres d’autres artistes tels Cézanne, Van Gogh, Gauguin… ou en travaillant avec ses contemporains tels Marquet, Derain… L’exposition mettra donc en lumière l’influence des autres artistes sur le travail de Matisse. La seconde partie de l’exposition sera, quant à elle, consacrée à l’Académie fondée par Matisse en 1908 (cours, élèves…).

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Fermer cette description

ST-ART 24e édition

Parc des Expositions, Strasbourg
Du 15 au 17 novembre 2019

Pour cette nouvelle édition de ST-ART, la foire d’art contemporain de Strasbourg, ouvrira ses portes le 15 novembre 2019. Pendant 4 jours, galeristes, artistes, collectionneurs, amateurs et professionnels se rencontreront autour d’un projet et d’une passion commune, la création artistique contemporaine.

ST-ART change de lieu en 2019 : Strasbourg Evénement se dote d’un nouveau Parc d’exposition sur une surface de six hectares. Livré au printemps 2021 pour une première partie et en 2022 dans sa totalité, Il est réalisé par le cabinet d’architectes Kengo Kuma and Associates.
Le Parc Ephémère qui préfigurera le futur emplacement du parc définitif en proximité immédiate du Palais de la Musique et des Congrès offrira deux structures temporaires, entièrement équipées. Répondant à un cahier des charges exigeant, le Parc Ephémère recevra tout type de manifestations. Pour cette première édition hors du Wacken, ST-ART sera installé dans une structure aux proportions similaires à celles du hall 7 mais dans des conditions techniques, thermiques et esthétiques augmentées. ST-ART profitera, de plus, de la proximité immédiate avec le Palais de la Musique et des Congrès, les 400 chambres des deux hôtels Hilton et Mercure ainsi que les 3 accès tram : Wacken, Kléber et Rives de l’Aar.


Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

Fermer cette description

Congo

Musée Rietberg, Zürich
Du 22 novembre 2019 au 15 mars 2020

La République démocratique du Congo est aujourd’hui célèbre dans le monde entier pour sa vibrante scène culturelle. Nulle part ailleurs en Afrique la création artistique contemporaine n’est aussi diversifiée et inventive, se faisant l’écho des nouvelles tendances. Pourtant, par le passé, on y a aussi réalisé des masques, des statues et des objets d’une qualité décorative remarquable, qui comptent parmi les icônes de l’art africain. Pour la première fois dans une exposition consacrée à l’art du Congo, des œuvres et des photographies historiques sont confrontées à des œuvres d’art contemporain. Il s’agissait toutefois d’éviter une vision unilatérale, celle des Occidentaux. L’exposition se concentre donc sur des artistes contemporains congolais jouissant d’une grande renommée, comme Sammy Baloji, Michèle Magema, Monsengo Shula et Sinzo Aanza. Elle montre comment les artistes d’aujourd’hui et ceux d’hier se sont penchés d’un œil critique sur les effets de la colonisation, de l’évangélisation et du commerce mondial.

Attachée de presse : Bérengère Guicheteau
berengere@observatoire.fr

Fermer cette description

Lumière – le cinéma inventé

Palais Lumière, EvianDu 23 novembre 2019 au 6 septembre 2020

Une exposition événement consacrée à l’épopée du Cinématographe et à toute l’œuvre de la famille Lumière ! L’ensemble est abordé de façon renouvelée : on dépasse la seule tradition visant à faire de Louis Lumière (et de son frère Auguste) un inventeur et un génie de la technique, pour montrer en quoi son œuvre est d’une richesse, d’une créativité et d’une modernité méconnues.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Fermer cette description

Vaux-le-Vicomte fête Noël

À partir du 23 novembre 2019

Pour la 14e année, le domaine de Vaux-le-Vicomte se transforme pour la fêtes de Noël en un Palais enchanteur aux mille couleurs. Les visiteurs sont invités à découvrir un Noël coloré au travers d’illuminations magiques dans les jardins et le château, de décorations merveilleuses et de surprises dans les salons d’apparat aux odeurs de canelle et de pain d’épice. Les feux de cheminée et balades en calèche complèteront cette parenthèse hors du temps.

Attachée de presse : Bérengère Guicheteau
berengere@observatoire.fr

Attaché de presse : Alexandre Minel
alexandre@observatoire.fr

07 82 28 80 94
Suivez moi : @Alex_Minel

Fermer cette description

36 épisodes du Siège de Paris : l’énigme des tableaux dignois

Musée d’art et d’histoire Paul Eluard, Saint-Denis – Du 29 novembre 2019 au 2 mars 2020

C’est une jolie histoire comme il pourrait en arriver plus souvent grâce au travail effectué par les musées et aux nouvelles technologies. L’histoire d’un homme, Alfred Binant qui commande en janvier 1871, trente six tableaux de grands formats à une équipe de peintres pour relater des événements civils et militaires du siège de Paris, exalter le courage, l’héroïsme, la patience et le dévouement des parisiens encerclés. L’ensemble est ensuite donné à la ville de Paris, treize sont au musée Carnavalet. Que sont devenus les tableaux manquant ? Les recherches mènent contre toute attente vers la ville de Digne-les-Bains qui conserve des exemplaires modello en tous points comparables à leurs grands frères. Un coin du voile est levé, qui explique les liens de Binant avec Marseille et le sud est. Les trente six «miniatures» restaurées sont présentés pour la première fois à Digne avant de rejoindre les collections du musée d’art et d’histoire Paul Eluard de Saint-Denis pour enrichir son fonds unique sur la guerre de 1870 et la Commune de Paris.

Attachée de presse : Apolline Ehkirch
apolline@observatoire.fr

07 82 04 83 75
Suivez moi : @Apolline_Obs

Fermer cette description

Le musée d’histoire de Lyon se réinvente !

MHL- musée d’histoire de Lyon : Un projet ambitieux, sur 4 ans, dont la première exposition, Portraits de Lyon, ouvre le 4 décembre 2019

La nouvelle exposition  Portraits de Lyon commencera par un portrait de la ville contemporaine pour, ensuite, guider le visiteur vers les repères essentiels de son histoire. Inaugurée le 4 décembre 2019, Portraits de Lyon est la première d’une série de 4 nouvelles expositions qui ouvriront chaque fin d’année, jusqu’en 2022. Elle est conçue pour un large public vivant leur quotidien dans la métropole de Lyon et pour les touristes qui la découvre et cherchent des points de repères.

ESPACE 1 : LYON, AU-DELA DES CLICHES. Peut-on définir Lyon ? Une premier espace de découverte sensible, poétique et amusée de l’histoire de Lyon. 

ESPACE 2 : COMMENT LYON EST DEVENUE LYON ? Six îlots temporels autour de 6 personnages-témoins fictifs, et un film de synthèse présentant l’histoire des évolutions urbaines de Lyon en 10 tableaux chronologiques animés. 

ESPACE 3 : ET LYON AUJOURD’HUI ? Une plongée dans la ville : des dispositifs participatifs et une maquette augmentée de Lyon (4m x 4m), interactive et inédite, qui permettront aux visiteurs de se situer dans la ville contemporaine et d’identifier les grands repères urbains, géographiques et historiques.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
07 82 46 31 19
Suivez moi : @VanessaRavenaux

Fermer cette description

L’autre moitié de l’avant-garde

Femmes années 50
Musée Soulages, Rodez
Du 14 décembre 2019 au 10 mai 2020

Du 14 décembre au 10 mai 2020, le musée Soulages consacrera une exposition à la création des femmes dans les années 50 à Paris : L’autre moitié de l’avant-garde. Femmes années 50. L’exposition, Cette exposition historique, qui se propose de mettre en valeur l’œuvre des femmes dans la sculpture, la peinture, la gravure dans un milieu artistique parisien largement féminisé, galeries et critique, bien entendu, présentera un ensemble de plus de 70 œuvres de provenance riche et variée : prêts d’artistes, de particuliers, d’institutions, de galeries, de fondations, de musées nationaux et régionaux (Centre Georges Pompidou – musée national d’art moderne, Fonds national d’art contemporain, musée Matisse Le Cateau-Cambrésis, musée des Beaux-arts de Nantes, abbaye de Beaulieu en Rouergue, musée de Grenoble, Musées Royaux de Belgique, les Abattoirs-Toulouse, musée de Gravelines), des fondations (Hartung / Bergman, Marta Pan / Wogensky…), des galeries françaises et étrangères (Denise René, Antoine Laurentin, Convergences, Jeanne Bucher, Callu Mérite…), ainsi qu’une dizaine de collectionneurs privés.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
06 80 61 04 17
Suivez moi : @aurelie_cadot

Fermer cette description

Les Arts Florissants

Weekend anniversaire à la Philharmonie de Paris – Les 20, 21 et 22 décembre 2019

Année de célébration pour les 40 ans des Arts Florissants, 2019 se clôturera avec un weekend placé sous le signe de la fête à la Philharmonie de Paris, lieu de résidence depuis 2015 de l’ensemble baroque créé par William Christie. Au programme : grands concerts, ateliers, projection, masterclass, et même un grand bal baroque.  Deux programmes musicaux, Odyssée baroque (donné en tournée internationale à Londres, Hambourg ou encore Baden Baden en décembre 2019) et Feux d’artifice, seront proposés. William Christie, Paul Agnew et les jeunes musiciens du Conservatoire de musique de Paris et de la Juilliard School de New York proposeront également une masterclass. Un bal baroque, destiné à toutes les générations, clôturera le weekend. Après un cours animé par le danseur Pierre-François Dollé, chacun pourra mettre en pratique les leçons apprises lors d’un grand bal accompagné par les musiciens des Arts Florissants. 

Attaché de presse : Alexandre Minel
alexandre@observatoire.fr

07 82 28 80 94
Suivez moi : @Alex_Minel

Fermer cette description

Le « Rendez-vous sauvage » Madagascar

Parc Zoologique de Paris
Du 21 décembre 2019 au 5 janvier 2020

Les « Rendez-vous sauvages » se sont installés dans la programmation du Parc depuis 2016 et sont bien identifiés par public. Sans changer de nom, ni de concept, les « RVS » vont désormais présenter une offre plus large, aussi bien sur le contenu que sur la durée. Programmés lors des vacances scolaires et non plus sur un week-end, les nouveaux « Rendez- vous sauvages » mettront en valeur l’ensemble des caractéristiques d’une bizone avec un focus sur les nouveaux arrivants. L’objectif : valoriser l’environnement paysager, sensibiliser le public aux interactions au sein des différents milieux naturels et élargir la présentation à d’autres domaines. Dans la nature, les animaux évoluent dans des pays ou des régionsayant des spécificités botaniques, climatiques mais aussi culturelles,gastronomiques et artistiques…
Le «Rendez-vous sauvage» Europe verra l’arrivée d’une nouvelle espèce au zoo : le requin-bambou.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
07 68 83 67 73
Suivez moi : @VanessaLeroyObs

Fermer cette description

MUSEUM CONNECTIONS

Le rendez-vous international de l’équipement et de la valorisation des musées & lieux culturels
Paris, Porte de Versailles – Hall 2.1
15 et 16 janvier 2020

Pour sa 25ème année les 15 et 16 janvier 2020, Museum Connections, le rendez-vous international de l’équipement et de la valorisation des musées et lieux culturels, renforce sa position de leader en accentuant sa puissance avec MuseumShop dédié à l’univers des produits, des tendances et MuseumTech, consacré à l’équipement, la technologie et l’innovation. Plus qu’un salon, Museum Connections se veut être la vitrine des dernières tendances et de l’innovation où les professionnels du secteur se retrouvent pour concrétiser leurs projets. Plus de 410 exposants seront présents pour proposer leurs offres, solutions, innovations pour accompagner les institutions culturelles dans le développement de leurs ressources propres. Parmi les grandes nouveautés du salon, un village Startups accueillera30 sociétés et incubateurs. Enfin, le programme de rendez-vous d’affaires permet d’identifier et d’entrer en contact avec les décisionnaires clés du marché de la culture, et d’obtenir des rendez-vous ciblés. Avec le soutien fidèle du ministère de la Culture, de l’Office de Coopération d’Informations Muséales (OCIM), Museum Connections 2020, lieu unique d’échange, d’inspiration et de networking, invite à plus de diversité et de nouveautés.
Seront aussi au rendez-vous : le programme de conférences et ateliers animés par des experts, le Pop-Up Store conçu comme une véritable boutique offrant les services d’experts de l’agencement et du merchandising.

Attaché de presse : Alexandre Minel
alexandre@observatoire.fr

07 82 28 80 94
Suivez moi : @Alex_Minel