Fermer cette description

Week-end d’égyptologie

3 jours de colloque et de rencontres dans le cadre du projet Eurêka ! Champollion Figeac 2022 Figeac
Les 16, 17 et 18 septembre 2022

À l’occasion des Journées du Patrimoine 2022, une importante délégation d’égyptologues viendront célébrer le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes dans la ville natale de Jean-François Champollion. Le vendredi 16 septembre sera consacré à l’intervention d’égyptologues dans les écoles pour initier les jeunes à la science égyptologique et rappeler l’attachement qu’avait Champollion envers la pédagogie et l’enseignement public. Le lendemain, un colloque réunira plusieurs chercheurs autour des écritures de l’Égypte ancienne et de leur déchiffrement par Champollion et proposera plusieurs rencontres animées par des chercheurs autour de thématiques variées, telles que les animaux sacrés, les dieux, l’archéologie, les tombeaux égyptiens, les pyramides… Le dimanche sera consacré à des visites et événements égyptologiques en lien avec les Journées européennes du patrimoine. Il s’agira, en réunissant de nombreux spécialistes, de réaliser un état des lieux de la recherche et de le rendre accessible au grand public afin de mesurer aujourd’hui l’héritage de Champollion.

Avec la manifestation Eurêka ! Champollion Figeac 2022, le projet de célébration du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes souhaite aller au-delà d’un simple hommage à Jean-François Champollion. En proposant un programme ambitieux, étonnant et pluridisciplinaire durant plus de 6 mois, s’adressant à un public large, local et touristique, familial et scientifique, Eurêka ! Champollion Figeac 2022, ambitionne de placer Figeac et le Grand-Figeac au cœur de l’actualité culturelle en 2022.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

L’Année Terrible

Département de la Seine-Maritime
Maison Vacquerie – Musée Victor Hugo, Villequier – Du 17 septembre 2022 au 26 février 2023

L’exposition L’Année Terrible, organisée à l’occasion des 150 ans de la parution de ce recueil de poèmes de Victor Hugo, est l’occasion de (re) découvrir certains épisodes marquants de la fin du Second empire, du Siège de Paris et de la Commune, tels que Victor Hugo les a vécus.

En septembre 1870, Victor Hugo foule le sol de France après 19 ans d’exil. Son émotion et son bonheur sont immenses. Pourtant, malgré la fuite de Napoléon III et la chute de l’empire, l’allégresse ne règne pas dans les rues de Paris. De la défaite de Sedan à la Semaine sanglante, ce sont près de 9 mois de combat et de souffrances que traversent les parisiens de tous bords. Hugo fait le choix de ne pas quitter Paris pendant le Siège, lui qui a été absent si longtemps.
Il publie L’Année terrible (1872) et L’Art d’être grand-père (1877), deux recueils de poèmes où le souvenir de ces événements tragiques se mêle à un appel à l’indulgence et à la paix. Appel qu’il renouvelle, lorsqu’il prononce en 1876, un vibrant plaidoyer au Sénat en faveur de l’amnistie pleine et entière des Communards.

Centrée autour de la chronique des évènements parisiens et de leur ressenti par le poète, l’exposition L’Année Terrible présente le déroulement de cette année particulière. Elle met en scène Victor Hugo dans son rôle de témoin du désastre, d’élu de l’Assemblée de Bordeaux, mais aussi de père touché une nouvelle fois par le deuil, avec le décès brutal de son fils Charles. En cheminant au long de cette œuvre littéraire, l’exposition L’Année Terrible propose au visiteur de découvrir différentes facettes de Victor Hugo, homme public, mais aussi père et grand-père, soucieux du bien-être de ses petits-enfants, Georges et Jeanne. Des documents inédits, issus des collections du musée, mettent également en lumière la personnalité d’un proche du cercle de Victor Hugo: Ernest Lefèvre. Ce neveu d’Auguste Vacquerie, avocat, élu de la ville de Paris, est poursuivi après la Commune pour des agissements contraires au Gouvernement, avant de faire l’objet d’un non-lieu.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Ouverture de la Maison de Claude Monet à Argenteuil

Argenteuil
Les 17 et 18 septembre 2022

En septembre 2022, la ville d’Argenteuil ouvrira au public les portes de la maison habitée par Claude Monet de1874 à 1878.
Conçu comme une chasse au trésor, le parcours de visite scénographié invitera les visiteurs à la découverte des œuvres du peintre, dans un écrin architectural évoquant l’ambiance de la maison dans laquelle a vécu la famille Monet. Cachées dans les éléments du mobilier ou de l’architecture, les œuvres évoquées sont subtilement auréolées par une mise en lumière adaptée et délicate dans un décor du XIXème siècle. Le public pourra alors s’immerger dans les paysages du peintre impressionniste réalisées à Argenteuil et dans les environs.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Jeremy Maxwell Wintrebert, Terminal

MusVerre, Sars-Poteries – Du 17 septembre 2022 au 9 janvier 2023

Terminal est une invitation à voyager au cœur de la poésie de l’énergie vitale à travers le spectre du verre. On y retrouve les ingrédients des forces primordiales de l’univers : les vibrations des éléments, leurs chorégraphies gravitationnelles, la lumière et ses mouvements perpétuels. Des correspondances qui s’articulent dans l’espace pour raconter une histoire cosmologique du vivant.
Cette exposition monographique consacrée à Jeremy Maxwell Wintrebert au MusVerre constitue le deuxième chapitre d’un cycle d’expositions commencé en 2018.
The Beginning (2018), le prologue, a posé les bases d’une recherche plastique sur les origines de l’existence. Ses trois ingrédients fondamentaux — la matière, l’énergie et les principes régissant l’expansion et l’organisation de l’univers — ont dès lors répondu avec la pratique de l’artiste dans son traitement du verre, matière primitive en fusion transformée par sa main et son esprit.
Chapitre 1 : Adèle (2020) s’est inscrit dans cette continuité, comme un écho. Exploitant les potentialités rayonnantes et miroitantes du verre, l’exposition invitait les spectateurs à revivre la venue au monde par la découverte de la lumière primordiale.
Avec Terminal, c’est l’éclosion de la conscience et l’incarnation qui est donnée à voir. Véritable hommage à la matière, l’exposition se pose comme une exploration de la perception et de la substance à travers différentes techniques de travail du verre. Les éléments s’unissent dans ce travail : la fusion, la matière, le souffle, le liquide, et on touche à la quintessence. C’est l’émergence du cinquième élément, l’éther, qui est substance même du cosmos.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

4ème Jubilé Impérial

Rueil-Malmaison
Les 24 et 25 septembre 2022

Le Jubilé Impérial revient pour une 4ème édition exceptionnelle au cœur de la ville de Rueil- Malmaison. Lors de ce week-end encore plus spectaculaire qu’auparavant, les visiteurs pourront s’immerger à l’époque de Napoléon et Joséphine, couple mythique qui marqua l’histoire de la ville.

Près de 800 soldats, 100 cavaliers, 600 musiciens, 150 animations répartis sur 4 espaces dans toute la ville et plus de 100 000 visiteurs attendus.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

En route vers l’impressionnisme

Le paysage dans les collections du musée des Beaux-Arts de Reims

Musée de Lodève
Du 1er octobre 2022 au 19 mars 2023

Traçant leur chemin vers la modernité, dès 1820, les peintres arpentent le paysage avec une farouche volonté d’indépendance. Rompant avec les références historiques et littéraires héritées de l’enseignement académique, ces artistes peignent sur le motif une nature exaltée, tantôt fidèle à la réalité, tantôt enrichie par l’écoute des sentiments et émotions. Une liberté qui conduit à l’audace des impressionnistes.
L’exposition illustre l’évolution du paysage depuis la fin du XVIIIe siècle – début XIXe siècle alors que l’académisme est encore très présent dans les mentalités, jusqu’à la modernité d’une Denise Esteban (1925-1986) en passant par l’impressionnisme où les peintres se libèrent d’un carcan.

Pour cette exposition, le Musée de Lodève s’est associé au musée des Beaux-Arts de Reims qui possède l’une des collections les plus importantes en France de peintures du paysage du XIXe siècle.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

C-14, Salon de Céramique Contemporaine

Annexe de la Mairie du 14e arrondissement de Paris
Du 6 au 9 octobre 2022

C14-PARIS Salon de Céramique Contemporaine se déroulera du 6 au 9 octobre 2022 dans l’annexe de la Mairie du 14e arrondissement de Paris. Soutenu également par la Ville de Paris, ce salon, à caractère international et entièrement consacré à la sculpture céramique contemporaine, expose les œuvres de 30 céramistes contemporains français et internationaux. Le salon accueille également et met en lumière une invitée d’honneur : l’artiste céramiste Charlotte Coquen, plusieurs fois primée lors d’éditions précédentes.

Attachée de presse : Jessica Gilles
jessica@observatoire.fr
+33 7 82 28 80 94
L jessica-gilles-1562a7159

Fermer cette description

William Morris : L’art dans tout

La Piscine, Roubaix
Du 8 octobre 2022 au 8 janvier 2023

Après l’exposition « Une conversation anglaise : le Groupe de Bloomsbury », présentée du 21 novembre 2009 au 28 février 2010 et qui avait rencontré un large public, La Piscine propose de continuer son exploration des liens étroits qui unissent artistes, artisans, intellectuels en Grande-Bretagne en mettant en lumière l’univers de William Morris et son apport fondamental dans les arts appliqués.

Se déployant sur 600 mètres carrés, l’exposition présentera plus d’une centaine d’œuvres – peinture, dessins, mobiliers et textiles – provenant de collections publiques anglaises, notamment la Tate et le Victoria and Albert Museum mais aussi de collections publiques françaises et particulièrement de l’important fonds conservé au musée d’Orsay.

Jamais présenté en France, l’œuvre du visionnaire William Morris a fortement marqué son époque en théorisant une utopie sociale, politique, écologique et artistique et en posant les bases de ce qu’on nommera plus tard les Arts & Crafts, qui défendent l’Art dans tout et pour tous en réaction à l’industrialisation des savoir-faire artisanaux.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Afghanistan, ombres et légendes

Un siècle de recherches archéologiques en Afghanistan
MNAAG, Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 12 octobre 2022 au 30 janvier 2023

La création de la Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA) en 1922 a initié les premières recherches archéologiques dans ce jeune État indépendant, alors en quête de modernité. Grâce aux partages des objets issus des fouilles, se sont ainsi constituées à Paris les collections afghanes les plus belles d’Occident. À l’occasion du centenaire de la DAFA, le MNAAG présente à l’automne 2022 une vaste exposition consacrée à ce siècle de découvertes et de relations avec l’Afghanistan. Au-delà de l’évocation des œuvres de Kaboul qui n’ont pu venir, ou de l’exploration des collections du MNAAG et des riches archives déposées par la DAFA au musée, c’est aussi un prolongement de l’histoire afghane qui est envisagé, celui de la recherche archéologique sous la houlette de nouveaux partenaires et grâce aux nouvelles technologies appliquées à l’archéologie. L’exposition permettra également de revenir sur les conditions de l’émergence du jeune État sur la toile de fond du « Great Game » et dans un Moyen-Orient en pleine mutation au lendemain de la première guerre mondiale. La formation des services patrimoniaux afghans, la diversification des champs de recherches impulsée par le développement des missions étrangères, les questions liées à la conservation et la restauration des œuvres, la préservation des sites archéologiques et l’évolution de la documentation archéologique sont autant de fils conducteurs de l’exposition, qui est enrichie de prêts de divers musées européens. Honorant un pays perçu comme mythique et insaisissable, elle est aussi traversée par les fantômes de grandes figures de l’archéologie. Cette histoire profondément humaine s’enrichit, au long du parcours, de vues 3D de sites archéologiques majeurs désormais presque interdits, transportant le visiteur au cœur de cette terre de légendes.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Sur le fil

Création textile des femmes afghanes

MNAAG, Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris
Du 12 octobre 2022 au 30 janvier 2023

Alors que l’ombre des Talibans s’étend de nouveau sur l’Afghanistan depuis le 15 août 2021, des messages artistiques et culturels de résistance sont portés par la société civile. Le projet de la maison de couture ZARIF DESIGN, créée par Zolaykha Sherzad à Kaboul en 2005, contribue ainsi à faire revivre des savoir-faire et des compétences menacés de disparition alors qu’ils constituent une véritable culture technique et artistique puisant dans une histoire millénaire. Car l’Afghanistan a été un carrefour culturel, économique, un lieu d’échange, de tolérance et de métissage. « Zarif » signifie en dari et en persan « délicat », « minutieux », « précis », « fin ». Cet adjectif dont Zolaykha Sherzad a fait un nom, une marque de fabrique éthique préservant l’ensemble de la chaîne de production et ses acteurs, renvoie aussi à la délicatesse du coeur, à la finesse de la pensée, au raffinement d’un savoir-vivre qui constitue l’essence de la culture persane et l’esthétique qui sous-tend les arts et les relations humaines dans cette région du monde. Créations textiles, collections photographiques du MNAAG et photographies contemporaines, se faisant écho, en témoignent avec sobriété et élégance.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Du Temps sois la mesure

François Réau
Commissariat Léo Marin

Drawing Lab, Paris – Du 14 octobre 2022 au 5 janvier 2023

Quel que soit le dessin, tout commence toujours par un point, puis un trait vers un second point, et ainsi de suite. Un peu comme la projection d’un trajet en devenir entre un point Alpha et un point Beta. C’est aussi de cette manière que l’Homme à relié les étoiles dans le ciel nocturne, de cette manière que furent dessinées les constellations et de cette façon qu’elles continuent encore aujourd’hui d’être représentées.

Les constellations ne seraient-elles pas de facto les premières abstractions dessinées ?
Des dessins dans le ciel qui continuent de situer nos propres corps, nos individualités, entre deux points fictifs, entre deux plans, le premier : terrestre, et le second : céleste.

C’est cette succession de points reliés par des lignes qui nous autorise la projection et nous permet d’imaginer un dessin plus élaboré, qui se veut, à dessein, être le point de départ du projet de l’exposition Du Temps sois la mesure. Ces quelques traits et points, ont une intention qui va au-delà de ce que l’on voit, une projection graphique plus vaste, une mesure de l’espace et du temps.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Prière de toucher ! L’art et la matière

Palais des Beaux-Arts, Lille
Du 15 octobre 2022 au 15 février 2023

A l’automne 2022, « Prière de toucher. L’Art et la matière » est une invitation à contempler par le toucher. Renversant les codes et les consignes de la visite traditionnelle du musée, cette initiative raconte une histoire de la sculpture de l’antiquité à l’art moderne à travers une quinzaine de reproductions d’œuvres à toucher. L’exposition, conçue initialement par des non et malvoyant.es offre une expérience tactile inédite. Ainsi, dans le cadre d’une démarche collective, inclusive et humaniste, le Palais des Beaux-Arts de Lille, aux côtés de cinq autres musées français du réseau FRAME (French and American Museum Exchange), propose de découvrir le musée autrement.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Impressions au fil de l’Oise. Dupré, Daubigny, Pissarro

Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, L’Isle-Adam
Du 16 octobre 2022 au 5 février 2023

Dans le cadre du projet de l’association Destination Impressionnisme de la Vallée de l’Oise, réunissant les municipalités de L’Isle-Adam, Auvers-sur-Oise et Pontoise, les musées de ces trois villes : le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, le musée Daubigny et le musée Camoille-Pissarro proposent une exposition conjointe autour de trois artistes majeurs de leurs collections : Jules Dupré (1811-1889), Charles François Daubigny (1817-1878) et Camille Pissarro (1830-1874).
Par leurs personnalités et leurs talents, ces peintres ont attiré autour d’eux de nombreux amis ou élèves, faisant de la vallée de l’Oise un foyer artistique majeur.

Attachée de presse : Jessica Gilles
jessica@observatoire.fr
+33 7 82 28 80 94
L jessica-gilles-1562a7159

Fermer cette description

Rêve d’Egypte

Musée Rodin, Paris
Du 18 octobre 2022 au 5 mars 2023

Pour la première fois, le musée Rodin présente la relation de Rodin à l’art égyptien. L’exposition dévoilera un Rodin égyptien, se nourrissant d’une Égypte rêvée, fantasmée puis collectionnée.

Cet automne le musée Rodin révèle la remarquable collection égyptienne du sculpteur, composée de plus de mille œuvres de l’époque pré-pharaonique à l’époque arabe.
L’exposition «Rêve d’Egypte» présente un parcours de plus de 400 objets, tous restaurés pour l’occasion, qui mêle collection et œuvres d’Auguste Rodin, sculptures et dessins, ainsi que des archives et photographies pour mettre en contexte ses « amis de la dernière heure », comme l’artiste aimait à appeler les antiques qu’il chérissait.
Elle évoque aussi la résonnance de l’art égyptien dans l’œuvre de Rodin, à travers ses recherches sur la représentation du corps humain, la simplification des formes, le fragment ou la monumentalité — ainsi le Monument à Balzac (1898) dont il disait «Le Balzac est le Sphinx de la France». Il s’agit plus pour le sculpteur d’«être égyptien» que d’être inspiré par l’art égyptien.

L’exposition bénéficie de prêts majeurs du musée du Louvre, du musée d’Orsay, du musée Bourdelle et de collectionneurs privés.

.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Helvécia. Une histoire coloniale oubliée

MEG, Musée d’ethnographie de Genève – Du 21 octobre 2022 au 8 janvier 2023

Dans sa nouvelle exposition, « Helvécia. Une histoire coloniale oubliée », le MEG lève le voile sur un pan méconnu de l’histoire helvétique. La Suisse n’a jamais eu de pays placés sous sa domination, mais pourtant des Suisses ont collaboré avec des puissances coloniales en s’appropriant des terres étrangères. L’exposition photographique du MEG présente la rencontre avec les habitant-e-s d’Helvécia au Brésil, au croisement d’une quête identitaire et d’une recherche sur le passé de cette ancienne colonie suisse.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Nous, les fleuves

Musée des Confluences, Lyon
Du 21 octobre 2022 au 27 août 2023

Les fleuves façonnent les paysages et fertilisent les terres. Certains d’entre eux furent le berceau de grandes civilisations et la majeure partie de l’humanité en dépend encore aujourd’hui. Parce qu’elles favorisent la vie, leurs eaux en mouvement nourrissent nos imaginaires.
Suivant le parcours d’un fleuve, l’exposition explore le mystère des sources, les confluences, le lit des fleuves, leurs estuaires ou leurs deltas. Elle convie les sciences naturelles, l’ethnologie, l’histoire de l’art et pointe des enjeux géopolitiques et écologiques.
Pour le musée des Confluences, l’aspiration à traiter de la thématique des fleuves est une évidence. Ancré entre Rhône et Saône, le bâtiment imaginé par l’agence autrichienne Coop Himmelb(l)au reflète les couleurs changeantes des eaux. Comme un vaisseau prêt au départ, il est une invitation au voyage.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Salon International du Patrimoine Culturel

Carrousel du Louvre, Paris – Du 27 au 30 octobre 2022

Ateliers d’Art de France a le plaisir d’annoncer la tenue de la 27e édition du Salon International du Patrimoine Culturel du 27 au 30 octobre 2022, au Carrousel du Louvre – Paris. Attendue par l’ensemble des acteurs du patrimoine, cette édition mettra à l’honneur le thème « Développement durable, ADN du patrimoine », ancré dans les sujets de société actuels.

Réunissant associations du patrimoine, ateliers d’art, manufactures, architectes du patrimoine, le salon est le rendez-vous incontournable de l’ensemble des acteurs qui œuvrent et qui veillent sur le patrimoine au quotidien.

Lieu d’échanges et de débat rassemblant toute la diversité des professionnels du secteur, le salon sera cette année encore la croisée de synergies pour l’ensemble du secteur et accueillera des conférences d’experts élaborant une programmation en lien avec la thématique de cette année.

Organisé par Ateliers d’Art de France, le Salon International du Patrimoine Culturel accueille chaque année plus de 300 exposants et 20 000 visiteurs, grand public comme professionnels, pendant 4 jours au Carrousel du Louvre à Paris.

Fondé en 1994 et repris par Ateliers d’Art de France en 2009, le Salon International du Patrimoine Culturel s’est imposé comme le principal lieu de réflexion sur le secteur du patrimoine – ses enjeux, son actualité, ses défis. Unique au monde, le salon illustre la force des Métiers d’art et du Patrimoine en France, il est le rendez- vous de référence des acteurs du patrimoine, professionnels et passionnés, et rassemble et fédère l’ensemble acteurs majeurs du secteur : les professionnels de la restauration, de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine bâti et non bâti, matériel ou immatériel.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Biennale des Imaginaires Numériques, 3e édition

Aix-en-Provence, Marseille et Avignon – Du 10 novembre 2022 au 22 janvier 2023

Pour sa 3e édition, la Biennale des Imaginaires Numériques se tiendra à Aix-en-Provence, Marseille et Avignon du 10 novembre 2022 au 22 janvier 2023. Avec ses nuits d’ouverture, son parcours d’expositions et ses rencontres professionnelles, la Biennale offre la possibilité à une soixantaine d’artistes des arts numériques d’explorer la thématique de la Nuit.

La nuit, c’est l’espace des rêves, des cauchemars, des métamorphoses de soi, de la transformation des corps, des identités et des comportements. De cette puissance créatrice, la nuit a toujours été perçue comme un espace à contrôler. Petit à petit, l’espace de la nuit, notamment de la nuit urbaine, est envahi par les activités du jour. Le temps en continu de l’économie et des réseaux, des ordinateurs et des algorithmes colonise peu à peu les rythmes de nos vies et n’offre plus d’espaces de repos et de liberté. La technologies’immisce-t-elle jusque dans nos rêves ?

Un événement d’envergure, pour tous les publics !
La Biennale avait attiré 50 000 visiteur·rices en 2018, nul doute que cette fréquentation soit plus élevée cette année, après deux années très contraintes liées à la crise sanitaire.

Une Biennale ancrée en région Sud, ouverte à l’international
En invitant la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Gouvernement de la Flandre à co-construire la programmation, la Biennale offre une opportunité unique de découvrir en région Sud la vitalité de la scène artistique belge ! Au total, la programmation internationale présentera une soixantaine d’œuvres numériques, dont 16 issues de la plateforme CHRONIQUES CRÉATIONS, qui rassemble 39 partenaires régionaux, nationaux et internationaux.
Pour les organisateurs – SECONDE NATURE à Aix-en-Provence et ZINC à Marseille, associations désormais rassemblées sous l’appellation CHRONIQUES – cette troisième édition de la Biennale des Imaginaires Numériques est l’occasion de faire découvrir au grand public, familles, étudiant·es, amateur·rices d’art contemporain, de technologie, ou simples curieux, la diversité des arts numériques.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Réouverture du musée des Arts Précieux Paul-Dupuy

Toulouse
Le 15 novembre 2022

Après plus de 3 ans de travaux, le musée des Arts Précieux Paul-Dupuy rouvre ses portes au public le mardi 15 novembre 2022. La nouvelle muséographie permettra au musée de valoriser pleinement ses collections permanentes tout en poursuivant une politique ambitieuse d’expositions temporaires. Situé dans le quartier historique des Carmes, à Toulouse, Paul-Dupuy est le musée des arts décoratifs et des arts graphiques de la mairie de Toulouse.

À sa fondation au début du XXe siècle, le musée est installé dans un ancien hôtel particulier de parlementaire toulousain du XVIIe siècle. C’est alors une institution privée qui abrite la riche collection (tableaux, objets d’art et ethnographiques, sculptures, mobilier, dessins, estampes, etc.) de l’amateur d’art Paul Dupuy (1867-1944). Par testament, le lieu devient la propriété de la ville qui l’ouvre au public le 14 juillet 1949. Constamment enrichies depuis l’origine, les collections du musée Paul-Dupuy restent à l’image de son inventeur : précieuses, éclectiques, et à « contre-courant ».

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Vaux-le-Vicomte en Lumières

Domaine de Vaux-le-Vicomte – À partir du 19 novembre 2022

Pour la 17ème année, Vaux-le-Vicomte se transforme dès l’automne en un monde enchanté et magique pour ravir tous les sens des visiteurs ! Le château et les jardins s’animent et s’illuminent, tandis que chaque salon d’apparat mettra à l’honneur un artiste illustre du Grand Siècle. Les feux de cheminée et balades en calèche complèteront cette parenthèse féerique.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

ST-ART 2022, 26ème édition

Strasbourg, Parc des expositions

Du 25 au 27 novembre 2022

ST-ART, première foire française d’art contemporain en région, fêtera sa 26e édition du 25 au 27 novembre 2022, à Strasbourg, ville de culture, de gastronomie et d’architecture.
Après deux éditions dans une structure temporaire, ST-ART recevra son public et ses exposants dans le nouveau parc des expositions de Strasbourg Events. Conçu et réalisé par l’agence d’architecture Kengo Kuma, cet écrin magnifique sera mis au service des exposants, de leurs propositions artistiques et des visiteurs.
Si ST-ART continue avec force et conviction à accueillir la peinture moderne et contemporaine, le dessin, les éditions et les autres expressions artistiques dans un souci de diversité et de présentation de l’univers plastique de son temps, cette édition 2022 questionnera plus particulièrement la place de la photographie dans l’art. ST-ART mettra ainsi à l’honneur la photographie en conviant « Strasbourg Art Photography » autour d’une exposition thématique et avec la création d’un secteur dédié aux galeries présentant des photographes contemporains ou historiques. Le mois de la photographie « Strasbourg Art Photography » se tiendra pour la 1ère fois en synergie avec ST-ART pendant tout le mois de novembre 2022.Strasbourg accueille en effet de nombreuses institutions et événements dédiés à l’art photographique : La chambre, Stimultania, le Salon de la photographie dont la 3ème édition se tiendra en 2022, et le mois de la Photographie «Strasbourg Art Photography», pour ne citer qu’eux.

Enfin, ST-ART, ancré dans sa volonté de promouvoir les artistes émergents et les galeries qui les représentent, poursuit et développe son secteur First Call.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Une Afrique en couleurs

Musée des Confluences, Lyon
Reprise de l’exposition du 2 décembre 2022 au 11 juin 2023

Loin des clichés noir et blanc et des sculptures de musées recouvertes d’une patine sombre et mystérieuse, cette exposition, présentée pour la première fois d’octobre 2020 à août 2021, propose une immersion dans une Afrique où la couleur est reine. Des masques et des statuettes peints de couleurs vives aux pagnes multicolores qui inspirent les grands couturiers, la gamme colorée des corps, des vêtements, de la rue ou du surnaturel se décline à l’infini.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Artistes voyageuses – L’appel des lointains

Palais Lumière, Evian
Du 11 décembre 2022 au 21 mai 2023

Cette exposition réunit une quarantaine d’artistes et de photographes, de la « Belle Époque » à la seconde guerre mondiale, dont les itinéraires artistiques ont emprunté les routes de l’ailleurs, parcourant le monde, du continent africain à l’Orient lointain.
Un nouveau contexte, celui des premiers mouvements féministes, encourage les femmes à s’affirmer hors de l’espace domestique, et promeut l’image d’une « femme nouvelle » actrice de son destin. 

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153