Fermer cette description

Injustice environnementale – Alternatives autochtones

MEG, Genève
Du 24 septembre 2021 au 21 août 2022

Le thème abordé dans l’exposition «Injustice environnementale – Alternatives autochtones» est l’urgence climatique, l’un des enjeux majeurs de notre époque. Le parcours présente les perspectives et les savoirs et savoir-faire de peuples autochtones pour faire face aux dégradations de leurs territoires accélérées par les changements de climat.

Ts’msyen d’Alaska, Amazighs du Maroc, Anishinaabeg des États-Unis et du Canada, Samis de Fenno-Scandinavie, Māori de Nouvelle-Zélande, Maasaï du Kenya et de Tanzanie, Aïnous du Japon, Insulaires des Îles Marshall, Kali’na de Guyane, partout dans le monde, près de 500 millions d’autochtones défendent leurs droits face à l’injustice environnementale qui menace leur économie, leur santé et leurs cultures.

L’exposition «Injustice environnementale – Alternatives autochtones» donne la parole à ces femmes et ces hommes qui veulent faire valoir leurs droits collectifs à contrôler leurs territoires. Le parcours s’articule autour de la situation politique, géographique et sociale de peuples autochtones dans le monde d’aujourd’hui. Il montre comment ils proposent de modifier la relation avec les écosystèmes pour faire face aux dégradations de l’environnement accélérées par le changement climatique. L’exposition présente la façon dont ces communautés répondent à ces enjeux à travers une éthique du soin et une culture de la réparation. Le parcours expose la manière dont ces peuples s’appuient sur leurs droits fondamentaux pour résister face à l’injustice environnementale, protéger leurs territoires et transmettre leurs connaissances aux jeunes générations. À travers des biographies et des témoignages vidéo, au moyen d’installations artistiques et de cas d’étude concrets, l’exposition nous emmène de l’Alaska à la Micronésie en passant par la Malaisie, le Japon ou le Maroc. Cinq artistes, chercheurs, chercheuses et activistes autochtones provenant des États-Unis, de Guyane et de Norvège ont été invité-e-s à créer des œuvres spécifiques pour le MEG. David R. Boxley, Gavin Hudson, Kandi McGilton, Ti’iwan Couchili et Máret Ánne Sara portent un regard sensible sur leurs territoires, leurs histoires et leurs communautés, et nous interpellent sur la relation que nous entretenons avec nos écosystèmes. De nombreux autres artistes ainsi que des institutions en Suisse et à l’étranger ont également prêté des créations contemporaines provenant du Canada, des USA, des Îles Marshall et d’Australie.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Jean-Francis Auburtin, un âge d’or

Musée de Lodève – Du 25 septembre 2021 au 27 mars 2022

Le Musée de Lodève invite les visiteurs à découvrir cet automne un artiste sensible, coloriste exceptionnel, et
à l’univers très personnel, au travers d’une exposition rétrospective riche d’une centaine d’œuvres.
Jean-Francis Auburtin (1866-1930) s’inscrit dans la longue procession des peintres sur le motif : Delacroix, Courbet, Boudin, Jongkind, Monet… En véritable « portraitiste de la nature », Auburtin décèle dans chaque paysage le caractère intime du lieu. Lors de ses marches, il traque le motif, le capture dans ses carnets et amasse ainsi un riche répertoire de formes picturales. Son œuvre baigne presque entièrement dans l’univers marin, au point que l’historien de l’art Christian Briend le qualifie de « symboliste de la mer ». Dans le Sud, obéissant aux injonctions de la lumière, l’artiste exalte couleurs et contrastes. En Normandie, il privilégie la douceur du ton, le dégradé progressif des valeurs. En Bretagne et dans les Pyrénées, il s’inspire des thèmes et compositions des estampes japonaises, dont il est un fervent collectionneur.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

À l’heure des récoltes ! Flaubert, la table au jardin

Flaubert21
Jardins de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville
Les 2 et 3 octobre 2021

À l’heure des récoltes ! est le nouvel événement proposé par les Jardins de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville. Ce site prestigieux, propriété du Département de la Seine- Maritime depuis 1980, va organiser les 2 et 3 octobre prochains une fête des plantes festive et populaire qui accueillera entre 50 et 70 exposants. Pépiniéristes, horticulteurs, rosiéristes, spécialistes de l’alimentation issue du jardin et du potager, acteurs du développement durable ou de la permaculture, professionnels de la décoration florale et de jardins seront présents dans l’antre du jardin monacal durant tout un week-end.
Cette édition 2021 s’inscrit dans la programmation Flaubert 21 et mettra à son tour à l’honneur l’écrivain normand. En effet, Gustave Flaubert, qui fréquenta les jardins de l’abbaye, situés à quelques kilomètres de Croisset, était un grand amateur de gastronomie et de repas partagés avec ses amis. Il a également inséré de nombreuses scènes de repas dans son Œuvre.
Ainsi, Flaubert, la table au jardin sera la thématique principale d’À l’heure des récoltes !

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Tadjikistan, au pays des fleuves d’or

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 13 octobre 2021 au 10 janvier 2022

Le Musée national des arts asiatiques – Guimet présente une exposition inédite, placée sous les Hauts patronages de Monsieur Emomalii Rahmon, Président de la République du Tadjikistan et de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française. Le musée propose la plus grande exposition jamais consacrée en occident au Tadjikistan. Elle révèle la richesse culturelle de ce pays méconnu, resté dans l’ombre de ses voisins davantage médiatisés que sont l’Afghanistan et l’Ouzbékistan, avec des pièces exceptionnelles et rares.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Népal, art de la vallée de Katmandou

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 13 octobre 2021 au 10 janvier 2022

L’art du Népal qui, autrefois, désignait la seule vallée de Katmandou, occupe une place majeure au sein des arts du monde himalayen, en dépit de la surface modeste du pays. Si ces manifestations artistiques doivent beaucoup à l’Inde, elles ont développé une originalité et un génie propres, tout à fait remarquable, que ce soit dans le domaine esthétique ou iconographique. L’art du Népal joua, à son tour, un rôle déterminant dans le développement de l’art du Tibet et certains artistes népalais furent même invités à travailler en Chine, où leur réputation s’était répandue.

La collection népalaise appartenant au musée Guimet s’est peu à peu constituée, à partir de la fin du 19ème siècle, au gré d’achats, de dons, notamment ceux de Lionel Fournier (1989), de legs et de dations. Si elle demeure relativement modeste en nombre d’œuvres, elle est néanmoins exceptionnelle par sa qualité et sa diversité. Aux quelques quatre-vingt pièces qui appartiennent en propre au musée Guimet, s’ajoute le dépôt par l’Institut de France, en 1955, du fonds B.G Hodgson, résident britannique dans la vallée de Katmandou entre 1820 et 1843, comportant peintures, grandes toiles réalisées à l’encre, ainsi qu’une série importante de planches architecturales et iconographiques.

L’exposition présentera pour la toute première fois dans son intégralité, sa collection de sculptures, peintures et objets liturgiques népalais, d’obédience bouddhique et hindoue, et qui s’étagent entre le 12ème et 19ème siècle.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Francis Alÿs. As Long as I’m Walking

Musée cantonal des Beaux Arts de Lausanne – Du 15 octobre 2021 au 16 janvier 2022

L’exposition présente un survol du travail vidéo de ces trente dernières années, avec un accent particulier porté à l’un des thèmes centraux de la pratique de l’artiste : la marche.
Par ses déambulations apparemment anodines, Francis Alÿs non seulement pense la ville, mais y façonne des récits, fait circuler des rumeurs, cartographie le tissu social par des actions tantôt brèves, tantôt déclinées sur le long cours, tour à tour tirant, poussant, portant un accessoire qui tient lieu d’indice pour lire la fable déroulée par le corps en mouvement.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Vanessa Enriquez, Resounding songs

Commissaire d’exposition : Frida Robles

Drawing Lab Paris – Du 16 octobre 2021 au 12 janvier 2022

Dans le monde entier, les plus anciennes expressions artistiques sont liées à une démarche spirituelle et la plupart d’entre elles ont été découvertes à l’intérieur de grottes. La grotte est un archétype universel de réflexion de soi et de communication avec d’autres royaumes, étroitement lié au symbole du « cœur ». C’est un retour dans le ventre de la mère, un site sombre pour l’initiation à des modes de connaissance et d’existence plus profonds. En utilisant le cœur de la grotte comme cadre mythologique et point d’ancrage, Vanessa Enríquez s’est retirée et s’est connectée au cours de l’année écoulée aux pratiques ancestrales du dessin, du chant et du rituel en utilisant la bande magnétique VHS comme outil de dessin, instrument de musique et talisman.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Théodule Ribot (1823-1891). Une délicieuse obscurité

Musée des Augustins, Toulouse
Du 16 octobre 2021 au 10 janvier 2022

En partenariat avec les musées des Beaux-arts de Caen et de Marseille, le musée des Augustins se penchera sur l’œuvre de Théodule Ribot, un peintre réaliste inspiré par la peinture ancienne et en phase avec certains de ses contemporains, hors de l’opposition entre tradition et avant-gardes.

Le goût pour la sociabilité, l’attention portée aux petites gens, la simplicité austère des objets et des lieux représentés, le choix d’une peinture ténébriste au puissant clair-obscur, sont quelques-unes des caractéristiques de la peinture de Théodule Ribot, peintre autodidacte, affranchi et solitaire.
Le peintre, tout comme d’autres artistes de cette période, refuse la théâtralisation, et cultive une forme de réserve bien caractéristique, qui dessine un point d’accord remarquable entre son œuvre et sa vie, toutes deux également discrètes. Pour autant, la peinture réaliste, tout en se voulant ouverte à la réalité sociale et politique de son temps, ne rejette pas l’étude des maîtres anciens. L’exposition mettra en lumière ce lien si particulier qui relie les peintres réalistes à la tradition, à travers quelques œuvres emblématiques des XVIIe et XVIIIe siècles, sources d’inspiration pour Ribot.
Dans son œuvre, Ribot a développé un talent original, généreux, émouvant et finalement moderne. Peu connu
du grand public bien que fort présent dans les collections publiques en France et à l’étranger, Ribot fut admiré par ses amis artistes comme Fantin-Latour, Boudin ou Rodin.

L’exposition présentera environ 80 tableaux provenant de France, d’Espagne, d’Italie, de Grande-Bretagne, des Pays- Bas, des États-Unis et du Canada. Première étape, elle sera ensuite présentée à Marseille au musée des Beaux-arts du 10 février au 15 mai 2022 puis à Caen au musée des Beaux-Arts du 11 juin au 2 octobre 2022.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

ANNIVERSAIRE – LA PISCINE A 20 ANS !

La Piscine, Roubaix
À partir du 20 octobre 2021

Né d’un projet fou d’installer un musée dans l’ancienne piscine municipale, le musée rencontre depuis 2001 un véritable succès public et médiatique ayant conduit à un vaste agrandissement inauguré en 2018. 

Pour les 20 ans de ce petit musée devenu grand, La Piscine envisage une programmation fortement ancrée dans ses valeurs de musée solidaire au service de ses publics. C’est pourquoi à partir du 20 octobre, date officielle de l’anniversaire de La Piscine, de nombreux événements et expositions seront proposés et prolongés sur l’année 2022. Danse, chants, musiciens, lectures théâtralisées, mise en lumière, animations pour les familles et autres surprises permettront de (re)découvrir le musée et ses expositions-évènements.  Autour de l’importante rétrospective Alexej von Jawlensky : La promesse du visage, La Piscine présentera 20 ans d’expositions, d’acquisitions, de souvenirs et de rencontres… le tout dans une scénographie étonnante et décalée. 

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Moderne Art Fair

Le rendez-vous de l’art moderne & contemporain, et du design
Avenue des Champs-Élysées, Paris
Du 21 au 25 octobre 2021

Foire d’art moderne et contemporain, Moderne Art Fair est le nouveau rendez-vous parisien de la scène artistique française et internationale. Elle réunit pendant 6 jours les acteurs du marché de l’art et du design : galeries, passionnés et amateurs, collectionneurs et décorateurs dans une ambiance conviviale.

Moderne Art Fair est une foire de connaisseurs avertis en quête d’excellence, et propose un choix d’œuvres et d’objets d’exception. Si elle s’adresse à un public avisé, elle aspire également à susciter des vocations auprès des collectionneurs de demain – autant d’esprits curieux à la recherche de nouveautés et du beau.

A la fois locale et cosmopolite Moderne Art Fair, défend le travail des galeries françaises et étrangères. Elle participe aussi au rayonnement du patrimoine et à la transmission de valeurs artistiques et culturelles.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Asie Maintenant 2021

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris
Du 21 octobre au 13 décembre 2021

Le MNAAG s’associe à foire d’art contemporain Asia Now pour sa nouvelle édition 2021 et présentera, du 21 octobre au 13 décembre 2021, des œuvres de l’artiste vietnamienne Huong Dodinh en dialogue avec les œuvres du parcours muséal permanent.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Sur la piste des Sioux

Musée des Confluences, Lyon
Du 22 octobre 2021 au 28 août 2022

Notre imaginaire les a longtemps désignés comme « les Indiens d’Amérique ». Récits de voyages, cinéma et bande dessinée, spectacles de folklores et même romans y ont largement contribué. Sur la piste des Sioux remonte aux sources de notre imaginaire et de ses stéréotypes.
Conçue et réalisée par le musée des Confluences, l’exposition profite notamment de la collection de François Chladiuk. Bruxellois passionné du Far West, il possède un ensemble unique de costumes lakotas du village d’Indiens installé à Bruxelles en 1935 pour l’Exposition universelle, héritage des Wild West Shows, dont le célèbre Buffalo Bill’s Wild West, spectacle diffusé en Amérique puis en Europe entre 1882 et 1912.
Explicitant la construction de l’image caricaturale des nations indiennes, l’exposition veillera à redonner la parole à ces communautés encore marginalisées aujourd’hui.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Rendez-vous sauvage d’automne : en quête d’espèces fascinantes

Parc Zoologique de Paris
Du 23 octobre au 7 novembre 2021


Le mystère s’invite au Parc zoologique de Paris cet automne. Des espèces récemment découvertes ou dont l’existence n’a pas encore été prouvée seront mises à l’honneur lors de ce rendez-vous sauvage. Des rencontres fascinantes avec des scientifiques et des animations quotidiennes permettront d’en savoir plus sur ces animaux énigmatiques tout en s’amusant.

Le temps fort de ce rendez-vous sauvage sera la Journée Frissons, le 31 octobre pour célébrer Halloween !

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Salon International du Patrimoine Culturel

Carrousel du Louvre, Paris – Du 28 au 31 octobre 2021

Ateliers d’Art de France confirme la tenue de la 26e édition du Salon International du Patrimoine Culturel du 28 au 31 octobre 2021, au Carrousel du Louvre – Paris. Attendue par l’ensemble des acteurs du patrimoine, cette édition sera placée sous le thème « Patrimoine et Territoires ».

Plateforme incontournable d’échanges et de rencontres pour le secteur, le Salon rassemblera, comme chaque année, l’ensemble des acteurs des métiers du patrimoine : les professionnels de la restauration, de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine bâti ou immatériel.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Fermer cette description

Regards croisés

Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, L’Isle-Adam – Du 6 novembre 2021 au 13 mars 2022

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, en partenariat avec l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy (ENSAPC), organise et présente du 6 novembre 2021 au 13 mars 2022 une exposition intitulée Regards croisés.

Les étudiants de l’ENSAPC ont été invités à proposer des œuvres picturales, sculpturales, sonores, des installations, des performances ou des projections en résonance avec une sélection d’œuvres issues des collections permanentes du musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq : des peintures du paysagiste Jules Dupré (1811-1889), des terres cuites de Joseph Le Guluche (1849-1915) – artisan le plus prolifique des manufactures de terres cuites adamoises de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle – , des dessins du vedutiste Jules Romain Joyant (1803-1854), des œuvres multiples de Claude Viseux (1927-2008) et des paysages des peintres de L’Isle-Adam et de ses alentours.

Trois projets ont été retenus par un jury spécialement constitué dans le cadre de ce partenariat : une installation immersive à la fois visuelle et sonore d’Hendrik Gonzalez, étudiant en troisième année, interrogeant le fonds du musée et l’architecture du lieu ; une œuvre peinte et un journal de bord élaborés par Clémence Le Boucher d’Hérouville, étudiante en quatrième année, au fil d’un itinéraire le long de l’Oise et un ensemble de pièces en résine, réservoirs de couleurs cristallisant le fruit des récoltes de Matthias Odin- Chatelain, étudiant en quatrième année, sur les pas des peintres des bords de l’Oise.

Cette initiative du musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq et de l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy (ENSAPC) vise à promouvoir la création contemporaine émergente au sein d’une institution muséale du Val-d’Oise,
à faire dialoguer de jeunes artistes avec une collection patrimoniale et à les faire s’interroger sur la notion de musée.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Alexej von Jawlensky (1864-1941) : La promesse du visage

La Piscine, Roubaix
Du 6 novembre 2021 au 6 février 2022

Rarement montrée en France, la peinture d’Alexej Von Jawlensky (1864-1941) est un apport très singulier à la modernité issue du fauvisme et de l’expressionnisme.
Parmi les premiers à employer le principe des séries, Jawlensky se passionne notamment pour le motif de
visage qu’il recompose jusqu’à l’affirmation d’une nouvelle et singulière abstraction. Riche de nombreux et grands
prêts internationaux, cette première grande rétrospective française de l’artiste, sur une idée d’Itzhak Goldberg, est un partenariat avec la Fondation Mapfre à Madrid et les musées de Marseille. Aux côtés de Jawlensky, figureront des œuvres de nombreux artistes auxquels il fut lié : Matisse, Rouault, Kandinsky, Klee… Une découverte étincelante.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Les Piscine de Susanne Hay

La Piscine, Roubaix
Du 6 novembre 2021 au 6 février 2022

Artiste allemande installée à Paris, Susanne Hay (1962-2004) révèle dans son œuvre un intérêt pour le corps humain, sa sensibilité, ses souffrances, son intimité, et le mystère de ses passages d’un état à un autre, entre tragique et burlesque, entre vision et réalité, entre vie et mort. Ces images d’une actualité frappante entretiennent un dialogue continu avec l’histoire de l’art.

Une série de tableaux réalisés en 1996 dans une piscine publique parisienne affirme, avec des couleurs vives, la solitude et la détresse des personnes représentées. A l’occasion du vingtième anniversaire, La Piscine consacre à cette série et à la suite des salles de bain, une exposition inédite qui fait écho au site du musée.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Jean François Fouilhoux

La Piscine, Roubaix
Du 6 novembre 2021 au 6 février 2022

Jean François Fouilhoux est l’un des rares artistes occidental reconnu comme Maître de Céramique en Chine. En effet depuis plus de 30 ans, il consacre son art et sa technique à la maitrise du Céladon. C’est dans cette céramique millénaire et délicate que Jean- François Fouilhoux grave son génie. Son art s’apparente à la calligraphie, avec pour crayon, une lame flexible qu’il courbe à volonté et un mur d’argile comme support. La Piscine présentera les dernières pièces de cet artiste exceptionnel.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Carte blanche à Duy Anh Nhan Duc

Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris – Du 10 novembre 2021 au 7 février 2022

Duy Anh Nhan Duc est un artiste franco-vietnamien, né en 1983 à Ho Chi Mini et vivant à Paris.Il travaille le végétal et s’inspire de la nature et de son enfance dans les jardins vietnamiens pour créer des installations poétiques. Son installation, prévue dans la rotonde du 4ème étage, sera constituée de 5 œuvres autour du pissenlit. 

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

ANNIVERSAIRE – Le musée de la Grande Guerre a 10 ans !

Musée de la Grande Guerre, Meaux
Le 11 novembre 2021

Inauguré le 11 novembre 2011 par Jean-François Copé, président de la Communauté d’agglomération du Pays de Meaux, le musée de la Grande Guerre fête ses 10 ans cet automne.

En 2005 commence ce projet d’envergure conduit par Jean-François Copé et les élus de la Communauté d’agglomération du Pays de Meaux : la collectivité acquiert la collection que Jean-Pierre Verney, spécialiste de la Première Guerre mondiale, a rassemblée pendant toute sa vie : près de 50 000 objets racontant le premier conflit mondial, des centaines d’uniformes de tous les pays belligérants dont certains très rares, des pièces d’artillerie, des armes, des milliers d’estampes, de dessins, d’affiches, des objets usuels du quotidien du soldat dans les tranchées, des pièces d’artisanat de tranchées (douilles, briquets..)… Une collection universelle qui raconte le conflit à hauteur d’homme, au front comme à l’arrière.

Aujourd’hui, près de 70 000 pièces (objets, oeuvres et archives) constituent les collections du musée, grâce à une politique d’acquisition ambitieuse (acquisitions et dons) tout au long des 10 années d’ouverture. Dans le parcours de visite du musée sont également exposées près de 60 pièces déposées par d’autres institutions qui ont fait confiance au musée : deux avions par le musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, des camions par la fondation de l’automobile Marius Berliet, des pièces d’artillerie et des huiles sur toile du musée de l’Armée-Invalides.

Les 5 000 pièces exposées sont mises en valeur par une muséographie immersive, qui utilise les technologies les plus modernes pour jouer avec les sens des visiteurs tout en lui permettant de comprendre la Première Guerre mondiale.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Fermer cette description

Sous le signe du serpent, Chaissac & CoBrA

Musée Soulages, Rodez
Du 16 novembre 2021 au 8 mai 2022

Pour la toute première fois, une exposition réunit l’œuvre de l’artiste français Gaston Chaissac et les artistes du groupe CoBrA.
Avec 120 peintures, dessins, collages et objets (issues de collections majeures de musées néerlandais, pour les oeuvres de CoBrA, et de collections privées et publiques françaises principalement, dont le très riche musée de l’Abbaye Sainte-Croix, pour les oeuvres de Gaston Chaissac), l’exposition témoigne d’une affinité étonnante entre ces artistes, que ce soit en terme de forme comme de contenu. Chez tous ces artistes, l’intensité des couleurs souvent opaques associées à une énergie linéaire spontanée et créative donnent lieu à une expressivité presque magique. Bien que le nom CoBrA s’inspire des villes originaires de ses membres (Copenhague, Bruxelles, Amsterdam), il fonctionne aussi au niveau du contenu : tout comme le serpent, l’art du groupe CoBrA respire un pouvoir incantatoire et essentiel. Dans l’œuvre de Chaissac, le serpent fonctionne comme motif visuel et immédiat, à la fois un symbole mystérieux et archaïque et simultanément magnifique et mortel.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Arts de l’Islam, Un passé pour un présent

Musée des Arts Précieux Paul-Dupuy, Toulouse – Du 20 novembre 2021 au 15 mars 2022

Un projet unique, 18 expositions, 18 villes
Coproduit par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et le musée du Louvre

L’exposition présentée cet automne au Musée des Arts Précieux Paul-Dupuy, Toulouse, s’inscrit dans un projet d’exposition coproduit par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et le musée du Louvre réunissant 18 villes françaises.

Au Musée des Arts Précieux Paul-Dupuy, Toulouse, comme dans chacun des 18 lieux accueillant cette manifestation, 10 œuvres, à la fois historiques et contemporaines, issues du département des Arts de l’Islam du musée du Louvre et de collections nationales et régionales, incarneront la richesse des cultures de l’Islam et leur inscription dans l’histoire de France depuis plus de 1 300 ans.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Vaux-le-Vicomte en lumières

Château de Vaux-le-Vicomte
Du 20 novembre au 17 décembre 2021

Pour la 16ème édition de «Vaux-le-Vicomte en lumières», le château se pare de milliers de décorations et lumières, plongeant le visiteur dans un univers magique… La fête et le faste seront à l’honneur pour ravir petits et grands enfants : les cours, les communs, le château et le jardin à la française se transforment en un monde merveilleux où illuminations et animations offrent la promesse d’une parenthèse enchantée pour toute la famille. Un mapping vidéo (projection monumentale) sur la façade du château achèvera chacune de ces journées féeriques !

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

ST-ART, 25e édition

Foire européenne d’art contemporain et de design
Parc des Expositions, Strasbourg
Du 26 au 28 novembre 2021

ST-ART, première foire française d’art contemporain et de design en région, fêtera son 25ème anniversaire du 26 au 28 novembre 2021, à Strasbourg, ville de culture, de gastronomie et d’architecture.

En novembre 2021, ST-ART recevra son public et ses exposants dans une scénographie au service des œuvres et des artistes. Comme les années précédentes, la foire présentera également une «photographie» du soutien et de l’implication des pouvoirs publics dans la création contemporaine à travers des expositions conçues par la Région Grand Est et la ville de Strasbourg. ST-ART interrogera, avec l’exposition « FUTURAE L’artiste questionne le monde », la définition même de l’artiste et le rôle social de l’oeuvre d’art comme engagement esthétique, culturel, éthique. – Artistes invités : Vaughn Bell, Jérémy Cobé, Ha Cha Youn, Clay Apenouvon, Ackroyd & Harvey, Luc Lapayre – Commissaire : Patricia Houg, Directrice artistique.

Jusqu’à cette date, la communication digitale de l’événement sera renforcée afin de permettre aux galeristes de ST-ART déjà engagés de bénéficier d’une visibilité maximale et que les visiteurs, collectionneurs et professionnels de l’art poursuivent leurs connections avec les propositions artistiques.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Fermer cette description

Ouverture d’un nouveau musée à Hyères, en Provence- Alpes-Côte d’Azur

La Banque, musée des Cultures et du Paysage
Le 27 novembre 2021

L’ancienne Banque de France d’Hyères se transforme pour devenir le nouveau Musée des Cultures et du Paysage.
Ce Bâtiment remarquable datant du début du siècle dernier, se situe au cœur de la commune d’Hyères-les-Palmiers, au milieu d’un jardin méditérranéen. Le 27 novembre 2021, les collections hyéroises, classées Musée de France, vont revoir le jour dans cet espace prestigieux acquis en 2004 par la Ville. D’architecture néoclassique, dessiné par l’architecte en chef de La Banque de France, Alphonse Defrasse et réalisé par l’architecte hyérois, Léon David, en 1925, cet espace remarquable de 2 188 m2 a fait l’objet d’un projet de réaménagement dirigé par Alain-Charles Perrot, architecte en chef des monuments historiques.

Le Musée des Cultures et du Paysage avec ses réserves, abrite plus de 8 000 œuvres relevant de différentes disciplines : Beaux- Arts, sciences naturelles, ethnographie, archéologie… etc. Au premier étage le parcours permanent présente près de 200 œuvres racontant l’évolution du paysage. La muséographie met en regard des collections permanentes, des œuvres d’art contemporain et des installations artistiques créées spécialement pour le musée.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Exposition inaugurale « Face au soleil »

La Banque, musée des Cultures et du Paysage, Hyères – Du 27 novembre 2021 au 27 mars 2022

L’espace du rez-de-chaussée du musée accueillera l’exposition inaugurale « Face au soleil » consacrée à la découverte des paysages méditerranéens par les peintres entre 1850 et 1950.

Avec près de 70 œuvres prêtées par plus de 30 musées et collectionneurs privés, l’exposition permettra de découvrir combien l’attrait d’une lumière nouvelle, bien éloignée de celle des ateliers, offre une nouvelle façon de regarder le paysage. Le parcours chronologique proposera de confronter la vision des peintres méridionaux (Paul Guigou, Emile Loubon, Vincent Courdouan…) à celles d’autres artistes de toute la France, attirés par la douceur du climat et la singularité des paysages et de leur lumière (Eugène Boudin, Félix Ziem, Adolphe Monticelli…). Si au début de la période, les artistes paraissent unis par des principes esthétiques et artistiques communs, les pratiques se différencient, se juxtaposent, parfois dans la production même d’un seul artiste, avec l’effervescence créatrice qui voit le jour à la fin du XIXe siècle. La volonté de rendre la fugacité et les vibrations de la lumière de ce pays de cocagne va amener des peintres tels, Auguste Renoir, Paul Signac, Henri Edmond Cross, Pierre Bonnard ou Louis Valtat, à exalter la couleur. Puis progressivement, la Méditerranée va devenir pour Raoul Dufy, André Masson ou Pablo Picasso le motif d’une création aux multiples aspects.

Attachée de presse : Maëlys Arnou
maelys@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L maëlys-arnou

Fermer cette description

Les Tarots enluminés, chefs-d’oeuvre de la Renaissance italienne

Musée Français de la Carte à Jouer, Issy-les-Moulineaux – Du 15 décembre 2021 au 13 mars 2022

Le Musée Français de la Carte à Jouer présentera du 15 décembre 2021 au 13 mars 2022 une exposition inédite sur les tarots enluminés du XVème siècle, chefs-d’oeuvre de la Renaissance italienne, grâce à plus de 70 oeuvres issues de prêts prestigieux en France et à l’étranger. Initialement prévue à l’hiver 2020-2021, l’exposition avait finalement dû être reportée à cause de la crise sanitaire. Ce qui lui fut pourtant favorable puisqu’elle put ainsi s’enrichir d’oeuvresprovenant de grandes collections internationales.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Fermer cette description

Museum Connections

Paris, Porte de Versailles – Les mercredi 19 et jeudi 20 janvier 2022

Après une édition 2021 reportée puis annulée en raison du contexte sanitaire, Museum Connections 2022 promet d’être une formidable occasion pour faire le point sur les enjeux du secteur culturel et touristique.

Salon professionnel, résolument tourné vers les enjeux économiques et durables des musées, lieux culturels et touristiques, Museum Connections 2022 décodera les tendances et innovations pour imaginer de nouvelles expériences de visite.

Aujourd’hui plus que jamais, la consommation culturelle et touristique évolue, la concurrence se diversifie, le visiteur a de nouvelles exigences. Le modèle économique des lieux de culture et de tourisme doit se ré-inventer. Proposer une expérience de visite inoubliable, c’est dépasser la mission de médiation et de transmission, pour l’enrichir de surprise et d’émotion. 

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67